Paris va réserver le stationnement gratuit aux scooters électriques

 

La mairie de Paris a confirmé la fin du stationnement gratuit pour les scooters et motos émettant du CO2 à partir de 2022. Les véhicules électriques resteront quand à eux exempts de frais de stationnement.

 

Paris est une des villes où l’on croise le plus de deux-roues, en particulier des scooters. Ceux-ci sont en effet particulièrement pratiques pour se frayer un chemin à travers les kilomètres de bouchons parisiens, réduisant le temps de trajet de parfois plus de moitié en comparaison aux transports en commun ou la voiture.

Un autre avantage non négligeable dont bénéficient depuis bien longtemps les motocyclistes est la gratuité du stationnement, à condition de se garer sur une des très nombreuses places dédiées aux deux-roues. En effet, il existe à Paris plus de 40 000 places motos, qui sont pour l’instant gratuites. Fait peu connu : Il est également possible de garer son deux-roues sur une place de voiture. Cependant, le conducteur doit en théorie payer le même prix qu’une voiture, bien que la mairie tolère en général le stationnement sans payer des deux-roues sur ces places.

Une gratuité dont le temps est compté

Les rumeurs laissaient présager que le stationnement des deux-roues deviendrait payant, fait qu’à confirmé David Belliard, adjoint de la mairie de Paris, dans une interview accordée au Parisien : le stationnement des deux-roues deviendra payant courant 2022 pour les deux-roues thermiques.

En effet, dans une optique de « favoriser les motorisations les moins bruyantes, les moins émettrices de pollutions atmosphériques », le stationnement des deux-roues thermiques deviendra désormais payant, même sur les places dédiées à ces véhicules. Il devrait être moitié moins cher que celui des voitures, représentant 2 ou 3 euros de l’heure, selon l’arrondissement.

Piaggio One

Le Piaggio One. Source : Piaggio

Heureusement, un pass annuel pour les résidents permettra de ne payer que 22,50 euros l’année et 0,75 euro par jour de stationnement, afin de limiter les frais. Il sera également possible d’acheter un pass parking mensuel pour stationner dans la capitale, coutant entre 70 et 90 euros par mois, selon la zone.

Le stationnement des véhicules électriques, que ce soit des voitures ou des scooters, restera quant à lui gratuit. Fort heureusement, l’offre de deux-roues électriques s’élargit, notamment avec l’arrivée du Piaggio One, du Seat Mó eScooter, et surtout du BMW CE 04, vous permettant d’économiser non seulement des frais de carburant, mais également de stationnement à partir de 2022.

Des tarifs en hausse pour les voitures thermiques

Les conducteurs de voitures thermiques devront également s’acquitter de frais plus élevés, passant à 4 ou 6 euros de l’heure, encore une fois selon l’arrondissement. Le prix des FPS (Forfait post-stationnement) va également augmenter, passant à 50 ou 75 euros (minorés respectivement à 35 ou 52,20 euros si vous payez rapidement).

Les bois de Boulogne et de Vincennes y passent aussi

Stationner dans les deux grands bois parisiens ne sera également plus gratuit en semaine pour les véhicules thermiques, puisque les automobilistes devront payer 4 euros de l’heure. Une tarification spécifique sera en revanche appliquée les samedis, sans que le stationnement ne soit gratuit.

Une circulation fluidifiée ?

Enfin, la mairie souhaite créer de nouvelles places de livraison, de taxi et d’autopartage, dans l’optique de fluidifier la circulation. Elle compte également ajouter 5 000 nouvelles places de stationnement pour deux-roues, espérant ainsi éviter leur stationnement sauvage.

Les derniers articles