Essai du Super Soco CU-X : un petit scooter électrique qui en a dans le ventre

Scooter Electrique • 2019

Super Soco CU-X
Très bon
8 /10

Note de la rédaction

Points positifs du Super Soco CU-X
  • Agrément de conduite
  • Accélération
  • Finition
  • Confort
  • Taille passe-partout
  • Freinage
Points négatifs du Super Soco CU-X
  • Espace sous la selle
  • Autonomie surestimée
  • Connectivité en option
  • Pas de démarrage mains libres
 

Ne vous fiez pas aux apparences : malgré sa petite taille et son design discret, le Super Soco CU-X offre un agrément de conduite et un confort surprenant pour sa taille et son prix. Son autonomie annoncée de 80 km le placerait dans les meilleurs de sa catégorie en termes de rapport qualité-prix. Que vaut-il vraiment une fois sur la route et tient-il ses promesses ?

Super Soco CU-X
Source : Anthony Wonner – Frandroid

La marque australo-chinoise Super Soco a acquis une réputation de constructeur fiable aux produits bien finis, notamment grâce à sa gamme de motos électriques. Elle continue naturellement sur sa lancée avec le développement d’une série de scooters électriques.

Nous avons récemment testé le Super Soco CPx, équivalent 125 cc de la marque, qui nous a conquis par la qualité de sa finition, son autonomie et son confort. Nous testons aujourd’hui son petit frère, le Super Soco CU-X, un petit équivalent 50 cc aux caractéristiques plus modestes.

Super Soco CU-XFiche technique

Modèle Super Soco CU-X
Cylindrée Équivalent 50
Puissance du moteur 2.8 kW
Couple maximal 115 Nm
Nombre d'assistances 3
Technologie de la batterie Li-Ion
Autonomie indiquée 80 km
Temps de recharge annoncé 420 minutes
Batterie amovible Oui
Nombre d'emplacements de batteries 1
Poids de la batterie 9 kg
Bluetooth Oui
GPS Non
Écran Electronique Oui
Dimensions 108 x 66 x 178 cm
Permis AM
Couleur Noir, Blanc, Rouge
Antivol intégré Oui
Prix 2 690 €
Fiche produit

Ce test a été effectué à partir d’un modèle prêté par Go2roues.

Super Soco CU-XDesign

Pour le CU-X, Super Soco a misé sur un scooter compact et discret. Il est très petit, mesurant 178 × 66 × 108 cm, relativement léger avec 70 kg sur la balance et très proche du sol. Mais ne vous fiez pas aux apparences. Bien qu’il ne paie pas de mine, la finition du CU-X est irréprochable : les plastiques sont robustes, l’écran est lisible et l’ergonomie est bien pensée.

En termes de couleurs, Super Soco propose un large choix : du Blanc au Bleu en passant par le Bronze, le Gris et ou le Rouge, et même une série spéciale Ducati. Le choix de la couleur sera important, car malgré sa très bonne visibilité, la signature LED ne contribue que très peu au design général du deux-roues.

Une fois installé sur la selle, le CU-X est étonnamment confortable, pour peu que vous ne dépassiez pas 1,80 mètre, afin de pouvoir y loger vos genoux sans être gêné. Encore plus surprenant, les trajets à deux sont corrects, en particulier grâce aux repose-pieds escamotables ainsi qu’à la barre de maintien. Il faudra en revanche faire attention au poids de votre passager, car la roue arrière de 12 pouces à tendance à frotter le carénage lors d’un passage sur un ralentisseur.

Le guidon est très bien fini et les boutons sont de bonne facture. L’écran est très lisible et s’adapte automatiquement à la luminosité ambiante, affichant de manière claire le mode de conduite, l’heure et bien sûr la vitesse. On retrouve sur la gauche un commutateur de clignotants, ainsi que des boutons pour les feux de route, le klaxon, et même le régulateur de vitesse, sur lequel nous reviendrons plus bas.

À droite, la disposition se veut classique, avec un commutateur des modes de conduite, ainsi qu’un coupe-circuit, des warnings, un bouton de défilement de l’odomètre et un déclencheur pour l’appareil photo intégré, proposé en option.

Les choses se compliquent sous la selle, puisque l’espace y est très réduit et ne permettra d’y placer que quelques petites affaires. Super Soco a cependant bien pensé au petit casier attaché au-dessous de la selle, conçu pour y loger le chargeur sans encombrer l’espace. Pour le reste de vos effets personnels, vous devrez composer avec le double vide-poche ouvert à l’avant, le crochet entre vos jambes et éventuellement un top case.

Super Soco CU-XApplication mobile

Le CU-X est compatible avec l’application Super Soco, qui permet notamment de consulter vos derniers trajets, l’autonomie restante et l’emplacement de stationnement du scooter. Malheureusement, toutes ces fonctionnalité sont uniquement disponibles via un module de connectivité facturé 209 euros. C’est un peu dommage.

Super Soco CU-X
Source : Anthony Wonner – Frandroid

De même, un appareil photo embarqué peut être installé afin de prendre des photos directement depuis le guidon pour 250 euros, une somme qui ne paraît pas justifiée au vu de la faible utilité de la fonctionnalité.

Super Soco CU-XConduite

Pour démarrer le CU-X, il suffit d’insérer la clé. Pour ce prix, pas de démarrage mains libres, malgré la présence (de série) d’une alarme et d’une télécommande. Une fois installé, on apprécie très rapidement les accélérations nerveuses du moteur Bosch délivrant jusqu’à 2 800 W. Les trois modes de conduite sont bien mieux pensés que sur d’autres scooters.

En effet, le premier permet de limiter la vitesse à environ 30 km/h, s’avérant ainsi très pratique dans certains centres urbains. Le mode 2 permet quant à lui un bon équilibre avec une vitesse plafonnée aux alentours de 40 km/h.

C’est probablement celui à privilégier si vous vous déplacez en ville en heure de pointe. Enfin, le mode 3 permet d’atteindre les 50 km/h au compteur (environ 45 km/h en vitesse réelle) et propose des accélérations franches, même avec un passager.

Il ne faut donc pas se fier aux apparences : malgré son petit format, le CU-X en a dans le ventre. D’autant plus que sa taille est parfois un avantage, puisqu’elle rend le deux-roues maniable et simplifie le fait de se faufiler entre les voitures dans le trafic. Il est facile à garer et ne nécessite aucunement une marche arrière.

Nous avons également apprécié sa stabilité et tenue de route rassurante : le conduire est véritablement agréable, à tel point que je le qualifierais de scooter « fun ». Cette sensation est d’autant plus accentuée par le freinage couplé CBS (Combined Brake System) qui est rassurant et efficace. Il faut néanmoins nuancer ce propos, puisque sa faible garde au sol est parfois gênante, notamment à deux.

La maniabilité avec un passager en prend également un coup, même s’il reste possible d’être bien installés à deux pour des trajets de moins d’une heure. Enfin, le CU-X propose de série un régulateur de vitesse, peu utile en ville, mais qui a le mérite d’exister et d’être simple à activer.

Super Soco CU-XAutonomie et recharge

Pour le pour le CU-X, Super Soco annonce une autonomie de 80 kilomètres, ce qui est louable au vu de sa taille. Malheureusement, ce seuil n’est pas atteint et probablement correspond au mode 1. Lors de nos essai, nous avons une grande majorité du temps utilisé le mode 3.

Nos mesures indiquent qu’une consommation mixte serait plus proche des 45 à 50 kilomètres en temps normal, ce qui est assez décevant comparé aux chiffres avancés par le fabricant. Mais ce qui reste honorable pour un usage urbain.

Super Soco CU-X
Source : Anthony Wonner – Frandroid

La consommation dépendra également de votre mode de conduite et des conditions climatiques. De son côté, la batterie se charge en 3,5 heures, suffisant pour obtenir une charge complète. L’accumulateur est bien entendu amovible et ne pèse que 9 kg, ce qui simplifie d’autant plus sa recharge. Sur ça, c’est un bon point.

Super Soco CU-XPrix et disponibilité

Le Super Soco CU-X est proposé au tarif de 2 490 euros, hors bonus écologique. Celui-ci n’est que de 100 euros pour les particuliers, réduisant le prix, bonus déduit, à 2 390 euros. C’est très correct au vu de la finition et de l’agrément de conduite. Ce tarif inclut de série un port USB-A, un régulateur de vitesse et une alarme, mais il vous faudra mettre la main au portefeuille pour bénéficier de la connectivité Bluetooth.

À titre de comparaison, le Niu NQi Sport 50 est vendu 3 299 euros dans sa version 80 km, soit 809 euros de plus que le CU-X, même s’il propose de série de la connectivité Bluetooth et plus d’espace sous la selle.

Note finale du test
Très bon
8 /10
Malgré sa petite taille et son look minimaliste, le Super Soco CU-X est un excellent équivalent 50 cc qui est agréable à conduire et très bien fini. Il reste confortable, même à deux, à condition de ne pas être trop grand et trop lourd. En revanche, son espace sous la selle trop limité et la connectivité en option (209 euros) sont légèrement décevants.

Comparativement au Niu NQI Sport, la personnalité et la conduite plus « fun » du Super Soco CU-X prend le dessus, tout comme son confort d’assise. En revanche, si vous transportez de manière régulière beaucoup d’effets personnels avec vous, le NQi Sport peut être une meilleure option, qui se révèlera également un peu plus onéreuse.

Points positifs du Super Soco CU-X

  • Agrément de conduite

  • Accélération

  • Finition

  • Confort

  • Taille passe-partout

  • Freinage

Points négatifs du Super Soco CU-X

  • Espace sous la selle

  • Autonomie surestimée

  • Connectivité en option

  • Pas de démarrage mains libres

Les derniers articles