Test du Lumos Matrix : un casque geek pour votre trottinette, vélo, gyroroue…

 

On a testé le Lumos Matrix, un casque pensé pour la mobilité urbaine vous permettant non seulement de vous protéger, mais aussi d'être vu... et vite reconnu sur la route ou la piste cyclable.

Casque Lumos Matrix

Le casque Lumos Matrix // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Depuis les grèves des transports en décembre 2019 et surtout depuis l’apparition du Covid, les méthodes de déplacement douces ont connu un essor spectaculaire, notamment dans les grandes villes. Vélos, trottinettes, gyroroues et autres skates électriques traversent désormais en masse les agglomérations en empruntant les nouvelles pistes cyclables. Et s’il est un conseil que l’on ne répètera jamais assez, c’est qu’il est important de porter un bon casque pour se protéger en cas de chute ou d’accident.

Des casques, il en existe pléthore, mais nous avons décidé d’essayer les plus connectés d’entre eux. Voici donc notre avis sur le Lumos Matrix, un modèle haut de gamme commercialisé à un prix tout de même assez élevé de 250 (sans MIPS) à 280 euros (avec MIPS). En vaut-il le prix ? C’est ce que nous allons voir.

Fiche technique du Lumos Matrix

 Lumos Matrix
Lumière avant22 LED blanches
Lumière arrière77 LED RGB - 1000 lumens
ClignotantsOui
Feu stopAutomatique
Tour de têtede 56 à 61 cm
Aérations8
Autonomie4 à 10 heures
CouleursNoir ou Blanc
HomologationsEN1078 (Europe), CPSC (USA), IPX6, ASTM F1492, F1447 (Canada)

Ce test a été réalisé avec un Lumos Matrix avec MIPS qui nous a été prêté temporairement par BeMojoo.

Design et confort

Avant de nous pencher sur la partie connectée du Lumos Matrix, concentrons-nous d’abord sur ce qui fait vraiment l’intérêt d’un casque : son design, sa conception et son confort. Sur ce point, le Lumos Matrix est un casque de ville par excellence. Comprenez par là qu’avec sa forme très arrondie, il ne se montre pas particulièrement aérodynamique et privilégie donc la protection à la vitesse de pointe. À 25 ou même 30 km/h, ce sera certainement là votre priorité.

Bien englobant, il vient protéger la totalité du crâne, depuis le front jusqu’à l’arrière de la tête, à peu près au niveau de la 1re vertèbre cervicale dans mon cas. Bien épais et muni d’une visière, il est assez large pour dépasser la longueur de mon nez et être bien plus large que mon crâne pour protéger les premières vertèbres.

Casque Lumos Matrix

Casque Lumos Matrix // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Vu qu’il s’agissait d’un prêt, nous n’avons pas donné des coups de massue dessus pour vérifier sa solidité, mais il est clair qu’en tout cas le Lumos Matrix respire la solidité. Un point qui se ressent jusque dans son poids : 600 grammes annoncés, 625 sur notre balance. Si votre trajet quotidien n’est que de quelques kilomètres, tout ira bien, mais s’il s’étend sur plusieurs dizaines de kilomètres et que vous comptez le porter plusieurs heures, gardez bien ce détail en tête, il pourrait finir par peser lourd sur vos cervicales.

Pour l’aération, le Lumos Matrix est percé de 8 aérations : 2 à l’avant, 2 à l’arrière et 4 sur le dessus. Testé en fin d’automne, il s’est montré plus que correct à ce niveau, mais il faudrait vérifier si la circulation de l’air est suffisante en été.

Des réglages simples

Il n’est pas toujours évident de régler les casques de vélo à notre taille. Sur le Lumos Matrix, tout se fait de manière plutôt intuitive et très simple. Tout d’abord avec le tour de tête : allant de 56 à 61 cm (de S à XL environ), il se règle comme c’est désormais souvent le cas avec une molette à l’arrière de la tête. Le clic est franc et tient bien en place, mais reste facilement utilisable, même avec des gants. Ma tête est petite, ce qui m’a permis de porter facilement ce casque avec un bonnet.

Casque Lumos Matrix

La sangle du casque Lumos Matrix est facile à régler

La sangle se règle quant à elle pas un simple jeu de lanière à faire glisser dans le passant de la boucle rapide. Plutôt simple à passer d’un côté ou de l’autre pour donner du mou ou, au contraire, resserrer l’ensemble, la lanière est fortement tenue pour éviter qu’elle ne se dérègle lors des mouvements trop forts, ce qui est plutôt préférable sur un casque pour qu’il tienne bien en place.

Confort et système MIPS

Nous avons testé la version MIPS du Lumos Matrix, pour Multi Directional Impact Protection System. Il s’agit d’une protection supplémentaire qui bouge à l’intérieur du casque, indépendamment du casque lui-même. Cela permet notamment d’amortir un peu plus les chocs encaissés par le cerveau dans la boite crânienne.

La lumière avant du Lumos Matrix est très efficace

La lumière avant du Lumos Matrix est très efficace // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Au-delà de la protection supplémentaire apportée par ce système, le MIPS offre également un confort supplémentaire puisque lorsque la partie extérieure du casque bouge, ce n’est pas le cas de la partie intérieure. Votre tête est donc mieux maintenue. Par ailleurs, Lumos a intégré 9 renforts en mousse accrochés avec des scratchs pour épouser la forme de votre crâne. Étant chauve et n’ayant donc pas de protection naturelle, je dois avouer que cette couche de confort est très appréciable. Une nouvelle fois, il faudra voir en été si cela ne tient pas trop chaud.

Connectivité, lumières et écran LED

Le gros point différenciant du Lumos Matrix, c’est sa connectivité et son éclairage amusant. On retrouve donc 22 LED blanches à l’avant pour éclairer — ce qui est très pratique non seulement pour être vu, mais aussi lorsque vous laissez tomber vos clés par terre par exemple, ou pour trouver votre serrure en arrivant chez vous en pleine nuit — et 77 LED de couleur réglables à l’arrière pour le fun (7 lignes de 11 points).

Pac-Man sur le casque Lumos Matrix

Pac-Man sur le casque Lumos Matrix // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Depuis l’application Lumos Helmet, il est possible de personnaliser à la fois la lumière avant (fixe ou clignotante), ainsi que le feu arrière selon 6 préréglages. Pour chacun d’eux, il est possible de choisir parmi 26 animations prédéfinies. Le Pac-Man est plutôt drôle, mais possiblement un peu agressif visuellement pour ceux qui se trouvent derrière vous (quand bien même il est possible de régler la luminosité). Le cœur qui bat sera un bon moyen d’apporter un peu d’amour sur la route, ce ne sera jamais en trop au vu de l’agressivité de certains. Mais vu la période de l’année, j’ai opté personnellement pour une rotation spéciale Noël : un « Ho Ho Ho » qui clignote, un père Noël qui agite son bonnet… le tout qui change à chaque clic sur le bouton tout-en-un présence sur la lanière du casque.

On ne va pas se mentir, l’idée fait jaser et a même déclenché quelques discussions au feu rouge. Au-delà de l’effet de surprise, cela reste néanmoins très gadget, d’autant qu’il n’est pas possible de pousser la personnalisation outre mesure. Il est notamment impossible de créer ses propres animations et j’ai donc dû tirer un trait sur l’idée d’afficher le logo de Frandroid derrière ma tête durant mes trajets.

Feu de stop et clignotants

Derrière ce gimmick, le plus intéressant est la présence de fonctionnalités de signalétique routière grâce à une petite télécommande à accrocher sur le guidon de votre vélo ou de votre trottinette électrique. Celle-ci est équipée de deux boutons L et R pour activer respectivement le clignotant gauche ou droite, ainsi que d’un accéléromètre pour afficher un feu-stop derrière votre tête lorsque vous freinez.

La télécommande des clignotants du casque Lumos Matrix

La télécommande des clignotants du casque Lumos Matrix // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Le support de la petite télécommande (muni d’un revêtement antidérapant) est très simple à accrocher à n’importe quel guidon grâce à deux élastiques. La télécommande s’accroche ensuite dessus en appuyant et en tournant : c’est simple et efficace. De plus, la télécommande vient s’aimanter à l’intérieur du casque lorsqu’on ne l’utilise pas, ce qui a deux avantages : la ranger proprement pour éviter de la perdre et la recharger directement depuis la batterie du casque. Pratique !

C’est extrêmement bien pensé et la visibilité des LED est telle que personne ne pourra rater que vous tournez de nuit. De jour, l’effet est un peu moins marquant, mais aussi beaucoup moins nécessaire. On apprécie cependant de pouvoir indiquer que l’on tourne à droite en trottinette sans avoir à lâcher la poignée d’accélération.

La télécommande accrochée dans le Lumos Matrix

La télécommande accrochée dans le Lumos Matrix // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Notons que si vous avez perdu la télécommande, votre smartphone peut la remplacer.

Une grande autonomie

Lumos annonce une autonomie de 4 à 10 heures pour le Lumos Matrix suivant les usages. Ce n’est pas usurpé ! Sur plus de 4 heures d’utilisation, la batterie de notre casque est passée de 90 % environ à 50 %. Autant dire qu’avec mon usage (animation constante, luminosité moyenne, clignotants à chaque virage), la batterie devrait donc approcher les 10 heures sans trop de difficulté, ce qui représente dans mon cas environ deux semaines de trajets quotidiens.

La petite idée intelligente supplémentaire de Lumos : le niveau de batterie apparait sur les diodes arrière du casque à chaque allumage et chaque extinction. Inutile donc de passer par l’application pour savoir si on aura des clignotants lors de notre parcours du lendemain.

Port de charge du casque Lumos Matrix

Port de charge du casque Lumos Matrix // Source : Anthony Wonner – Frandroid

La recharge se fait quant à elle avec un câble magnétique propriétaire. Si le côté « MagSafe » est sympathique, on aurait tout de même préféré un chargeur universel en USB-C, pourtant présent sur des gammes inférieures de la marque. Comptez également 5 heures tout de même pour le recharger à 100 %.

Prix et disponibilité du casque Lumos Matrix

Le casque Lumos Matrix est disponible à 249,95 euros en version normale et 279,95 euros en version MIPS.

Le vélo en ville n’est pas de tout repos. Antivols, casques, éclairages et feux de signalisation… Voici notre sélection d’accessoires vélo pour améliorer votre sécurité ou tout simplement vous simplifier la vie !
Lire la suite

Note finale du test
8 /10
Si vous cherchez un casque pour vélo à la fois confortable, pratique et qui vous protégera bien, le Lumos Matrix fera clairement l'affaire. Ajoutez à cela l'éclairage arrière plutôt amusant et les fonctions de clignotants et de feux stop proposés par la télécommande et vous aurez un combo gagnant qui vous fera littéralement briller sur la piste cyclable.

Toujours est-il que l'effet "wahou" des LED arrière s'estompe vite quand on s'aperçoit qu'il est impossible de les personnaliser et que son prix reste très élevé. À moins d'avoir un budget illimité ou d'avoir vraiment envie de se faire remarquer sur la route, on se tournerait donc plutôt vers le Lumos Street qui reprend tous ses avantages pour 50 euros de moins, mais sans la grosse zone de LED à l'arrière.

Points positifs
Lumos Matrix

  • Le confort et la sécurité

  • L'application simple d'accès et complète

  • La télécommande pour les clignotants

  • Les éclairages très visibles

Points négatifs
Lumos Matrix

  • Le prix

  • Le manque de personnalisation

  • Le câble propriétaire

Les derniers articles