Les meilleurs accessoires de sécurité pour faire du vélo en ville

Pour tous les vélotafeurs

 

Le vélo en ville n'est pas de tout repos. Voici notre sélection d’accessoires pour améliorer votre sécurité.

Stone Arch Bridge, à Minneapolis // Crédits : Weston MacKinnon sur Unsplash

Stone Arch Bridge, à Minneapolis // Crédits : Weston MacKinnon sur Unsplash

Conscientes des enjeux écologiques, les grandes et moins grandes villes deviennent des terrains de plus en plus favorables au vélo. Il s’impose de plus en plus comme une alternative à la voiture ou aux transports en commun. Rapide, pratique, écologique, le vélo est en plus l’occasion d’une activité physique régulière.

Mais entre les voitures, les autres vélos, les piétons, les scooters et les trottinettes électriques, la vie d’un cycliste urbain n’est pas de tout repos. La généralisation des pistes cyclables, plus ou moins protégées, apporte certes plus de confort et de sérénité au quotidien, mais elles sont aussi victimes de leurs succès. Pour rouler le plus en sécurité possible, nous avons sélectionné et testé toute une série d’accessoires à utiliser avec votre vélo.

Protéger sa tête : casque de vélo pliable Overade Plixi

L’overade Plixi // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

L’overade Plixi // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

Ce casque de vélo pliable Overade est une réponse à tous ceux qui trouvent les casques classiques trop encombrants et peu pratiques à transporter. Vous n’avez plus d’excuse. Son design urbain, très mécanique, intègre un astucieux système de pliage. Trois épaisseurs de mousses sont proposées afin de caler au mieux votre boîte crânienne et assurer sa sécurité. Une fois plié, il tient dans un sac à dos ou un gros sac à main. Comptez 75 euros environ.

Protéger ses affaires : sacoche de vélo sécurisé Overade Loxi

L’overade Loxi // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

L’overade Loxi // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

Existant en deux tailles (4 L et 9 L), la sacoche sécurisée Loxi est un sac pliable, imperméable, mais surtout qui résiste aux coups de cutter. Il intègre un antivol de 12 mm d’épaisseur avec un code à quatre chiffres. Loxi protège le contenu du vol, en statique comme en déplacement, et peut faire office d’antivol supplémentaire. Il est proposé entre 85 et 100 euros environ, en fonction de la taille.

Avertir les autres

Cosmo Connected Urban et Cosmo Ride

Le Cosmo Ride // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

Le Cosmo Ride // Crédits : Yazid Amer pour Frandroid

Le français Cosmo Connected propose une gamme de produits de sécurité pour vélo dont le casque Cosmo Urban. Un design sobre, produit à partir de matériaux recyclés et tissus naturels, il propose en plus une visière amovible avec coque ventilée et surtout au dos se fixe le Cosmo Ride. Ce feu de signalisation indiquera aux autres usagers de la route vos changements de direction. Il suffit d’utiliser une petite télécommande à installer sur le guidon pour contrôler l’éclairage. Ce dernier est aussi vendu seul pour l’installer sur votre propre casque ou au dos de votre vélo. Le casque avec l’accessoire est proposé à 99 euros, l’accessoire seul à 69 euros.

Sac Galanck Galuchon

Quitte à porter un sac à dos à vélo, autant qu’il participe à votre sécurité. Le Galuchon de Galank se présente comme un sac à dos imperméable au design élégant, existant en version 13 L, 25 L et de nombreux coloris. De quoi trouver celui qui convient le mieux à votre style. La dose de technologie est dans les bretelles. De dos comme de face, elles s’allument via un jeu de LED personnalisable depuis l’appli.

En mode automatique et associé à GoogleMap, le baluchon vous indique le trajet à suivre en faisant vibrer la lanière de gauche ou celle de droite, pour vous indiquer où tourner. Les LED s’allument alors automatiquement pour signaler votre prochain virage. Un bouton sur chaque lanière permet d’actionner les clignotants manuellement. Un style et des fonctionnalités qui se payent assez cher puisqu’il faudra débourser 150 euros environ.

Gilet Lixada

Si le look n’est pas le premier de vos critères, ou que vous avez un budget plus serré, optez pour ce gilet de cyclisme Lixada. Placez-le sur votre dos, ou au-dessus de votre sac à dos. Un système de LED affiche une flèche en fonction du sens que vous prenez à une intersection. Un signal lumineux STOP est même présent. Le tout se contrôle via une petite télécommande qui s’attache au guidon. Il ne vous coûtera qu’une trentaine d’euros.

Mieux voir

Rétroviseur de poignet Wisamic

Ce petit accessoire est tout sauf un gadget inutile. Accrochez-le à votre poignet et vous aurez alors un véritable petit rétroviseur à votre disposition. Il est réglable à 360° pour vous adapter parfaitement aussi bien à la taille du vélo, que la vôtre. Simple, pratique et il peut vous sauver la vie, mais ce n’est pas une raison pour oublier votre angle mort… Compte tenu de son petit prix, moins de 15 euros, on le recommande chaudement.

Éclairages Cycleafer Aub X

Vous roulez souvent la nuit ou désirez simplement être certain d’être vu dans toutes les situations de luminosité, le Cycleafer Aub X SE est pensé pour vous. Ainsi, il ajoute un feu avant et un second arrière visibles de jour comme de nuit. Le second peut s’installer à l’arrière du vélo ou sac à dos. En bonus, si vous partez en balade avec votre chien vous pourrez l’accrocher à son collier. Comptez une trentaine d’euros environ.

Protéger son vélo

Tracker Invoxia GPS

Derrière ce simple réflecteur se cache une arme antivol unique. Installez-le sur votre vélo et avec l’application Invoxia, vous pourrez le géolocaliser à tout moment. Ses deux grandes forces, l’absence de carte SIM. Il utilise le réseau basse consommation LoRa.

Son autonomie dépasse les 6 mois, LoRa couvre très bien le territoire et envoie à votre smartphone sa position sans utiliser de réseau de téléphonie mobile. Il se révèle précis et surtout exploitable dans de nombreuses zones blanches du réseau mobile. Le produit est proposé à 149 euros et intègre 3 ans d’abonnement, au-delà il faudra débourser 9,99 euros/an.

Antivol U Abus 770A SmartX

Ne perdez plus votre temps à chercher la clé de votre antivol ou de triturer le code numérique. L’Abus 770A Smart X se verrouille et se déverrouille avec votre smartphone, le tout en Bluetooth. Il intègre en plus un détecteur de mouvement et une alarme qui émet un son de 100 dB si l’antivol est manipulé trop longtemps. Enfin, avec son anse parabolique de 13 mm il offre une bonne solidité. Il est vendu 160 euros environ.

Protéger sa santé : R-PUR Nano Light

Ce casque conçu et fabriqué en France offre un look moderne et réussit à parfaitement couvrir le visage, tout en restant respirant. Il intègre 5 couches de filtrations qui selon le constructeur sont 10x supérieures à la norme FFP3. Il va donc vous protéger des gaz d’échappement, des odeurs, pollens, bactéries ou encore des particules fines présentes dans l’air. Le masque est livré avec un filtre, qu’il faut changer toutes les 5 à 15 semaines selon votre pratique du vélo en ville. R-Pur a fait le choix de proposer des masques pour la crise Sanitaire, le produits est en rupture de stock à l’heure où nous publions cet article. Il faudra débourser 129 euros une fois le réassort arrivé.

Retrouvez le Masque Nano Light sur le site de R-Pur

Pour aller plus loin

Le casque est-il obligatoire à vélo ?

La législation ne l’impose qu’aux enfants de moins de 12 ans, les adultes peuvent s’en passer. Toutefois, en porter un réduit de 70 % les risques de blessure grave à la tête. Une chute, même à faible vitesse, contre le rebord d’un trottoir peut faire des dégâts. Un casque est donc simplement obligatoire… si vous tenez à votre intégrité physique.

Faut-il connaître le Code de la route en vélo ?

Les déplacements dans l’espace public sont normés et correspondent simplement au Code de la route. Il n’est pas nécessaire de le connaître par cœur si vous roulez en vélo en ville. Toutefois, il est impératif de connaître ses priorités, les panneaux de signalisation, les informations que donnent les lignes au sol en fonction de leur couleur. Ajoutez un brin de savoir-vivre et la ville sera plus sûre et belle.

Comment assurer la sécurité de mon vélo ?

Il faut bien prendre conscience qu’un antivol n’empêchera jamais un voleur motivé d’agir. Son rôle est de rendre l’opération plus compliquée, plus longue. Il se doit donc d’être épais, solide ce qui implique en général un poids en accord. En plus des produits classiques, certains antivols disposent d’une connexion Bluetooth, voire avec une alarme intégrée et un détecteur de mouvement. Des solutions plus coûteuses, mais très efficaces en milieu urbain, les voleurs n’aiment pas le bruit.

Pensez aussi à un système de géolocalisation pour retrouver votre vélo en cas de vol ou de perte. Il en existe de nombreux modèles, oubliez ceux qui ne fonctionnent qu’en Bluetooth, la portée est trop réduite. Optez pour un système avec une connexion sans fil par réseau mobile ou réseau basse consommation comme LoRa. Tant que votre vélo est dans une zone couverte, il sera géolocalisable.

Comment mieux me faire voir à vélo ?

Le premier moyen est de porter des couleurs vives, qui se voient de loin. Évitez le noir si vous roulez de nuit. Il existe des vêtements ou accessoires à poser sur votre veste qui réfléchissent la lumière. Vous pouvez également ajouter des éclairages supplémentaires si votre vélo en est dépourvu ou s’ils sont trop peu puissants. Autre solution : disposer d’un casque ou d’un sac avec LED pour être encore mieux identifié.

Comment indiquer mes changements de trajectoire en toute sécurité ?

Pas de feux de signalisation sur un vélo, en général, un cycliste tend le bras dans la direction où il veut tourner, pour en informer les autres usagers de la route. Pour plus de visibilité, et de stabilité pour les moins habiles en vélo, il existe des sacs à dos avec feux de signalisation intégrés ou des modules lumineux à installer sur son casque ou derrière son vélo.

Les derniers articles