Nous vous en parlions la semaine dernière de ce concept développé par Canonical. Au MWC 2012, Ubuntu a un stand et nous sommes allés observer la technologie de plus près.

Pour rappel, il s’agit d’une image d’Ubuntu installée sur un smartphone Android. Une fois connecté à un dock, il se transforme en un véritable ordinateur. Le téléphone doit cependant posséder une sortie HDMI pour l’affichage.

Android et Ubuntu partagent le même kernel. Il est ainsi possible d’utiliser les applications présentes sur le téléphone directement sur Ubuntu.

De plus, l’OS de Canonical est livré avec Android Dialer qui permet d’utiliser les fonctions de téléphonie.

L’intégration à Ubuntu ne s’arrête pas là. La zone de notification est commune aux deux systèmes d’exploitation. Par exemple, lors de chaque SMS reçu, une nouvelle notification apparaîtra en haut à droite. Tout comme lors d’un appel manqué ou toutes les notifications que l’on peut retrouver sur Android. En plus de cela, les contacts du smartphone sont affichés dans Android. Couplé à l’application Dialer, vous n’aurez plus besoin de toucher votre téléphone pour envoyer un sms. Grâce au clavier physique, ils seront en plus écrits en peu de temps. L’agenda, les photos, les musiques, les vidéos, les réglages, les comptes liés aux réseaux sociaux et les sessions web (surfez sur internet sur Android, plugguez le téléphone sur le dock et continuez à surfer sur l’écran) sont également partagés.

A noter également qu’une fenêtre permet de naviguer dans son téléphone. Il est même possible d’intégrer des machines virtuelles comme VMWare, à condition que le smartphone soit assez puissant.

 

Le temps de passage entre l’affichage du smartphone et sur l’écran, soit entre Android et Ubuntu se fait en moins de 10 secondes, comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous :

Notre ressenti est plutôt bon. On a réellement senti l’intérêt d’avoir un environnement bureautique à portée de téléphone et ce, avec un confort d’utilisation largement amélioré grâce au grand écran, au clavier physique et à la souris. L’ensemble était fluide malgré un léger ralentissement du navigateur lorsqu’on était présent sur le stand. Le changement d’écran ne prend que très peu de temps et on peut passer d’une utilisation PC à une utilisation mobile rapidement. Le grand intérêt provient de l’intégration complète d’Android au sein d’Ubuntu. On retrouve l’ensemble de nos applications et données directement sur grand écran.

Nous avons demandé si ce produit allait être disponible pour tout le monde. Malheureusement non, les constructeurs de téléphone restant la première cible.