Depuis la sortie des images preview d’Android L, Chainfire n’avait pas réussi à rooter un appareil sans modifier le noyau du système. C’est désormais le cas puisque pour rooter un appareil sous Android 5.0, la modification du kernel n’est plus nécessaire.

SuperSu

 

Chainfire est un développeur bien connu de la scène du root. C’est lui qui avait pointé du doigt la difficulté de rooter un appareil sous Lollipop. En effet, avec Android 5.0, il n’était plus possible de rooter un smartphone ou une tablette sans modifier au préalable le kernel (noyau) du système. Cela compliquait donc légèrement le root puisqu’il y avait une étape supplémentaire pour l’utilisateur. De plus, cette étape nécessite un bootloader débloqué, chose qui n’est pas toujours possible sur tous les terminaux mobiles. Le root était donc impossible avec certains appareils. Mais cette situation risque bien de devenir de l’histoire ancienne puisque Chainfire vient d’annoncer avoir réussi à rooter Android Lollipop sans modifier le noyau du système.

Pour le moment, la manipulation est à l’état de bêta expérimentale puisque le root sans modification de kernel est susceptible de bloquer le terminal dans la phase de boot (le fameux bootloop). Il invite toutefois les utilisateurs désireux à tester sa méthode pour tenter de cerner les différents bugs possibles. Il précise également qu’il faut tout d’abord flasher son appareil sous Lollipop stock, sans kernel modifié. Pour ceux qui sont intéressés par la méthode mise en oeuvre par Chainfire (qui est plus intrusive), le site XDA Developers a mis en ligne un article très détaillé à ce sujet. La bêta est disponible sur les forums de XDA.