WhatsApp, leader des services de messagerie instantanée, prépare son avenir. Son canal bêta permet d’entrevoir les prochaines améliorations de l’application.

messageries

L’application star des messageries instantanées qu’est WhatsApp faisait parler d’elle cette semaine non pas pour ses nouvelles fonctionnalités, mais pour un argument financier imparable : à compter de cette année, l’app abandonne son système d’abonnement (0,89 euro par an ou 0,99 dollar) pour un passage à un modèle entièrement gratuit. Dans les faits, cela ne change pas grand-chose, puisque bien rares sont les mobinautes à avoir dû payer leur tribut annuel à WhatsApp, visiblement pas très à cheval sur ce mode de monétisation.

En revanche, le titre dont Facebook est propriétaire ne mollit pas en termes de tests destinés à intégrer ses prochaines mises à jour. Les plus motivés peuvent d’ailleurs essayer ces options en devenir en s’inscrivant au canal de bêta de l’application. Lequel permet d’avoir accès, avec un peu d’avance, à quelques-unes des fonctionnalités appelées à être intégrées à la mouture grand public du service, du moins si ces essais sont concluants. Voici les principales, que l’on peut espérer voir entrer en service dans les prochains mois.

Le chiffrement de bout en bout

whatsapp-chiffrement

C’et une option dénichée au fin fond des paramètres de WhatsApp bêta par un utilisateur de l’application (qui a bien sûr publié ses captures d’écran sur Google+), dans sa mouture 2.12.413, et sur un smartphone rooté uniquement. Le chiffrement de bout en bout sur WhatsApp, c’est-à-dire depuis le téléphone de l’expéditeur et jusqu’à celui du destinataire, faisait l’objet de rumeurs depuis quelques mois, et l’on constate donc qu’il fait au moins l’objet de travaux dans l’équipe de développement de WhatsApp. Elle propose d’ailleurs aux utilisateurs qui la testent d’afficher dans leurs conversations (écrites et vocales) un indicateur montrant si elles sont bien chiffrées de bout en bout.

Notez que si l’option est déployée dans la version finale de WhatsApp, c’est une excellente nouvelle pour la sécurité des données ainsi échangées, puisque théoriquement “WhatsApp et les parties tierces” ne peuvent les voir. En revanche, elle signe justement la fin des clients WhatsApp, dans le collimateur du service depuis de longs mois.

La partage des informations de WhatsApp avec Facebook

whatsapp

Sans grande surprise, puisque Facebook a racheté WhatsApp il y a deux ans, la dernière bêta de WhatsApp propose une option, située dans les paramètres du compte. Baptisée “Share my account info” (partager les informations de mon compte), cette dernière vise à fournir les données liées à WhatsApp au réseau social “pour améliorer vos expériences Facebook”. Si vous avez notamment refusé de fournir votre numéro de téléphone audit réseau, mieux vaudra donc vous assurer que cette option restera désactivée.

Les conversations en vidéo

whatsapp-video-chat

On en parle depuis la fin de l’année dernière, comme d’une évolution logique de WhatsApp Messenger, qui inclut depuis mars 2015 les appels vocaux. L’app, dans la précédente version de sa bêta (datée de décembre 2015) montrait, d’après un utilisateur allemand de sa bêta pour iOS, un système d’appels vidéo à la FaceTime. La fonctionnalité s’appuierait non seulement sur WiFi, mais, à l’occasion, aussi sur le réseau mobile de l’utilisateur.