Apple a déposé un brevet décrivant un système de zoom basé sur deux appareils photo différents dans le même appareil. L’idée est de pouvoir réaliser un zoom optique au sein d’une photo grâce à l’utilisation de deux focales différentes.

brevet apple

Dans le domaine de la photo sur smartphone, la principale limitation – outre la taille du capteur pour les photos de nuit -, tient à l’absence de zoom optique dans la plupart des cas. Certes, on connaît quelques smartphones comme le Zenfone Zoom d’Asus qui dispose d’un zoom optique x3, mais ils se font très rares. D’ailleurs, le Zenfone Zoom n’est toujours pas disponible en France et se fait attendre. Quoi qu’il en soit, Apple pourrait bien pousser toute l’industrie vers l’avant, avec son brevet de double appareil photo à destination des smartphones, mais aussi des ordinateurs.

L’idée du brevet est assez simple : il s’agit d’intégrer, au sein d’un produit comme un smartphone, deux appareils photo différents. Chaque appareil photo est doté d’une focale unique, ce qui se traduit, dans la pratique, par la prise de deux images différentes : une qui serait “grand-angle” et l’autre qui serait l’équivalent, mais avec un niveau de zoom optique assez élevé. Dans le brevet, Apple prend l’exemple d’une photo à la mer. Un des deux appareils photo prendrait l’ensemble de la scène (la plage, la mer et le bateau au loin) alors que l’autre appareil photo se contenterait de prendre le bateau.

La suite, Apple ne la définit pas dans le brevet. On peut alors imaginer plusieurs scénarios possibles : le premier, c’est la possibilité, pour l’utilisateur, de choisir son niveau de zoom : grand-angle ou zoomé. L’autre possibilité, ce serait de réaliser un zoom hybride numérique et optique : le smartphone pourrait alors utiliser et mixer les deux photos différentes pour proposer à l’utilisateur des niveaux de zoom intermédiaires qui éviteraient de dégrader la qualité par rapport à un zoom numérique. La qualité serait toutefois moins bonne qu’un véritable zoom optique, mais on conserverait la compacité d’un smartphone sans protubérance sur la coque contrairement à un véritable zoom optique.

 

Des smartphones et… un ordinateur de joueurs

Plus étonnement, le brevet d’Apple porte aussi bien sur des smartphones, tablettes, baladeurs (les iDevices) que sur des ordinateurs et notamment des PC de joueurs équipés de manettes permettant de mesurer l’orientation. S’agit-il ici de dispositifs de réalité virtuelle ou augmentée ? Le brevet a été déposé au début de l’année 2015 par Apple et n’a pas encore été attribué à la marque à la pomme. Son utilisation semble donc hypothétique et lointaine.