Eh, comme ça, nous n’avons pas le droit de parler en québécois ? En Californie, il pleut rarement. Google va donc déployer ses voitures autonomes dans l’État de Washington, une région pluvieuse.

kirkland-self-driving-lexus-press-2

Google va tester ses Google Cars à Kirkland, dans l’État de Washington. Cet État américain a l’avantage, pour Google, d’avoir un climat tempéré avec des pluies saisonnières. Parfait pour la pratique sur une route humide, l’entreprise prévoit de tester ses capteurs dans de très nombreuses conditions différentes.

La pluie, la neige, la buée et même la boue peuvent réduire la visibilité des capteurs utilisés sur les voitures à conduite automatique, ou autonomes si vous préférez. La voiture doit être capable de voir à travers les gouttes de pluie, et surtout pouvoir changer de capteurs intelligemment, en fonction de l’environnement. Si l’information vous intéresse, les SUV (VUS en québécois) déployés par Google sont des Lexus RX450h, une 4×4 hybride aux mensurations XXL.

Les Google Cars sont-elles programmées pour éviter de nous éclabousser ?

Les Google Cars sont-elles programmées pour éviter de nous éclabousser ?

Pour rappel, l’entreprise californienne a prévu une commercialisation de sa technologie auprès du grand public en 2020.