De visite en Californie, vous vous demandez si vous pouvez visiter les locaux de Google (le fameux “Googleplex”) ? La réponse est bien évidemment oui, mais vous trouverez porte close si votre curiosité s’éveille un peu trop.

Implanté au sein de la Silicon Valley, le campus de Google n’est qu’à une soixante de kilomètres du centre de San Francisco. Bien que le secret soit un élément maître, Google offre l’un, si ce n’est le meilleur campus à visiter des sociétés de la région. L’entrée au sein des locaux vous sera naturellement interdite sans connaître un Googler, mais vous pourrez tout de même circuler librement entre les nombreux bâtiments du complexe.

Un campus immense

Pour commencer, un coup d’œil sur le plan donne une idée de l’immensité du campus de Google, qui y emploie plus de 10 000 salariés.

Du WiFi gratuit

Sur l’ensemble du campus, un WiFi gratuit est disponible. Vous pourrez profiter d’un fort débit pour uploader vos photos de vacances et autres selfies. Cherchez simplement les hotspots “Google Guest”.

Des vélos

Mountain View pourrait être renommé en Google City, tant la société a conquis les moindres recoins de la ville. Pour aider les Googlers à se déplacer facilement, des vélos leur sont mis à disposition. L’usage est toléré pour les visiteurs et vous pourrez ainsi visiter plus rapidement les différents recoins du campus.

Vélo Google

Une boutique (enfin) ouverte à tous

Depuis de nombreuses années, Google propose une boutique afin que vous puissiez repartir avec des souvenirs griffés Google, Android ou YouTube. Mais il y a encore peu, cette boutique n’était ouverte qu’aux Googlers. Une stratégie plutôt étonnante alors même que vous souhaitiez dépenser quelques dollars.

Se rendant compte de son erreur, Google offre désormais un Google Merchandise Store, dans lequel vous pouvez dénicher de très nombreux goodies et de quoi agrémenter votre garde robe. Attention toutefois aux prix qui s’avèrent relativement élevés.

Sachez également qu’il existe une boutique en ligne : l’une pour l’Amérique du Nord (États-Unis et Canada) et une autre pour le reste du monde (les produits sont envoyés depuis le Royaume-Uni pour l’Europe). Mais gare aux frais de ports qui peuvent représenter un montant significatif de votre facture. 

Un visitor center… en bêta

A quelques mètres du Google Store, vous trouverez en outre un musée. Nommé Visitor Center, il est qualifié de bêta par Google et c’est le moins que l’on puisse dire. On peut brièvement y voir une évolution des Chromebooks, un Nexus S géant, différentes photos du fameux fauteuil à plusieurs milliers de dollars qui permet aux Googlers de se reposer en toute tranquillité…

Et c’est à peu près tout ! Seul hic, ici aussi vous devrez être accompagné d’un Googler sans quoi vous tomberez sur une porte close.

Les différents bugdroids géants

Android a également façonné les différents bâtiments de Google. L’équipe d’Android logeait initialement dans le building 44 et on pouvait y retrouver les différentes statues. Pour rappel chaque version d’Android est liée à un dessert ou une gourmandise, dont la première lettre est incrémentée version après version (Lollipop, Marshmarmallow, Nougat…). Mais depuis Android n’a eu de cesse de grapiller des parts de marchés et un seul bâtiment n’était plus suffisant pour accueillir tout ce beau monde.

C’est ainsi que l’on retrouve désormais les statues Android à plusieurs endroits du campus. La plus grosse “concentration” se situe à quelques mètres du Google Store où l’on côtoie les versions historiques : de Cupcake (1.5) jusqu’à Marshmallow (6.0).

La dernière version en production (Nougat à l’heure actuelle) bénéficie d’un traitement de faveur, puisqu’elle se trouve devant le bâtiment principal du complexe.

Toujours devant le Googleplex, vous retrouverez quelques particularités, dont un terrain de beach volley ou le dinosaure maison “Stan ».

Enfin aux détours des bâtiments 45 et 46, vous observez un bugdroid métallique dont la couleur des yeux évolue gracieusement et un Noogler (le nom donné lorsqu’un Google vient d’arriver dans la société).

Ce petit guide vous a-t-il donné envie de découvrir Google et son campus hors normes ?