Motorola travaillerait sur un projet de smartphone capable de se réparer de lui-même.

C’est notre lot à tous, quand notre smartphone nous échappe des mains et tombe, bien souvent, ça finit au mieux par quelques rayures, au pire par se briser. Dans ces moments-là, on aimerait faire machine arrière ou avoir une baguette magique pour effacer les dégâts. Dans un avenir plus ou moins lointain, il se pourrait bien que ce soit l’appareil lui-même qui panse ses propres fêlures. Motorola serait en tout cas peut-être en train de travailler là-dessus.

Alors que Motorola tente déjà de vendre un smartphone à l’écran dit « incassable », la marque aurait déposé un brevet présentant un smartphone avec une nouvelle technologie autocicatrisante. Cette dernière n’a toujours pas trouvé de nom, mais nous pourrions parler d’un verre intelligent, capable de soigner ses blessures. Si nous regardons d’un peu plus près ce brevet, nous remarquons que c’est grâce à des éléments thermiques que le verre pourrait s’autoréparer.

La chaleur détecterait les malformations pour en informer son propriétaire sans nécessiter la moindre interaction extérieure. L’utilisateur n’aura donc plus qu’à entourer du bout de ses doigts la zone détectée comme défectueuse. L’appareil se mettra alors en route, grâce à la chaleur, pour corriger les dégâts. Magique ! Bien entendu, on se doute bien que tout ne pourra pas être réparé aussi facilement. Par exemple, s’il manque un morceau de verre…

Cette technologie autoréparatrice pourrait tout de même atténuer certaines déformations du verre causées par les chocs et empêcher justement d’empirer l’état de l’appareil. Évidemment, un brevet reste un brevet et rien ne nous indique que Motorola concrétisera ce projet. Après tout, ce n’est pas le premier à essayer et à abandonner par la suite. Mais l’idée a le mérite d’être intéressante pour les propriétaires de smartphones puisque personne n’est à l’abri, même en faisant très attention, d’abîmer son téléphone.