Aux côtés du OnePlus 6, le trublion chinois a présenté une nouvelle paire d’écouteurs sans fil. Petit prix, charge rapide… Sont-ils aussi intéressants que le smartphone lui-même ?

« Aujourd’hui, nous n’avons pas un, mais deux produits à vous présenter ». Voilà ce qu’a dit Carl Pei en introduction de sa conférence de presse à Londres durant laquelle le OnePlus 6 a été révélé au grand public. Certains ont espéré quelques instants un successeur au OnePlus X, mais il s’agissait en fait des Bullets Wireless, des écouteurs sans fil.

Dans l’esprit, il s’agit d’écouteurs Bluetooth qui s’enroulent autour du cou comme on en a déjà vu un grand nombre. Ils ont cependant la particularité de se recharger en USB-C en utilisant la technologie Dash Charge — très rapide — du constructeur et d’être aimantés entre eux.

Fiche technique

  • Style : in-ear
  • Télécommande intégrée : oui
  • Impédance : 32 Ω
  • Fréquences : 20 – 20k Hz
  • Pression acoustique : 97 dB
  • Bluetooth : 4.1
  • Autonomie (musique) : 8 heures
  • Profil : HFP/A2DP / HSP / AVRCP

Simples, mais efficaces

Au premier regard, les OnePlus Bullets Wireless n’accrochent donc pas le regard. Je dois même avouer que je trouve personnellement assez moche ce type d’écouteurs qui passent derrière le cou, aussi pratiques soient-ils, d’autant que les deux batteries tombent un peu trop bas à mon goût, ce qui fait pendre les câbles un peu bizarrement sur le visage. Mais c’est là une critique que je pourrai faire à presque tous les écouteurs de ce type, et les câbles sont assez longs pour ne pas tirer sur l’oreille, quelles que soient les circonstances.

Mais pourtant, c’est peut-être la seule remarque un tant soit peu négative que j’aurais à faire au design de ces écouteurs. Ils sont agréables sur la nuque, les fils sont assez rigides pour ne pas s’emmêler tout en restant souples et on trouve à portée de main une petite télécommande à trois boutons (2 pour le son et 1 multifonction).

Les écouteurs eux-mêmes rappellent le design du OnePlus 6 Mirror Black avec un revêtement noir brillant souligné d’un fin cerclage rouge. L’embout est quant à lui composé de deux pièces par écouteur, l’habituelle en caoutchouc souple qui rentre dans le conduit auditif externe, et une ailette qui épouse le pavillon pour mieux tenir en place. Pour chacune d’entre elles, 3 tailles différentes sont fournies dans le packaging, mais dans mon cas, celle montée par défaut était la bonne. Aurais-je une oreille moyenne ?

Dans les faits, ils tiennent parfaitement bien en place. Vous pourrez aller courir, rentrer chez vous et retirer votre T-shirt collant (désolé pour cette explication un peu trop graphique) sans les arracher de vos oreilles.

Il faut noter que l’isolation passive de l’ensemble est plutôt bonne et permet de se couper plutôt bien des bruits environnants dans les transports en commun. Ce n’est bien sûr pas aussi puissant qu’une isolation active, mais c’est assez important pour être noté.

Par ailleurs, OnePlus précise que les Bullets Wireless sont résistants à l’eau, mais qu’il vaut mieux éviter de les immerger. Dans mon cas, j’ai eu l’occasion de les porter lors d’une averse prolongée (comptez bien 30 minutes sous une pluie battante). Quand je suis arrivé chez moi, je ressemblais à quelqu’un tombé à l’eau, mais je n’ai pas eu le moindre souci. À voir si l’on peut réitérer l’expérience plus d’une fois sans les endommager.

Enfin, précisons que le dos des écouteurs est aimanté pour qu’ils s’accrochent entre eux. Si ce n’était qu’esthétique, cette petite nouveauté serait négligeable, mais ce n’est pas du tout le cas, comme je le préciserai plus tard.

Premier démarrage et utilisation

Le premier démarrage est très simple, spécialement si vous avez un OnePlus 6. Lancez les Bullets Wireless en restant appuyé sur le bouton de démarrage jusqu’à ce qu’il clignote, activez le Bluetooth sur votre smartphone et appuyez sur la notification correspondante. C’est tout. Malheureusement, pour un autre appareil, il faudra passer par un appairage plus classique. Dommage par ailleurs que l’appairage rapide de Google ne soit pas pris en compte.

Mais le véritable point fort des Bullets Wireless au quotidien, c’est bel et bien ce système d’aimants qui permet d’accrocher les deux écouteurs entre eux. Plus que pour éviter qu’ils ne ballottent à droite à gauche quand on ne les utilise pas, cette accroche permet également de couper automatiquement les écouteurs et c’est certainement la meilleure idée qu’un constructeur ait eue ces dernières années.

Grâce à cela, vous n’aurez plus à vous demander si vous avez coupé vos écouteurs pour économiser leur batterie, ou si vous devez couper à la fois la musique de votre smartphone ET votre dispositif d’écoute… et c’est loin d’être le seul avantage. Avez-vous déjà reçu un appel alors que vous écoutiez de la musique sur votre téléphone ? Il y a toujours ce moment d’hésitation où vous décrochez votre téléphone, vous apercevez que le son est dans votre casque, et vous cherchez alors à le désactiver. Ici, il suffit de coller les deux écouteurs ensemble pour prendre l’appel en toute quiétude.

Qualité du son

Le plus important pour des écouteurs reste bien sûr la qualité du son, et je dois avouer qu’en étant habitué à des casques bien plus chers, je n’attendais pas grand-chose d’une paire d’écouteurs à 70 euros. Sans dire que j’ai été épaté par la qualité des Bullets Wireless, je dois avouer que je n’ai pas été déçu pour autant. Le son est puissant et ne semble pas distordu, même à plein volume.

Il est également bien équilibré dans l’ensemble, même s’il manque un peu de justesse dans les extrêmes. Les basses pourraient être plus présentes et les aigus un peu mieux marqués, mais la qualité générale n’a vraiment rien de déplorable pour des écouteurs sans fil à ce prix. Certains argueront que l’on peut trouver des écouteurs filaires moins chers avec une plus grande largeur de fréquences, mais sur le marché du Bluetooth, il est difficile de trouver une telle qualité à un tarif aussi doux et ils rivalisent sans trop de souci avec les BeatsX pourtant proposés au double de leur prix.

Reposant sur la technologie aptX de Qualcomm, les Wireless Bullets prodiguent donc un son de qualité avec une faible latence, ce qui promet également une connexion stable. Les habitués des écouteurs Bluetooth à petit prix ont certainement déjà expérimenté des coupures fréquentes ou des interférences lors de leurs écoutes… Eh bien rassurez-vous, en plus d’une semaine avec ces « balles sans fil » dans les oreilles à longueur de journée, je n’ai jamais eu le moindre problème de ce genre à moins de changer de pièce, et encore, la portée est vraiment bonne.

Une batterie digne de OnePlus

Les derniers smartphones de la marque sont réputés pour leur très bonne autonomie et leur charge rapide. Aussi, OnePlus a tenu à appliquer la même recette sur ses écouteurs et semble avoir trouvé la formule magique.

Sur le papier, les Bullets Wireless peuvent tenir 8 heures en écoute musicale et jusqu’à 10 heures et 30 minutes en appel, ce qui correspond globalement à ce que j’ai pu constater au quotidien. Ne quittant que très rarement mes écouteurs en journée, c’est pour moi un point très important et je n’ai jamais été gêné à ce niveau lors de mon test.

Par ailleurs, OnePlus affirme que 10 minutes de recharge (en USB-C) suffisent à redonner 5 heures d’autonomie aux Bullets. Précisons cependant que si le câble est fourni avec, l’adaptateur secteur ne l’est pas. Aussi, si vous ne possédez pas un smartphone de la marque, il vous faudra dépensez 20 euros supplémentaires pour le bloc compatible vous permettant de tirer pleinement parti de Dash Charge.

Vous en reprendrez bien un petit peu ?

Un son de bonne qualité, une fabrication solide, une autonomie excellente avec charge rapide… Cela suffirait déjà à ravir la plupart des utilisateurs, mais il reste deux petits plus rajoutés par OnePlus qui sont fort appréciables.

Le premier, c’est la possibilité de lancer Google Assistant en restant appuyé sur le bouton multifonction de la télécommande présente sur le câble. Ce n’est certes pas une intégration native comme sur certains casques (coucou le Bose QC35 II), mais ce raccourci permet cependant de réaliser certaines actions sans sortir son téléphone. Pratique pour enregistrer un rappel ou lancer une chanson.

Le deuxième, c’est la petite coque de protection fournie avec les écouteurs. Elle est rouge flashy, son silicone sent fort quand on la sort de la boite (j’espère que l’odeur s’amenuise avec le temps), elle est un peu petite et ne se ferme que par un aimant, ce qui ne la rend pas hermétique à la poussière ou à l’eau, mais au prix des Bullets Wireless, avoir une pochette de transport est déjà une bonne chose.

Prix et disponibilité

Les OnePlus Bullets Wireless sont listés sur le site officiel de la marque à 69 euros. La sortie est fixée au mois de juin 2018.

Note finale du test 9/10
Les OnePlus Bullets Wireless ne sont pas dédiés aux audiophiles et je ne troquerais pas mon casque à plusieurs centaines d'euros pour ces petits écouteurs pour écouter ma musique au quotidien. Mais ce n'est pas le but de OnePlus.

Le but de OnePlus, c'est de proposer à moindre prix un dispositif de la meilleure qualité possible dans un format compact et agréable. Et sur ce point, le pari est plus que réussi. Le son est largement à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'écouteurs sans fil à 70 euros, le confort d'utilisation est présent même après de nombreuses heures d'écoute, l'autonomie est au rendez-vous et le système d'aimants est certainement l'amélioration la plus ingénieuse de ces dernières années sur ce type de produits.

Alors non, je ne remiserai pas mon casque pour une utilisation quotidienne, mais une chose est certaine, je vais me garder une paire de OnePlus Bullets Wireless pour m'accompagner lors de mon sport et je les conseillerai sans peine à ceux qui recherchent des écouteurs sans fil à petit budget.
  • Points positifs
    • Le système d'aimants !
    • Son plus que correct pour le prix
    • Confortables et stables
    • Prix tout doux
    • Bonne autonomie et charge (très) rapide
    • USB-C
  • Points négatifs
    • Pas d'appairage rapide avec un appareil tiers
    • Pas totalement waterproofs
    • Basses un peu étouffées
    • Bloc secteur non fourni