Les Samsung Chromebook Plus et Pro, annoncés au CES 2017, vont faire leur entrée aux Etats-Unis. Plusieurs médias, dont Arstechnica ou encore The Verge, ont obtenu un exemplaire de test. Allons voir ce qu’ils en disent.

Pour ceux qui n’ont pas suivi le CES, petite session de rappel avant d’aller faire le tour des tests publiés aux Etats-Unis, les Samsung Chromebook Plus et Pro sont les derniers Chromebooks du constructeur coréen : ils partagent un écran 12,5 pouces avec une définition de 2400 x 1600 pixels, 4 Go de RAM, deux ports USB Type-C, un port microSD et 32 Go de mémoire de stockage. Pesant un peu plus de 1 kg et possédant un écran rotatif sur 360 degrés. Finalement, la seule différence entre les modèles se situe au niveau du SoC : le premier utilise CPU ARM, tandis que le second utilise un Intel Core m3. 

Parmi les points positifs de la machine, Arstechnica souligne le stylet, qui reste fondamentalement un S-Pen pour eux. Même s’il ne porte pas ce nom, le média anglophone est persuadé que Samsung a recyclé les S-Pen prévus pour le Galaxy Note 7. Samsung a voulu créer une expérience naturelle d’écriture, le résultat est intéressant : ce n’est pas aussi agréable qu’une feuille de papier, mais tous les médias ont noté un vrai confort d’écriture. Il y a néanmoins une latence perceptible dans certaines apps, comme Evernote. A l’inverse, Google Keep fourni avec la machine est capable de transformer l’écriture manuscrite en caractères. Rien d’extraordinaire concernant le touchpad et la clavier : ils sont classiques et ne présentent pas de défaut. Seul AndroidCentral s’attendait à un peu plus de qualité.

Tous les médias ont été séduits par l’arrivée du Play Store et des apps Android. Seul défaut au tableau : la version Pro avec son processeur x86 nécessite de convertir les apps prévues pour fonctionner sous ARM, l’opération censée être transparente pour les utilisateurs ralentit la machine d’après les premiers testeurs.

Ces testeurs ont souligné la présence de nombreux bugs et ralentissements, mais il est important de préciser que ce sont des machines non finales qui ont été testées.


L’autonomie mesurée est d’environ 10 heures en navigation WiFi, ce qui est un résultat très correct. Les performances sont également très correctes et se situent au niveau des produits Windows avec une configuration similaire.

La définition de 2400 x 1600 pixels de l’écran est également un point positif. Cet écran est marqué comme « lumineux et net », et il dispose du même ratio 3: 2 que le Chromebook Pixel, un point positif pour TheVerge.

Dans tous les cas, ces Chromebooks restent des références sur le marché actuellement, à en croire les premières conclusions :

Une conception solide prouve que les Chromebooks ne sont sont pas que des appareils low-cost, même si ces produits sont vendus à des prix bas et exécutent un système d’exploitation très simple. (…) si je devais acheter le Samsung Chromebook Pro, je téléchargerai toutes les applications Android que j’utilise régulièrement et j’abandonnerai le Chrome Web Store. – sur Arstechnica

Engadget est un peu plus mitigé :

Compte tenu de l’état de pré-production de cet ordinateur, je ne suis pas prêt à dire s’il mérite que l’on dépenser 550 dollars. Cela dépendra de Google et de Samsung, ils doivent améliorer l’expérience logicielle au cours des prochains mois. – sur Engadget

TheVerge est beaucoup plus enthousiaste :

Je veux un appareil peu coûteux, de style tablette qui combine le meilleur des applications mobiles avec un navigateur Web de bureau. Windows n’est pas vraiment là, l’iPad non plus, et le Mac sera apparemment jamais là. Mais avec quelques corrections à Android et un peu d’aide des développeurs, ce Samsung pourrait être exactement ce que je veux. Google doit investir plus dans Chrome OS maintenant. sur The Verge

Android Central se pose les bonnes questions :

C’est loin d’être le meilleur Chromebook par rapport à la concurrence de l’époque, mais le Chromebook Pixel n’existe plus. Il est extrêmement mince et léger sans donner l’impression d’être bon marché, il a un excellent écran et beaucoup de puissance. Il a également l’avantage supplémentaire d’un stylet qui effectue tout aussi bien que celui de la gamme Note. (…) la seule question pour moi est de savoir si le processeur Intel Core m3 du Chromebook Pro mérite de mettre 100 dollars de plus que le Chromebook Plus avec une puce ARM. En supposant que la performance se maintient sur le Plus, ce matériel est encore plus intéressant à seulement 450 dollars. – sur Android Central

Après avoir lu ces tests, nous nous demandons ce qui a poussé Samsung à faire tester un produit qui n’était pas encore dans une version finale. Les médias ont souligné de nombreux bugs et ralentissements, ce qui ne rassure. Loin de là. 

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid