Surprise, des militants de Greenpeace sont apparus sur scène pendant la conférence du Mobile World Congress de Samsung.

A deux reprises, Greenpeace est venu perturber la conférence de Samsung, sur le toit de l’immeuble avec une banderole et directement sur la scène, quelques minutes après le début de la conférence. Le message était simple « Réutiliser, recycler, repenser« , Greenpeace s’est attaqué au Galaxy Note 7 et les 4,3 millions de modèles rappelés par le constructeur. 

Le fantôme du Galaxy Note 7 continuera de hanter Samsung, même lorsque la marque souhaite passer à autre chose. Greenpeace exige que Samsung annonce clairement ce qu’il adviendra des 4,3 millions de modèles qui ne seront pas commercialisés. Il était question d’une commercialisation de modèles reconditionnés, une information qui s’est avérée être fausse. 

Greenpeace y voit un désastre environnemental, avec des tonnes de déchets électroniques. Aujourd’hui, un smartphone ne serait recyclé qu’à hauteur de 16 % d’après Greenpeace. Plus d’informations sur le blog officiel de Greenpeace Espagne.