Orange a présenté un smartphone conçu en collaboration avec ZTE, le Neva 80. Aussitôt annoncé, aussitôt pris en main, nous sommes passés sur le stand d’Orange pour mettre la main dessus. Voici nos premières impressions.

c_DSC09059

Bords 2.5D, avec une taille de 5,2 pouces de diagonale pour l’écran

Cet Orange Neva 80 est intéressant, sur le papier en tout cas. Il propose un écran de 5,2 pouces en Full HD, du Qualcomm Snapdragon 617 est associé à 2 Go de RAM, tandis que 16 Go sont dédiés au stockage de données, et enfin un appareil photo dorsal de 13 mégapixels, et un capteur frontal de 5 millions de points. Côté 4G, on compte bien sûr sur un support de cette VoLTE, avec de la Catégorie 6.

c_DSC09062

Une barre noire sur le dessus, le petit côté « finition »

Orange a surtout travaillé main dans la main avec ZTE pour proposer toutes les nouvelles expériences et fonctions lancées récemment. La VoLTE, par exemple. Cette fonction permet deux choses : d’avoir une connexion à son interlocuteur très rapide, de l’ordre de deux secondes, alors qu’il faut plus de 5 secondes pour un appel classique. La VoLTE permet aussi de profiter du très haut débit mobile tout en téléphonant, vous pourrez donc vérifier une information lorsque vous êtes en communication. Du confort, en somme.

c_DSC09061

Tout en métal à l’arrière

Ce modèle ZTE que nous avons donc pris en main est extrêmement fin, tout en métal (sauf aux extrémités) avec un design sobre. Au-dessus, l’intégration d’une barre noire lui donne une bonne allure, mais ce sont les bords 2.5D autour de l’écran qui sont sûrement la meilleure chose.

Les écrans 2,5D, une révolution ?

Ces bords arrondis lui confèrent autant de confort en main que l’iPhone 6S ou encore les derniers Galaxy.

c_DSC09060

Bords arrondis, façon « iPhone »

À son bord, nous retrouvons Android 6.0 (Marshmallow) avec l’interface Orange Experience 8, le tout semble très léger. Cette interface Orange, autrefois un cauchemar pour les puristes Android, est désormais un ensemble d’apps pour profiter du réseau de l’opérateur, et quelques intégrations logicielles pour améliorer les connexions réseau. Par exemple, Orange Cash permet de payer avec son mobile grâce au NFC, jusqu’à 300 euros (chez Picard, ça fonctionne par exemple). Pratique.

Pour moins de 200 euros « hors subvention », cet Orange Neva 80 est donc une bonne surprise. Attendons de voir comment il se comporte en test pour vous le recommander ou non.