BMW, Daimler (Mercedes-Benz), Ford, Volkswagen, Audi et Porsche viennent d’annoncer la construction d’un vaste réseau de bornes de chargement ultra rapide à destination des voitures électriques européennes. D’ici 2020, on trouverait ainsi des milliers de chargeurs rapides au bord des routes européennes.

ccs-combo-charge-rapide

Le nerf de la guerre des voitures électriques, c’est la recharge. Nous l’avions d’ailleurs bien remarqué lors de notre trajet de Paris à Nice avec une Tesla Model S. Tesla déploie son réseau de Supercharger, capable de délivrer environ 150 kW aux batteries, pour recharger la moitié de celles-ci en 30 minutes environ. Les constructeurs européens veulent aller plus loin puisqu’ils viennent d’annoncer une joint-venture pour la création d’un réseau de bornes de rechargement ultra rapide européen.

 

Une charge ultra rapide

Dans la joint-venture, on trouve BMW, Daimler (Mercedes-Benz), Volkswagen, Audi, Porsche, mais aussi le constructeur américain Ford. Ces six constructeurs automobiles souhaitent mettre en place, dès l’année prochaine, des bornes de rechargement ultra rapides le long des routes. Ces stations seraient capables de délivrer une puissance de 350 kW, soit bien plus que le système de Tesla, pour des recharges encore plus rapides : environ 80 % en seulement 30 minutes. 400 sites ont déjà été repérés par la joint-venture, qui souhaite installer des milliers de stations d’ici 2020.

 

Un standard pour la charge rapide

Les stations utiliseraient bien entendu un standard de recharge rapide, le CCS (Combined Charging System). La nouvelle Opel Ampera-e qu’on avait pu voir lors du mondial de l’automobile supporte ce type de charge. Audi, BMW, Daimler et Volkswagen essayent d’ailleurs de pousser ce standard et Tesla a annoncé en début d’année rejoindre cette association. On devrait donc pouvoir bénéficier de ces bornes même avec une Tesla. Une technologie qui nous fait penser au QuickCharge de Qualcomm, voire au Power Delivery de l’USB Type-C.

 

Le prix de la recharge ?

La question qui reste désormais en suspens est celle du coût de la recharge. Alors que Tesla assurait des recharges gratuites sur son réseau de Superchargers, cela ne sera plus le cas à partir de janvier prochain. On imagine donc que la joint-venture fera payer le rechargement, à moins que l’accès aux bornes soit gratuit dans un premier temps pour attirer les conducteurs et favoriser l’émergence des voitures électriques.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des voitures électriques et autonomes du salon de l’Auto