Un nouveau brevet relatif à des lentilles de contact et déposé par Google vient d’être mis au jour par le site Quartz. Le géant de Mountain View souhaiterait ainsi alimenter en énergie les lentilles grâce à l’énergie solaire.

FILE - In this Jan. 15, 2014 file photo, Brian Otis, Google X project lead, holds a contact lens Google is testing to explore tear glucose in Mountain View, Calif. As Silicon Valley turns its attention to health care, the giants of the tech world _ who have famously disrupted so many industries _ are now encountering their own unexpected disruption: regulation. (AP Photo/Jeff Chiu, File)

Les plans de Google dans l’univers des lentilles de contact connectées ne sont pas si secrets que cela. L’an dernier, l’entreprise avait présenté des lentilles de contact capables de mesurer la glycémie des diabétiques. L’idée était d’allumer des LED lorsque le taux de glycémie était anormalement élevé. Puis, quelques mois plus tard, on avait pu découvrir un brevet déposé par l’entreprise qui relevait un peu plus du domaine de la science-fiction : une paire de lentilles connectées capables de piloter des appareils à distance. Mais le principal souci qui empêche actuellement ce genre de produit de voir le jour est la nécessité d’intégrer des batteries dans un produit ultra fin. Google pourrait bien avoir trouvé la solution avec l’énergie solaire.

Un panneau solaire dans les lentilles de contact

Comme on peut le voir sur la demande de brevet déposé par Google le 13 octobre à l’organisme américain USPTO, Google souhaiterait pouvoir intégrer un genre de panneau solaire directement dans la lentille de contact. Google fait référence à un système de signaux optiques avec un photodétecteur et une cellule solaire. La source de lumière pourrait aussi bien être la lumière naturelle qu’une lumière artificielle. Dans le prototype de lentille de contact destiné aux diabétiques, Google utilisait les ondes radio pour transmettre une infime quantité d’énergie. Mais ici, l’idée est de développer des lentilles beaucoup plus gourmandes en énergie.

Des lentilles réellement connectées

Ainsi, le brevet décrit une lentille de contact capable d’envoyer des informations à un autre appareil connecté comme la température du corps de l’utilisateur, son taux d’alcool dans le sang ou encore des données relatives à l’environnement comme la présence d’allergènes ou de produits dangereux dans l’air. Les lentilles seraient également capables de « lire » des informations à l’image des prix des produits dans un magasin par exemple.

Un produit encore à l’état de projet

Google n’a pas encore annoncé ce type de lentilles de contact, que ce soit en tant que produit commercial ou même de projet dans son département Google X Lab. Il faudra donc attendre un peu avant de voir le projet se concrétiser.