Avec ce nouveau téléphone entrée de gamme, Huawei propose un appareil plus que raisonnable dans un créneau qu’il connait bien.

Le constructeur chinois Huawei a la volonté de s’implanter durablement en Occident et notamment en Europe. Pour cela, l’entreprise a débuté d’importants changements ces dernières années pour construire des téléphones en son nom et non plus uniquement en OEM (téléphones vendus sous la marque d’un opérateur).

Huawei a aussi développé une gamme de produits plus qualitatifs lui permettant de séduire un nouveau public. Le constructeur avait notamment impressionné au MWC avec sa gamme Ascend.

Avec l’Ascend G300, Huawei revient un peu à ses origines puisque le constructeur propose un téléphone orienté entrée de gamme vendu moins de 200 € nu. On retrouve donc le constructeur chinois dans un exercice dont il est coutumier et dont il se sortait jusqu’à maintenant très bien. Reste à savoir si ce téléphone sera à la hauteur de ses caractéristiques et de la réputation du constructeur. Cela va être tout l’objet de ce test. Attachez vos ceintures, on est parti !

 

1- Présentation du téléphone

1.1] La boîte

On commence comme d’habitude par la boiboite somme toute très classique. Passons directement à ce qu’il y a dedans et là aussi, pas grand chose à dire. Vous retrouverez le chargeur USB avec adaptateur secteur et une paire d’écouteurs. Les écouteurs sont comme vous pouvez le voir simples. Au niveau de la qualité, on est dans ce que l’on peut s’attendre pour un produit d’entrée de gamme : ça marche bien et le son est correct, mais il ne faut pas s’attendre à une qualité de son et une isolation incroyable. Bon point : on retrouve tout de même un micro avec un bouton pour décrocher et raccrocher.

des cables, du jelly bean et des téléphones

1.2] Les caractéristiques techniques

ModèleHuawei - Ascend G300
VersionGingerbread (2.3.6)
avec couche constructeur Huawei Emotion UI
Ecran4,0 pouces
Résolution480 x 800 pixels (WVGA)
TechnologieTFT,
capacitif et multipoint (10)
Densité de pixels233 ppi
Traitement contre les chocs & rayuresOui (Corning Gorilla Glass)
Processeur (CPU)Qualcomm Snapdragon MSM8255 (simple-coeur)
cadencé à 1 GHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 200
Mémoire vive (RAM)512 Mo
Mémoire Interne2.5 Go
Support microSD-HCOui
APN / Caméra5 mégapixels et flash (LED)
Webcam (caméra frontale)Non
Vidéo720 @30 fps (avec zoom)
Carte SIMSIM classique
WiFiOui, b/g/n
DLNA / Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth / Hotspot USB
Non / Non
Oui / Oui
BluetoothOui, 4.0 + A2DP
RéseauxHSDPA 21 Mbps
HSUPA 5.76 Mbps
Beats AudioNon
NFC (Near Field Communication)Non
Boussole / GPS / BaromètreOui / Oui / Non
Accéléromètre / GyroscopeOui / Non
Capteur de proximité et lumièreNon / Non
Sortie jack 3,5 mmOui
Port micro-USB / HDMIOui / Non
Tuner FM (Radio)Oui, stéréo
avec RDS
Support DivXOui
Formats vidéos supportés.3gp/.3g2/.mp4/.wmv/.avi (MP4 ASP et MP3)
Formats audio supportés.aac/.amr/.ogg/.m4a/.mid/.mp3/.wav/.wma
Batterie1 500 mAh
Dimensions63 x 122.5 x 10.5 mm
Poids140 grammes
DAS0.69 W/Kg

Voici donc le petit tableau qui va bien et qui synthétise tout ce qu’il faut savoir. Si on devait le comparer à un autre téléphone, on est donc avec des caractéristiques assez similaire au Huawei Honor, même si certaines sont dégradées : capteur photo, vitesse et technologie de processeur et taille de la batterie. Vous pouvez d’ailleurs voir le test du Honor en cliquant ici (et ça c’est pas de la magie, mais de la technologie).

Rajoutons aussi que le téléphone est DTS : on n’a pas trop senti la différence mais à priori les hauts parleurs seraient de meilleures qualités que ceux de la concurrence.

2- Le tour du propriétaire

2.1] Aspect général

Le téléphone est assez différent des autres éléments de la gamme Ascend de Huawei, avec des courbes beaucoup plus circulaires qui font plus penser aux anciens téléphones entrée de gamme qu’aux nouveaux plus haut de gamme. Si on avait un doute sur la différenciation, cela devrait donc nous éclairer.

Le noir ça amincit ; du coup j’ai baissé la lumière 

Le châssis est donc moins carré sur les bords que le Huawei Honor et il me fait un peu penser aux châssis des téléphones Samsung entrée de gamme Android d’il y a quelques temps.

Le dos reprend le même plastique texturé du Huawei Honor dont le toucher est similaire au dos du Galaxy Nexus. C’est très agréable en main, même si ça n’évite pas que le téléphone glisse des mains.

 […]Thérèse, je te prend je te retourne … et je te regarde le dos, what did you expect ?

La finition est très correcte, le rendu très agréable et l’impression de solidité très bonne. Notons tout de même que la coque arrière a parfois tendance à craquer sans que ce soit vraiment un problème.

Il existe en 2 versions, une noire et une grise (cette dernière étant une exclusivité Bouygues Telecom).

Le téléphone possède un écran 4 pouces – qui rappelons-le était gigantesque il y a 4 ans et qui paraît normal voire obsolète aujourd’hui. Sa résolution est de 800 x 480 pixels (WVGA), avec une densité de pixel de 233 ppi. Ce n’est pas énorme et certains détails apparaitront un peu granuleux comparés aux écrans HD, mais ce n’est évidemment pas rédhibitoire. Niveau rendu des couleurs et angles de vision, le G300 se défend bien sans être fantastique.

Juste en dessous du téléphone se trouvent trois boutons tactiles retro-éclairés, les quatre boutons les plus classiques sur Android (Menu > Home > Retour), pas de bouton recherche pour celui-ci. Juste au dessus de l’écran un petit témoin lumineux pour les notifications (en haut à droite).


Sur le dessus, un bouton de verrouillage, juste à côté d’un port « casque » jack 3,5 mm. Sur la tranche gauche, les réglages de volume. Juste « sous » le G300 se trouve le port microUSB – qui n’est pas MHL, enfin la coque arrière arbore une caméra de 5 mégapixels avec flash LED ainsi qu’un haut-parleur. La connectique est donc complète pour ce petit téléphone.

Au passage, le téléphone possède l’empreinte de Google avec le sigle « with Google » : ils sont très corporate ces petits chinois.

Mais qu’est ce que c’est que ce logo ?

3- Android

Huawei utilise la même version d’Android que sur son Huawei Honor soit Android 2.3.6 alias Gingerbread. C’est quasiment la version de base, avec juste quelques transformations notamment au niveau des couleurs aussi vives que parfois enfantines.

A l’heure où les constructeurs s’interrogent (ou plutôt font croire qu’ils réfléchissent encore) sur une mise à jour de leurs terminaux vers Jelly Bean, ce téléphone reste bloqué sur Gingerbread. Cela vient probablement du fait qu’il a été développé alors qu’Ice Cream Sandwich n’était pas encore distribué aux constructeurs.

Concernant une possible mise à jour vers Ice cream Sandwich, aucune information pour l’instant. Nous savons uniquement que le Honor devrait y avoir droit. Mais sachant que le G300 dispose de caractéristiques moins abouties, il est possible qu’il ne goûte jamais à la crème glacée.

Huawei a dit qu’il déploierait ICS au Q3 2012 sur ses téléphones via une MaJ OTA donc attendons de voir mais je ne pense pas que ça arrivera sur le G300 ni que ce soit de toute façon souhaitable. Il vaut mieux avoir un système plus ancien et fluide que récent et inutilisable.

Comme sur le Honor, le G300 ne se démarque pas de ses concurrents grâce à des killer features comme le font ses concurrents HTC ou Sony. Le constructeur aurait pu essayer de se différencier et de proposer quelque chose de son propre cru.

 

appXoid, ça me dit quelque chose mais je ne sais pas quoi

Notons tout de même de légères retouches et quelques ajouts qui sans révolutionner le système d’exploitation peuvent être utiles.

C’est le cas notamment de  fonctions comme Sauvegarder Tous qui permet de restaurer les données du système.

 

4- Photographie et caméra

Avec un capteur de 5 mégapixels capable de filmer en 720p, le G300 est en dessous du Honor niveau performance alors même que celui-ci ne cassait pas vraiment trois pâtes à un canard (Ah le mec il utilise des expressions de paysan, trop la tehon).

Que dire aussi de l’offre logicielle autour de la caméra qui est tout simplement inexistante si on enlève les fonctions de base intégrées au système. Un problème déjà relevé sur le Honor que Huawei n’a pas modifié avec ce modèle. Les performances sont irrégulières, certains clichés peuvent être très bons et d’autres totalement manqués. L’avis est donc mitigé sur ce capteur qui reste malgré tout dans les performances des produits en concurrence directe.

 

5- Performances et autonomie

5.1] Performances

Avec un processeur Qualcomm Snapdragon S2 MSM7227A cadencé à 1 Ghz (simple cœur), un processeur graphique Adreno 200, 512 Mo de RAM… le Huawei G300 tient la distance même si ce ne sera jamais un foudre de guerre puisque son processeur ne fait pas partie de la dernière génération mais de celle de l’avant dernière. Rien de grave pour autant, vous ne pourrez juste pas faire le fier auprès de vos amis. Mais en même temps 1- ce n’est pas très gentil de se la péter auprès de vos amis et 2- il est fortement probable qu’ils s’en fichent ou qu’ils ne comprennent pas de quoi vous parlez.

Nous avons testé le téléphone avec Quadrant et AnTuTu. Les résultats montrent un niveau inférieur aux autres téléphones de la comparaison même si on remarque une certaine proximité avec le Galaxy S ou le Galaxy Nexus, cela vient donc confirmer ce que l’on disait. Ce téléphone d’entrée de gamme a des performances de l’année dernière.

5.2] Autonomie

L’autonomie semble correcte même si nous devons avouer que l’on a pas eu l’occasion de la tester sur une période longue. On sent la différence au niveau de la batterie par rapport au Huawei Honor qui est de 1950 MAh contre 1500 mAh pour le G300.

Il convient néanmoins de préciser une chose. Les téléphones entrée de gamme comme le G300 sont généralement achetés pour remplacer des téléphones basiques que la très grande majorité des personnes avaient avant. L’utilisation qu’en fait le public est donc beaucoup plus économe en énergie qu’un hard core user qui va lui repousser dans ses derniers retranchements la batterie de son téléphone tous les jours ou presque.

Dans une utilisation « raisonnable », la batterie peut largement atteindre 2 jours voire plus.

 

6- Présentation du téléphone

Note :

Si on doit résumer l’impression globale que donne le Ascend G300, nous pourrions dire qu’elle est plutôt bonne. Il convient néanmoins de nuancer un peu notre propos en ajoutant que cette impression est donnée en tenant compte de ce à quoi on le compare.

Ce téléphone est un téléphone entrée de gamme. Dans cette catégorie, faire un bon téléphone est plus aisé que sur du haut de gamme. Il suffit de prendre des technologies éprouvées et de les rassembler pour créer un téléphone. L’innovation n’est pas celle d’un téléphone haut de gamme, le principale argument étant avant tout que le téléphone soit sous la barre des 200-250€ nu pour être vendu 1€ subventionné.

Sur ce segment, Huawei a une réelle expérience puisque le constructeur chinois est entré sur le marché en commençant par construire des téléphones à prix abordables. C’est un peu moins vrai aujourd’hui car le constructeur s’est diversifié pour viser les marchés occidentaux notamment avec une montée en gamme.

Ce téléphone tient compte de ces efforts puisque la finition est très bonne même si on pourra regretter quelques craquelures. Vous retrouverez à l’intérieur de ce téléphone les composants qu’on voyaient l’an passé ou il y a 2 ans sur les téléphones haut de gamme. Rien de transcendant donc mais des technologies efficaces qui permettent de faire baisser le prix du téléphone.

Au chapitre des éléments moins flatteurs, on regrettera tout de même le manque de différenciation logicielle. Le constructeur aurait pu aller plus loin dans l’ajout d’applications spécifiques pour enrichir l’expérience utilisateur. Notons aussi le clavier du téléphone qui est parfois perfectible : il est parfois difficile de cliquer sur le bouton pour effacer un caractère.

Le téléphone est proposé avec Gingerbread et une mise à jour vers 4.0 ICS devrait être proposée au cours de cet été mais comme nous le disions, pas sûr que ce soit vraiment une bonne idée. Voilà pour ce qui est du logiciel, en ce qui concerne le hardware, nous n’avons pas grand chose à noter si ce n’est qu’il est arrivé que certains taps sur l’écran ne soient pas pris en compte. C’est arrivé à de très rares occasions donc vraiment rien de grave.

 

Points positifs :

  • Le prix : moins de 200€ nu
  • Finition et qualité de fabrication
  • Un écran 4 pouces pour ce prix là

Points négatifs :

  • La version d’Android un peu pauvre
  • Un hardware de génération précédente