Review of: Acer CloudMobile
Smartphone Android Acer CloudMobile:
Tony Balt
Version:
4.0

Reviewed by:
Rating:
3
On 28 octobre 2012
Last modified:20 mars 2013

Summary:

Aujourd’hui, nous vous proposons un test de l’Acer CloudMobile.

Test Acer CloudMobile

Le CloudMobile est le fleuron de la marque dans le secteur du haut de gamme sur une conception très soignée avec un écran en haute-définition, un processeur de dernière génération et un appareil photo de qualité. Des avantages mais aussi des défauts, comme la batterie de faible capacité, l’absence d’un voyant de notifications et quelques soucis sur la partie logicielle.

Edit : de nombreuses modifications ont été apportées.

Le contenu de la boîte

  • le smartphone Acer CloudMobile
  • la notice, la garantie et divers papiers
  • le chargeur US + adaptateur FR
  • la prise USB <> microUSB
  • le kit mains libres + oreillettes de rechange

La fiche technique

  • Android 4.0.4 avec l’interface Acer UI
  • un écran tactile de 4.3 pouces
  • d’une définition HD de 720 x 1280 pixels avec 342 ppi
  • une architecture double-coeur Snapdragon S4 (MSM8260A) à 1.5 GHz
  • une puce graphique Adreno 225
  • 1 Go de mémoire RAM et 8 Go de mémoire interne
  • un emplacement microSD jusqu’à 32 Go
  • une caméra frontale haute-définition
  • un appareil photo de 8 mégapixels avec flash et enregistrement de vidéos 1080p
  • un Accéléromètre, un Gyroscope, une Boussole, et un Capteur de proximité
  • le Bluetooth 4.0, le WiFi b/g/n, le GPS/A-GPS, et la 3G
  • Entrée mini-jack audio 3,5mm, microUSB 2.0 (compatible MHL)
  • Ses dimensions sont de 127 mm (hauteur) x 65.8 mm (largeur) x 9.9 mm (épaisseur)
  • Il pèse 125 grammes et propose une batterie de 1460 mAh

La partie matérielle

Le design du CloudMobile reprend beaucoup l’esprit des précédents modèles de la marque, mais avec une largeur bien plus prononcée tout en restant très agréable dans sa prise en main.

La technologie adoptée par l’écran tactile est de l’IPS LCD avec un total de 16 millions de couleurs et environ 342 pixels par pouce, pour une résolution totale de 720 par 1280 pixels.

Et sincèrement même en collant le nez à l’écran, il y est impossible d’en distinguer les pixels. Pour ma part, un écran de cette taille, qui est ni trop petit et ni trop grand, reste en tout point un idéal en utilisation quotidienne.

L’arrière de l’appareil m’a beaucoup fait penser à la texture qui est présente sur le Galaxy Nexus avec cet aspect semi-granulé qui est très plaisant et laisse transparaître une sensation de solidité au toucher.

A sa tête, un objectif de 8 mégapixels qui capture des photos et des vidéos d’une qualité plus que correcte, qui s’accompagne d’un flash LED pour combler un tout.

Au pied, une enceinte qui intègre la technologie Dolby Mobile avec une force et une qualité sonore bien supérieure à la plupart des smartphones actuellement présents sur le marché.

Juste en dessous se trouve le récepteur sonore dédié à la téléphonie et rien d’autre d’apparent sur cette partie de l’appareil.

Sur sa droite, les touches de volume + et -, et seulement ça.

A la tête, une entrée jack audio de 3,5 mm et le bouton Power qui se fait assez discret lorsque l’on tient le mobile de face.

A sa gauche, il y a seulement un port microUSB (compatible MHL) et une petite encoche pour retirer la façade arrière.

Dans la forme, ce téléphone se base sur une conception très simplifiée élimant ainsi le plus de boutons physiques que possible, hormis les touches de volume et d’allumage. Pour le reste, tout est pré-intégré au système d’exploitation Android qui depuis Ice Cream Sandwich les gère de manière logicielle.

La conception de la façade arrière est faite d’une sorte de plastique moue très souple, cependant elle est assez dure à retirer mais très facile à remettre.

Une fois l’appareil ouvert, on a directement accès à la batterie de 1460 mAh, l’emplacement microSIM et microSD.

Ici il y a, selon moi, deux points négatifs à souligner :

  • le port microSIM qui ne satisfera pas tout le monde
  • une capacité de batterie bien trop faible et ça se ressent dans l’autonomie générale du mobile

Je ne comprends pas le constructeur, il aurait pu faire un effort sur ce point qui est un aspect crucial en utilisation dans la vie de tous les jours.

Hélas, il y a eu une négligence et c’est fort dommage avec un mobile qui ne dépasse clairement pas la journée en autonomie. Dès lors que l’on commence un peu à jouer ou à utiliser l’appareil photo, on constate sans difficulté que l’autonomie baisse à une vitesse folle. Avec une si petite capacité de batterie, je pense que l’écran 720p est en cause de cette consommation excessive.

Quelques résultats sur l’autonomie :

  • ~ 7h15 en utilisation suivie avec le navigateur web, un peu d’applications et de jeux, et des notifications en push avec la luminosité à 50% et le Wi-Fi activé
  • ~ 5h45 en utilisation suivie avec le navigateur web, quelques applications et des notifications en push avec la luminosité à 100% et le Wi-Fi activé
  • ~ 6h30 en mode MP3 portable avec l’écran éteint, les notifications en push et le Wi-Fi activé
  • ~ 3h15 en vidéo continue avec la luminosité de l’écran à 50% + notifications en push et Wi-Fi activé en arrière-plan
  • ~ 3h50 en vidéo continue avec la luminosité de l’écran à 50% sans les notifications en push et le Wi-Fi désactivé
  • ~ 4h20 en vidéo continue avec la luminosité de l’écran à 30% sans les notifications en push et le Wi-Fi désactivé

Un conseil : pensez à vous munir d’un chargeur externe ou d’une batterie secours.

Et enfin, le support du NFC (Near Field Communication).

Cet atout permet d’échanger des données d’un terminal à l’autre, et peut aussi servir de carte de transport et de paiement, seulement cette technologie reste encore très peu développée chez nous, et c’est dommage.

Voici deux photos de comparaison de tailles entre le Galaxy Note, le Galaxy Nexus et le CloudMobile.

Dans l’ordre, le Samsung Galaxy Note, le Google Galaxy Nexus et l’Acer CloudMobile.

Et inversement pour celle-ci : CloudMobile au dessus, Galaxy Nexus au milieu et Galaxy Note en dessous.

La partie logicielle

Le système d’exploitation mobile installé n’a subi que très peu de modifications au niveau de son interface, seuls quelque menus et applications ont été ajoutés par le constructeur.

La version utilisée est Ice Cream Sandwich 4.0.4 avec l’interface Acer UI.

L’écran de verrouillage propose quatre raccourcis personnalisables qui sont initialement configurés sur Appeler, Appareil photo, Messages textes et Gmail.

L’aspect des pages du bureau est resté identique à celui connu sur la version d’origine d’Android, néanmoins il est possible d’y retrouver les deux widgets d’horloges et de météo maison d’Acer, ainsi que l’application Mon Style qui offre un accès étendu au paramétrage de ce lanceur d’applications.

Avec Mon Style, on a un accès direct aux fonds d’écran utilisés sur l’écran de verrouillage et l’écran d’accueil, à la configuration des lancements rapides de l’écran de verrouillage, mais aussi aux effets sonores de l’appareil comme les sonneries et les notifications, ainsi qu’à la personnalisation du nombre de pages utilisées sur le bureau (3, 5 et 7).

Avec ça, il est également possible d’accéder au lecteur de musique, aux notifications, aux paramètres et aux alarmes directement depuis la barre d’état située en tête d’écran.

Quant aux applications du constructeur, on y retrouve les habituelles Musique, Photo et Vidéo qui ne changent finalement pas beaucoup des applications Google. Ensuite, il y a :

  •  Acer Print qui apporte la synchronisation de l’appareil à une ou plusieurs imprimantes grâce au mode sans-fil Wi-Fi
  •  AcerCloud qui est une sorte de Samsung Kies pour synchroniser sa musique, ses photos, ses vidéos et ses documents sur son ordinateur et vice-versa ; soulignons que l’application est aussi capable de mettre à jour les applications Android d’Acer depuis le smartphone
  • AcerCloud Docs qui est un outil permettant la visualisation de documents Word, Excel et Powerpoint.. ; un atout qui vient se compléter par l’intégration gratuite de l’application Polaris Office (création et édition de documents, présentations, tableurs et bien plus encore..)
  • Serveur Media qui métamorphose le smartphone en station de partage sans-fil : vidéo, photo et musique

Même si j’en apprécie l’ergonomie, l’interface de certaines de ces applications reste tout de même clairement à désirer.. (voir par exemple ci-dessus avec Serveur Media qui ressemble limite à de l’Android 1.5..).

Le Magnétophone ou l’Enregistreur (selon comme vous l’appelez) est tout simple, néanmoins il se dote d’une option utile qui permet de sauvegarder ses enregistrements sur la mémoire interne ou la mémoire externe (sd).

Grâce au TunerFM, le constructeur a élaboré une application basique Radio FM qui nécessite un casque filaire pour fonctionner. Depuis celle-ci, il est possible de rechercher des stations et même de les mettre en favori.

Ici, on peut chercher et changer les stations de radio, et les mettre en favori pour les écouter plus tard.

Ensuite, il y a HD Channel qui recense les vidéos en haute-définition sur YouTube.

Une application que je trouve à limite de l’inutile puisqu’on y recense exactement le même contenu présent sur YouTube. Je pense que le constructeur cherchait à mettre en avant l’écran 720p.

Le CloudMobile est compatible Dolby Mobile :

En clair, c’est une sorte d’égaliseur qui permet de modifier les Aigus, les Basses naturelles, ainsi que effets sonores en musique et en vidéo. Pour avis personnel, l’application Google Play Musique est bien plus élaborée dans ce domaine.

En plus du clavier d’origine Android, Acer a inclus le clavier virtuel Swype.

Un atout notable pour tapoter plus rapidement en « swip-ant » grâce à la prédilection et la reconnaissance automatique des mots, que ce soit en écrit ou en vocal.

Sur mon expérience, le mode Economie d’énergie est une plaie puisqu’il a tendance à s’activer automatiquement lorsque le mobile utilise beaucoup de ressources, et ce même après la mise à jour d’Acer.

Ainsi, il vous sera parfois impossible de rallumer l’écran .. et pour cause, vous devrez retirer la coque arrière et la batterie pour effectuer un redémarrage de l’appareil. Selon moi, c’est un souci logiciel qui a besoin d’être révisé.

Le lecteur de vidéo pré-installé est compatible avec les formats DivX/Xvid et c’est tout.

Si vous souhaitez visualiser des fichiers plus lourd ou encore du mkv, je vous conseille de vous tourner vers un autre lecteur disponible sur le Play Store, car celui-ci n’en sera pas capable.

Photo & vidéo

L’application Appareil photo d’Acer gère la caméra frontale (1.3 mégapixels) et dorsale (8 mégapixels) grâce au mode Switch.

Lors de la prise d’une photo, on a accès à une tonne d’effets : Antique, Lomo, Mono rouge, Mono vert, Mono Bleu, Sépia, Relief, Croquis Mono, Croquis Couleur, Echelle gris, Film animation et Aquarelle.

De base, on peut :

  • activer ou désactiver le flash à souhait
  • activer ou désactiver le mode 16:9
  • régler la luminosité, le contraste, la saturation et la netteté de l’image
  • régler la Balance des blancs en automatique ou en fonction de la lumière du jour, des nuages, de la lampe fluorescente ou en incandescent

Quant au mode vidéo, il est possible :

  • d’enregistrer en format MMS, 480p, 720p et 1080p
  • de couper l’enregistrement audio pendant l’enregistrement d’une vidéo
  • d’activer un déclencheur/minuteur entre 5, 10 et 15 secondes
  • de géolocaliser la vidéo ou encore de l’envoyer directement sur YouTube après enregistrement

Voici quelques photographies de démonstration :

  • Premier test

ci-dessus : Appareil photo numéro Sony HX5V

 ci-dessus : Acer Cloud Mobile

 ci-dessus : Google Galaxy Nexus

  • Deuxième test

ci-dessus : Appareil photo numéro Sony HX5V

ci-dessus : Acer CloudMobile

ci-dessus : Google Galaxy Nexus

  • Troisième test

ci-dessus : Appareil photo Sony HX5V

ci-dessus : Acer CloudMobile

ci-dessus : Google Galaxy Nexus

Un fichier zip avec toutes les photos en grand format est disponible à cette adresse.

La qualité de l’enregistrement vidéo en Full-HD 1080p effectué en plein jour :

l’appareil photo dorsal dispose d’un zoom logiciel.

A mon humble avis, le contraste de l’image est bien trop prononcé en enregistrement vidéo, et le souci est qu’il est impossible de le régler dans ce mode.

Les petits tests

Sur cette partie, on abordera les performances du terminal en terme de benchmark avec des résultats qui se rapprochent clairement du HTC One X qui possède une architecture quadruple-coeur Tegra 3.

Pour rappel, le CloudMobile intègre une architecture double-coeur Qualcomm Snapdragon S4 (Krait) cadencée à 1.5 GHz, soutenue par la puce graphique Adreno 225 et 1 Go de mémoire vive (RAM). On peut considérer cette génération d’architecture comme un équivalent aux SOCs ARM Cortex-A15 qui n’ont pas encore été commercialisés.

Voici un tableau comparatif des performances entre l’Acer CloudMobile et le HTC One X:

 
Acer CloudMobile
HTC One X
AnTuTu
(le plus haut est le mieux)
604910226
Quadrant
(le plus haut est le mieux)
45504492
SmartBench 2012
(le plus haut est le mieux)
Productivité : 3269
Jeux : 2837
Productivité : 4627
Jeux : 2698
BenchmarkPi
(le plus bas est le mieux)
281337
LinPack
(le plus haut est le mieux)
Single-Thread : 104.27
MFLOPS

Multi-Thread : 212.294 MFLOPS
Single-Thread : 41.399 MFLOPS
Multi-Thread : 93.238 MFLOPS
Nenamark 1
(le plus haut est le mieux)
58.2 fps55.7 fps
Nenamark 2
(le plus haut est le mieux)
39.8 fps47.3 fps
An3DBench
(le plus haut est le mieux)
71027031
An3DBench XL
(le plus haut est le mieux)
3634134038

Vous pourrez constater que les différences de performances ne sont finalement pas si prononcées entre l’architecture Cortex-A9 quadruple-coeur Nvidia Tegra 3 et l’architecture (équivalent au Cortex-A15) double-coeur Snapdragon S4.

Une courte vidéo de démonstration avec des jeux :

Note :

Les avantages

  • l’écran en haute-définition (720p)
  • l’impression de solidité
  • l’emplacement pour les cartes microSD
  • la qualité sonore Dolby Mobile + intégration logicielle
  • l’architecture double-coeur Snapdragon S4
  • l’interface d’Android pûre avec des modifications mineures

Les défauts

  • aucune LED de notifications
  • la batterie de 1460 mAh
  • le mode économie d’énergie qui créait quelques bugs, notamment sur le blocage de l’allumage de l’écran (même après la mise à jour logicielle)

Le prix & la disponibilité

Le smartphone est déjà dans le commerce, mais il est disponible uniquement chez les revendeurs tiers :

  • RueDuCommerce : à partir de 1€ en forfait ou 344,90€ en nu
  • Expansys.fr : à partir de 349,99€ en nu
  • et quelques autres revendeurs au même tarif

Globalement une belle affaire à prix abordable que je conseille sans hésiter.