testé par:
Romain Ch.
Version:
4.4.2
Price:
199 euros

Reviewed by:
Rating:
3
On 24 janvier 2015
Last modified:28 janvier 2015

Summary:

À peu de choses près, cette Acer Iconia Tab 8 aurait pu frôler le 8/10, mais quelques tout petits défauts viennent ternir la note. On pense notamment à ces dimensions un peu élevées (la faute à des bordures d'écran larges) ou à son poids conséquent pour un produit finalement petit (360 grammes). On n'est pas non plus emballés par les apports au niveau du logiciel, ou à l'aspect multimédia qui manque un peu de consistance.

Malgré cela, cette Iconia Tab 8 est un produit très intéressant. Acer a su faire évoluer sa gamme, et propose maintenant un produit assez équilibré pour un prix de seulement 199 euros. Les années précédentes, les caractéristiques étaient bien moindres - à part quelques exceptions - pour un montant équivalent. Difficile alors de ne pas la conseiller à ceux qui cherchent une tablette de milieu de gamme, et au format 8 pouces, sans avoir à débourser trop.

Très impliqué sur le marché des tablettes, Acer a renouvelé ses gammes en fin d’année dernière en dévoilant de nouveaux produits mieux équipés, et toujours à des tarifs intéressants. Après avoir testé la Iconia Tab 10, le modèle de 10 pouces en somme, l’Iconia Tab 8 est arrivée sur nos étagères. Ici aussi, le rapport qualité/prix semble prometteur. Vérifications.

DSC06289

Fiche technique

La Acer Iconia Tab 8 marque un tournant dans notre propre histoire des appareils de la marque que nous avons pu tester. Sur le papier, elle semble posséder beaucoup plus d’arguments que les modèles des années précédentes, alors même que son prix ne décolle pas d’un poil. On y trouve un écran LCD de 8 pouces avec une définition de 1200 x 1920 pixels, et donnant une belle densité de 283 pixels par pouce. C’est un processeur Intel Atom Z3745 cadencé à 1,33 GHz qui anime la tablette, le même que l’on retrouvait déjà dans la Lenovo Yoga Tablet 2. Ce SoC est couplé à une puce HD Intel Graphics et à 2 Go (LPDDR3-1066) de mémoire RAM. La Acer Iconia Tab 8 a un stockage interne de 16 Go avec support micro-SD jusqu’à 128 Go, un appareil photo dorsal de 5 mégapixels, et une batterie de 4600 mAh.

ModèleAcer Iconia Tab 8
LogicielAndroid 4.4.2
Taille d'écran8 pouces
TechnologieLCD TFT
DéfinitionWUXGA (1920 x 1200)
Résolution283 ppp
SoCIntel Atom Z3745
Nombre de coeurs4
Cadence1,33 GHz
Puce graphiqueIntel HD Graphics
Mémoire RAM2 Go LPDDR3
Mémoire interne16 Go
Support microSDOui
Caméras5 mégapixels (arrière)
2 mégapixels (avant)
Carte SIM/
Bluetooth4.0
GPS - GLONASSOui - Oui
NFCNon
PortsMicro USB 2.0, Jack 3,5 mm, mini HDMi
Wi-Fi802.11a/b/g/n
Réseau/
CapteursAccéléromètre, gyroscope
Batterie4600 mAh
Résistance à la poussièreNon
Résistance à l'eauNon
Dimensions215 x 130 x 8,5 mm
Poids360 grammes
Prix conseillé199 euros

Des courbes classiques

D’un point de vue esthétique, cette Acer Iconia Tab 8 possède des qualités indéniables, mais aussi certaines failles. Comme toujours, seul le consommateur peut être le juge d’un produit, mais cela ne nous empêche pas de donner un avis. On est d’abord charmés par la construction générale de l’objet, et par cette coque en aluminium qui sans être gage de qualité – il n’empêche pas la casse – est un avantage esthétique.

DSC06288

Sur l’aspect général, cette tablette ressemble aux autres modèles de la firme, avec un format familier, et un contour blanc qui ne nous dépayse pas. En bas de la face avant se trouve un logo Acer, qu’on retrouve également à l’arrière au milieu. Chose plus étrange : le capteur photo frontal est légèrement décalé sur la droite et donne une sensation étrange.

DSC06286

Acer a fait dans le minimalisme, et seule la tranche droite de l’appareil comporte le bouton de démarrage et ceux de volume.

DSC06295

À l’arrière, la grille audio se présente sous la forme d’une barre qui prend la largeur de la tablette. C’est peut-être un peu trop voyant mais c’est en tout cas harmonieux. La firme a d’ailleurs fait le choix de séparer sa coque arrière en trois.

DSC06294

Enfin, le port microSD est incrusté en haut de la tablette, sur un côté, la coque en plastique façon aluminium n’étant pas amovible. On apprécie sa présence. Par contre, on peut lui reprocher ses dimensions (215 x 130 x 8,5 mm) peut-être un peu élevées pour un appareil de 8 pouces, et son poids de 360 grammes.

La Full HD au programme

Dernièrement, les constructeurs ont senti le vent tourner dans le monde des tablettes. D’abord, elles n’intéressent plus autant qu’avant, le fossé s’étant réduit entre la taille des smartphones (phablettes) et ces dernières, et les usages multimédias courants sur ce type de produit peuvent aussi se faire sur un smartphone. Du coup, ceux qui souhaitent encore commercialiser des tablettes doivent miser sur une belle qualité d’écran. Acer a compris cette tendance, et a doté sa Iconia Tab 8 d’un écran IPS de 8 pouces, à l’affichage Full HD (1200 x 1920 pixels). C’est agréable à l’utilisation, avec une densité de 283 pixels par pouce, très bonne pour une tablette. On est aussi charmé par la bonne luminosité de l’écran, ainsi que par sa dalle très proche de l’écran et qui donne toujours une impression de qualité supplémentaire.

DSC06298

Nous avons comparé cet écran avec celui de l’Asus Memopad 7, en test au même moment dans nos locaux et qui a reçu les louanges de Gaël. Et quand on met ces deux produits côte à côte, on comprend pourquoi. La tablette d’Asus bénéficie de couleurs plus fidèles et d’une luminosité encore plus importante. On observe même quelques (très légères) fuites de lumière sur le côté droit de la tablette lorsqu’on met l’écran sur la couleur noire. D’un coup, notre Iconia Tab 8 n’est plus si impressionnante que ça, mais il n’empêche qu’elle possède tout de même un très joli écran pour un appareil à ce prix.

DSC06300

Intel au lieu de MediaTek

Un Intel Atom Z3745 cadencé à 1,33 GHz ? On ne l’aurait pas déjà vu quelque part celui-là ? Si, sur la Lenovo Yoga Tablet 2 et sa variante Pro, qui étaient par contre cadencées à 1,86 GHz. Sur ces deux produits, on avait observé un comportement parfois étrange, les performances perdant en stabilité au fur et à mesure de l’avancée du test. Ici, le constat est peu ou proue le même, malgré des scores de benchmarks tout à fait « normaux ».

Benchmark / ModèleAcer Iconia Tab 8Lenovo Yoga Tablet 2
AnTuTu35 006 points32 570 points
GFX Bench
(T-Rex 1080p onscreen/offscreen)
16 / 17 FPS17 / 17 FPS
GFX Bench
(Manhattan 1080p onscreen/offscreen)
8,9 / 8,4 FPS8,8 / 9,6 FPS
3D Mark
(Ice Storm Unlimited)
16 626 points14 875 points
PC Mark 4 210 points4 150 points

Comme pour les Yoga, nous avons testé ce SoC sur Smash Hit et Real Racing. D’abord, Smash Hit performe à 59 fps, ce qui semble excellent. Mais à mesure que le test avance, on observe de plus en plus de saccades et de lags. Ce n’est pas rare sur les processeurs qui ne sont pas « haut de gamme » et cela ne nous étonne pas. Mais si l’on pousse le test sur plusieurs dizaines de minutes, on risque de se retrouver vite avec un jeu injouable, et le framerate va considérablement baisser. Cette Iconia Tab 8 ne fait donc pas mieux que les Yoga, et le processeur baisse sa fréquence afin d’éviter la chauffe du produit.

Screenshot_2015-01-16-17-06-34

GameBench

Sur Real Racing 3, par contre, on obtient des résultats différents de ce qu’on a précédemment vu sur le Z3745. Les résultats sont mauvais (15 FPS de moyenne relevée avec GameBench) mais le framerate est stable dans la durée. En fait, et contrairement à ce qu’on voit d’habitude, l’Iconia Tab 8 ne baisse pas automatiquement la qualité, ou n’enlève pas certains détails gourmands. On a donc un jeu beau, mais lent et agressif pour nos rétines. Rassurez-vous, nous avons forcé les graphismes au maximum manuellement, et la tablette gèrera seule ses performances lors d’une utilisation classique.

Stock et doublons

La partie logicielle ne fera pas ici l’objet d’une longue analyse puisque Gaël a eu l’occasion de la (re)découvrir de long en large en décembre dernier, lors du test de l’Iconia Tab 10. Rien n’a changé depuis, et d’ailleurs il y a eu très peu de nouveautés sur les tablettes Acer depuis le début 2014. La tablette d’Acer est installée sur l’avant-dernière version d’Android, KitKat, en version 4.4.2. Il s’agit d’une version pratiquement Stock d’Android, n’ajoutant que quelques fonctionnalités à l’interface (pourcentage de batterie par MediaTek, gadget flottant qui permet d’afficher par dessus d’autres applications un agenda, une carte, une calculatrice ou un pense-bête ou encore la possibilité de consulter ses notifications depuis l’écran de verrouillage).

fsddgfsd

Pour le reste, les principaux sont des applications, et par forcément des utiles. En effet, la tablette est truffée de doublons des applications Google, ou d’applications de marques partenaires plus ou moins pertinentes. Comme Gaël le faisait remarquer, on retrouve par exemple Booking.com (réservation d’hôtel), Zinio (achats de magazines papier dématérialisés), iStoryTime (une boutique de jeux pour jeunes enfants) ou encore WildTangent Games, une boutique de jeux. À la limite, certaines autres se justifient, à l’image d’Office Suite Pro (éditeur de documents), de Skype, ou de Gestionnaires de Fichiers.

Screenshot_2015-01-20-15-17-23

On le répète mais l’application MacAfee est insupportable et essaie de nous faire peur avec un message « vous avez une notification critique ». Oui, c’est ça. Nous avons contacté Acer pour savoir ce qu’il en était de la mise à jour vers Lollipop, et la branche française de la firme nous informe que les produits seront mis à jour dans le courant du deuxième trimestre 2015. Il faudra donc se contenter de KitKat pour le moment.

Multimédia

Comme toujours sur les tests de tablettes, rien ne sert de s’attarder longuement sur l’appareil photo. Le capteur dorsal de 8 mégapixels permet de dépanner à l’occasion, mais ne fait pas des clichés formidables. Ils ont au moins l’avantage d’être nets et assez proches de la réalité.

Alors que le modèle de 10 pouces est équipé de l’application Dolby, elle est absente ici. C’est un peu dommage parce qu’elle apportait un vrai plus à la partie audio. Néanmoins, le son qui émane de l’objet est tout à fait correct, et on ne trouve rien de particulier à en redire.

Par contre, la Iconia Tab 8 conserve son port HDMI qui lui permet d’être reliée à un téléviseur ou à un ordinateur. Cela peut être utile, et à titre personnel, je m’en sers pour diffuser des streamings de Canal+ ou autre chaine payante quand je suis en déplacement.

Petite mais costaud ?

Contrairement à ce qu’on pensait, la batterie de 4600 mAh n’est pas si légère, et résiste plutôt bien à une belle qualité d’affichage et à notre test d’endurance sur une vidéo d’une heure sur Youtube, en luminosité maximale. Durant ce test, la tablette a perdu environ 18 % de sa charge initiale de 100%, ce qui laisse entendre qu’elle serait déchargée au bout de 5 heures de vidéo.

Screenshot_2015-01-16-14-43-19-2

Test d’endurance en vidéo locale

Nous avons voulu vérifier ceci, avec une vidéo locale en 1080p, et dans les mêmes conditions. Cette fois, la tablette est bien plus à l’aise avec une perte de seulement 13 % de charge en une heure de temps. C’est plus impressionnant que sur nos précédents essais du genre. Elle est par contre moins bonne en veille, en se déchargeant seule et assez rapidement (2 jours).