Fort de ses ambitions sur le marché de la téléphonie mobile, Free Mobile, le quatrième opérateur français, souhaite renforcer sa présence dans les espaces physiques. Il officialise l’arrivée de la première borne permettant d’acheter une SIM et de souscrire à un abonnement mobile. Pour commencer, le dispositif sera mis en place dans les enseignes Maison de la Presse et MagPresse.

free-mobile-borne-image-01

Élaborée par Free, cette nouvelle borne interactive, pourvue d’un écran tactile, vous permettra de souscrire à l’offre mobile de votre choix sans passer par la case Internet. « Une souscription à l’abonnement de votre choix en 3 minutes », tels sont les maîtres-mots de l’opérateur. Après quoi, vous pourrez retirer directement votre nouvelle carte SIM (activée directement) à partir de la borne, au format nano, micro ou SIM standard.

free-mobile-borne-image-02

Pour un nouvel abonné, voici la procédure à suivre :

  • Choisissez l’offre de votre choix sur un écran tactile
  • Vous payez avec votre carte bancaire
  • Un ticket avec vos informations abonné est imprimé : identifiants, numéro d’appel pour l’assistance…
  • Vous récupérez directement votre carte SIM activée (mini-SIM, micro-SIM ou nano-SIM)
  • Vous n’avez plus qu’à téléphoner !

Bien que Free Mobile ne réclame aucun justificatif d’identité à la souscription à la souscription d’un abonnement, les conditions générales de Free Mobile stipulent bien que vous serez dans l’obligation d’apporter des précisions quant à votre identité sur votre compte sous peine d’une clôture de la ligne.

free-mobile-borne-conditions abonnés-image-01

Les anciens abonnés pourront changer à souhait le format de leur SIM, retirer une nouvelle carte en cas de vol/perte et même régler une facture impayée depuis leur compte Free Mobile. L’opérateur déclare que ses bornes seront disponibles plusieurs centaines dans de boutiques dans les principales agglomérations françaises « à terme ». En creux, on voit ici la volonté de Free de pallier le manque de boutiques physiques dont il souffre.

De fait, avec une cinquantaine de Free Centers dans les grandes villes de l’Hexagone prévus d’ici la mi-2015, l’opérateur d’Iliad reste encore loin de ses trois concurrents en termes de présence physique. A titre d’exemple, on peut citer SFR, dont le rachat par Numericable est en cours, et qui revendique plus de 800 boutiques physiques sur le territoire national. Pour Free Mobile, un partenariat avec les enseignes du groupe NAP (Maison de la Presse et Mag Presse) constitue un moyen rapide d’assurer une présence étendue dans les centres villes, centres commerciaux et galeries marchandes à moindre frais. Et possiblement de gagner du terrain encore plus rapidement sur ses concurrents.