Jusqu’à présent Google ne voulait pas poser sa marque sur la gestion de Motorola et laisser l’entreprise suivre son cours. Mais à la suite de résultats financiers mitigés, le géant de la recherche a changé sa stratégie. C’est ainsi que le PDG (ou CEO si vous préférez) a été remplacé par un ancien de Google et on sent que la philosophie de sa précédente entreprise va désormais imprégner le constructeur.

Celui-ci vient d’annoncer une nouvelle plutôt plaisante : les terminaux mis en vente en 2011 recevront Android 4.1 (Jelly Bean). Si toutefois ils ne sont pas éligibles, que ce soit pour une raison hardware (téléphone pas assez puissant par exemple) ou software, Motorola vous offrira 100$ pour racheter un terminal de la gamme présenté aujourd’hui. 

Dennis Woodside, PDG de Motorola Mobility

L’entreprise a d’ailleurs précisé que l’ensemble de ses terminaux récents (aucune liste n’a été fournie, néanmoins, on peut penser aux RAZR MAXX et RAZR) allaient recevoir la dernière version de l’OS de Google « très bientôt ». Attention toutefois car cette offre a été présentée aux Etats-Unis et rien n’indique qu’elle sera également disponible au Canada ou en Europe.

Mais ce n’est pas tout ! Motorola va désormais proposer à la vente des terminaux en « developer edition » qui auront leur bootloader déverrouillé. A priori les modèles pour le grand public ne seront pas éligibles, mais cela montre un changement de philosophie dans cette entreprise qui était très rigide sur ce point.