Review of: Cink Slim
smartphone:
WIKO
Price:
139.90

Reviewed by:
Rating:
4
On 22 octobre 2012
Last modified:29 juillet 2013

Summary:

Jouissant d'un rapport qualité prix sans équivalent, le Wiko Cink Slim vaut le détour, ainsi que le "peu" d'Euros à débourser pour s'en emparer. Il est sobre, semble robuste, et ne plante pas. Il constitue donc une porte d'entrée royale dans le monde Android. Il n'est pas exempt de défauts (n'aurait-on pas accepté de payer un peu plus, pour plus de mémoire vive et interne?), mais son prix et ses prestations globales excuseront beaucoup. En conséquence, je lui accorderai sans arrière-pensée une note de 4/5.

Introduction

test du wiko cink slim android

Dans la grande famille des smartphones Android, une poignée de constructeurs occupe largement le marché et les esprits. Samsung, HTC, Motorola, LG, Sony et Acer pour ne citer que les principaux. Face à ces géants, des marques moins connues tentent pourtant l’aventure Android, face à leurs aînées elles n’ont qu’un seul choix pour briller : l’audace.

De l’audace WIKO n’en manque pas, comme nous vous l’avions annoncé, le WIKO Cink Slim vient d’arriver. Il n’embarque rien de moins qu’Android 4.0 (Ice Cream Sandwich), un processeur double-coeur, un appareil photo de 8 mégapixels et un écran de 4 pouces, le tout pour 139.90 Euros, excusez du peu. Faisant un peu figure d’extra-terrestre du fait de son rapport spécifications/prix, il pourra être comparé à l’Acer Liquid Gallant Duo déjà testé sur FrAndroid il y a quelques jours.

Précisons que WIKO est une entreprise française basée à Marseille, et que si ce smartphone pas cher est fabriqué en Chine, le « design » a été réalisé en France (c’est du moins ce qui est écrit à l’arrière de la boîte).

Sommaire du test du Wiko Cink Slim

 

  1. Le Wiko Cink Slim sort de sa boîte
  2. Spécifications
  3. L’écran
  4. Allo ?
  5. Le logiciel embarqué
  6. Multimédia
  7. Appareil Photo & Caméra Vidéo
  8. Performances & autonomie
  9. Conclusion

 

Le Wiko Cink Slim sort de sa boîte

 

Nous ouvrons la boite de taille réduite :

  • avec soulagement nous constatons que malgré le prix, il y a bien un smartphone à l’intérieur ;-)
  • une batterie de 1600 mAh 5.92Wh
  • un chargeur USB (qui ressemble à s’y méprendre au modèle livré naguère avec les HTC Desire)
  • un kit piéton (le connecteur jack est oblique, entre droit et perpendiculaire)
  • un câble USB/ microUSB
  • une notice papier de 60 pages, richement illustrée et en français, Mme Michu appréciera cette délicate attention.

Nous prenons en main un modèle noir, mais il existe aussi en blanc et bleu.

wiko-cink-slim-boite

Côté design, le Cink Slim fait preuve d’une grande sobriété en ne s’autorisant qu’une seule coquetterie : un ceinturage plastique brillant couleur cuivrée (à cheval sur la face et la partie supérieure du profil). Ce Wiko ne fait pas tourner la tête, mais ne déplaît pas non plus. La finition est soignée et fait bien moins cheap que chez l’expert en plastique bas de gamme (Samsung).
En bas nous voyons trois boutons sensitifs (Menu, Home, Retour), ainsi que le trou du micro. Sur le haut au milieu l’écouteur, puis les capteurs de lumière, proximité et enfin la caméra frontale. Sans oublier une jolie led de notification !
wiko-cink-slim-face

De dos, notre bonne impression se confirme, la coque en plastique rigide arbore un noir mat au toucher velouté (n’allant pas non plus jusqu’au gommé). La prise en main est bonne, il ne glisse pas. L’objectif de l’appareil et le flash à led sont situés en haut à gauche. En partie centrale basse on trouve le logo Wiko, et dessous à gauche les ouvertures du haut-parleur.
Sur la tranche haute on voit le bouton ON-OFF, le port microUSB, ainsi que la prise jack 3.5mm. Le bouton d’alimentation ne dépasse pratiquement pas de la coque, on a parfois du mal à le trouver et à l’enfoncer (bien que l’habitude doive gommer ce petit désagrément). La prise jack du casque, sert aussi de sortie TV analogique (non testée car nécessitant un câble d’adaptation jack vers composite). L’activation de la sortie TV se pilote ensuite depuis les paramètres Android. Les amateurs de dock station trouveront le port microUSB en haut peu pratique et on les comprendra…

Hormis les deux boutons du volume d’un côté, les profils sont vierges de toute fonction. Ne cherchez donc pas un déclencheur photo par exemple.

wiko-cink-slim-profil

Privé de sa coque, le Wiko nous dévoile 3 slots : microSD, SIM1, SIM2, ainsi que l’emplacement de la batterie amovible.
wiko-cink-slim-ouvert batterie sim1 sim2 microSD

Spécifications

Modèle
Wiko Cink Slim
VersionAndroid Ice Cream Sandwich (4.0.4)
mise à jour vers Jelly Bean (4.1) prévue.
Ecran4 pouces
Résolution 480 x 800 pixels (WVGA)
Technologiemultitouch LCD IPS
capacitif et multipoint (10)
Densité de pixels250ppi
Traitement contre les chocs & rayures?
Processeur (CPU)Processeur ARM A9 dual-core
MT6577
cadencé à 1 GHz
Chipset graphique (GPU)PowerVR SGX 531
Mémoire vive (RAM)512 Mo
Mémoire Interne2 Go
Support microSD-HCOui
APN / Caméra8 mégapixels (3264x2448)
flash LED et autofocus en natif
caméra vidéo en 640x480 MP4 29 fps
Webcam (caméra frontale)1,3 mégapixels
Vidéo1080p @30 fps
Carte SIMDual SIM
WiFiWi-Fi b/g/n + hotspot
Bluetoothoui
Réseaux3G+ WCDMA 900/2100 GSM 900/1800/1900
NFC (Near Field Communication)Non
Boussole / GPSOui / Oui
Accéléromètre / GyroscopeOui / Oui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Port micro-USB / HDMIOui / Non
Tuner FM (Radio)Oui, stéréo
Sortie TVOui avec un câble de connectivité vidéo
compatible (non fourni) se branchant sur le jack 3.5mm
Batterie1600 mAh 5.92Wh
Dimensions127.5 x 65.5 x 9.9 mm
Poids140g
DAS0.874 W/Kg

La principale lacune du Cink Slim semble bien être la mémoire, avec 512 Mo de RAM (mémoire vive), et 2 Go de mémoire interne (+ 512 Mo pour la ROM) on est loin des standards actuels. L’Acer Liquid Gallant duo dispose quant à lui de 1 Go de mémoire vive et 4 Go de mémoire interne. La présence d’un slot micro SD rassure cependant.
Coté graphique, le GPU Power SGX531 n’est pas de première jeunesse, nous verrons plus tard si cela dessert l’appareil.
En revanche le capteur 8MP, ainsi que le CPU double-coeur plaident en faveur du Wiko.

wiko-cink-slim-antutu-info1 wiko-cink-slim-antutu-info2

L’écran

 

Bien souvent sur un mobile low cost, l’écran pâtit des économies réalisées. Ici pourtant Wiko a opté pour un LCD certes, mais en technologie IPS, d’un point de vue qualitatif nous ne devrions donc pas être déçus.
Nous vous proposons un comparatif écran entre une tablette Acer Iconia A500, un Huawei Honour (tous en LCD), et un Samsung Galaxy S2 (Super AMOLED Plus)

En blanc le huawei s’en sort le moins bien (il tire vers le gris).

test-ecran-wiko-cink-slim-blanc

En noir, l’AMOLED du SGS2 met tout le monde d’accord (il est vrai que contrairement au LCD, sur un AMOLED pixel noir = pixel éteint), le Huawei est toujours bon dernier, le rétroéclairage maximum utilisé pour ce test ne rend pas grâce aux LCD (de même que la photo floue désolé)…
test-ecran-wiko-cink-slim-noir
En gris le Wiko tire franchement vers le blanc
test-ecran-wiko-cink-slim-gris

Hormis la tablette A500 tous les téléphones tirent sur le orange…
test-ecran-wiko-cink-slim-rouge

En vert notre Cink est dans la bonne moyenne
test-ecran-wiko-cink-slim-vert

En bleu par contre les autres modèles font mieux, notamment le Huawei (qui en fait a vraiment tendance à voir la vie en bleu !)
test-ecran-wiko-cink-slim-bleu

Sur une mire complète pas de doute possible, la dalle IPS du Cink Slim n’est pas un écran au rabais, les couleurs sont agréables, contrastées et vives.
test-ecran-wiko-cink-slim-mireLa mire du Cink Slim de plus près :

test-ecran-wiko-cink-slim-mire-cink

Bizarrement le Cink ne propose pas de réglage de luminosité automatique (alors que la notice indique bien un capteur de lumière en façade). Il faudra donc choisir manuellement un bon compromis entre rétroéclairage et batterie. Limitation logicielle ou matérielle ? C’est bien la première fois que je rencontre cela.

La définition de la dalle en 800 x 480 pixels (WVGA) est équivalente à celle d’un Nexus One ou HTC Desire (qui avaient un écran de 3.7 pouces). Un peu daté certes, cependant avec un écran de 4 pouces, la densité de 250ppi suffit, si bien qu’à l’oeil rien à redire concernant la définition de l’affichage. Vraiment ce Wiko fait bonne figure, il ne faudra pas chercher de défaut majeur côté affichage.

Allo?

Qualité téléphonique

La sensibilité réseau du Cink Slim rassure d’emblée : l’indicateur de signal est bon (mieux que sur un SGS2 au même endroit). Il faut dire que le DAS de l’engin est plus proche de 1W/kg que de 0,2. Effectivement son DAS de 0.874W/kg s’il me paraît limite, reste toutefois acceptable.
Lors des appels, les sons émis comme reçus semblent clairs, les voix bien restituées. Bref si éventuellement vous souhaitez téléphoner avec votre smartphone (je sais c’est ringard) vous pourrez le faire dans de bonnes conditions. Dans la gamme des prix bas, le Huawei Honour fait beaucoup, mais alors beaucoup moins bien de ce point de vue (ou plutôt point d’ouïe).

Dual SIM

Une spécificité du Cink Slim repose sur la fonction dual SIM, permettant d’insérer deux cartes SIM dans l’appareil. Concrètement l’ajout d’une carte SIM provoquera l’affichage d’un écran de configuration, permettant de choisir la priorité d’usage de chaque carte SIM. Dans l’exemple qui suit, nous avons ajouté une carte SIM SFR, mais conservons la carte Orange en carte par défaut pour les appels vocaux, vidéos, SMS et data (pas folle la guêpe !). Par la suite on pourra revenir facilement sur ces réglages, via les paramètres (Gestion SIM).

wiko-cink-slim-dual-sim0 wiko-cink-slim-dual-sim

Lors des appels, le choix d’une carte SIM en particulier peut s’effectuer à la volée en passant par la barre de notification :

wiko-cink-slim-dual-sim1

Le logiciel embarqué

 

Côté logiciel, pour le moins qu’on puisse en dire, le Cink Slim ne s’embarrasse pas de superflu. Hormis Go Launcher Ex, le smartphone ne contient quasiment aucune application en sus du package standard d’ICS ! Go Launcher est d’ailleurs optionnel puisqu’au premier démarrage le choix est laissé entre Go Launcher ou le lanceur de base ICS (mon choix pour ce test).

A titre personnel je trouve cette approche très positive, l’utilisateur restera libre d’installer ce qu’il veut, sans avoir à subir les choix du constructeur. Une expérience proche de la version Android AOSP (Android Open Source Project).
Je trouve aussi particulièrement bien vu de ne pas avoir préinstallé Facebook, Twitter, Youtube (…), après tout ces applications sont gratuites sur le Play Store, pourquoi les imposer à tous ?

Certains regretteront peut-être une application bureautique (comme Polaris Office par exemple), ils pourront se consoler en installant Documents To Go, une suite gratuite. De même aucun jeu n’étant préinstallé, il faudra passer par le Play Store qui en regorge.
Je suis conscient que ce discours ne ravira pas tout le monde, notamment les novices qui sont justement la cible privilégiée d’un modèle entrée de gamme. Néanmoins faisant preuve d’une profonde aversion envers les surcouches constructeurs, je ne peux que me réjouir devant un modèle plus nu.

Présentons à présent le lanceur, soit le launcher Ice Cream Sandwich qui ne réserve pas de surprise particulière :

wiko-cink-slim-home wiko-cink-slim-home

La barre d’état propose un widget de gestion d’énergie, façon dock bar. Cela a un côté très pratique, mais combien n’auront pas l’idée de glisser dessus et ne pourront par exemple passer le téléphone en mode vibreur ?

wiko-cink-slim-barre etat et notification

un coup à gauche, comme dit plus haut inutile de chercher à régler la luminosité en automatique ce n’est pas possible…

un coup à droite, les boutons bascules du son se cachent ici

Pour résumer, de base le téléphone propose :

  • Actualité et météo
  • Agenda / Horloge
  • Appareil Photo / Galerie
  • Boîte à outils SIM
  • Calculatrice
  • Dictaphone
  • Gestionnaire de fichier (une bonne initiative) / Téléchargements
  • Gmail / E-mail / Talk
  • Go Launcher ex (avec les widgets Switch, Météo, et Calendrier)
  • Go Task Manager (un gestionnaire de tâche)
  • Lecteur Google Video
  • Maps, Local, Latitude, Navigation
    ATTENTION Je tiens ici à signaler que le temps de Fix GPS est très très long sur cet appareil (plusieurs minutes dans mon cas, un jour très gris et pluvieux)
  • Mises à jour du système
    Wiko semble effectivement proposer sur son site des mises à jours pour chacun de ses modèles. Pour l’instant le Cink Slim n’est pas dans la liste, mais il devrait bénéficier de Jelly Bean.
  • Musique
  • Navigateur
  • Play Store
  • Radio FM
  • Rechercher
  • Réglages
  • Téléphone / Contacts / SMS/MMS
wiko-cink-slim-applications

Multimedia

Lecture Vidéo

Nous le déplorons souvent, mais le lecteur vidéo par défaut d’Android ne tient pas la route, faute de mieux, il faudra donc très vite installer MX Player, ainsi que les codecs ARMV7 du lecteur (car curieusement ce dernier ne signale pas leur absence au premier lancement).
Une fois cela fait vous pourrez sans saccade ni problème de synchronisation audio regarder un film en HD 1080p comme Tears of Steal par exemple (libre et gratuit).

wiko-cink-slim-mxpayer-tears of steal

Haut-parleur et casque

Le haut parleur restitue le son assez proprement, sans plus, mais sans moins non plus (pour un mobile).
Le casque fourni paraît plus critiquable, attention il se montre bien plus agréable que les ear plugs livrés par Samsung par exemple, cependant la restitution n’est pas optimale, on pourra améliorer les choses en passant par l’égaliseur.

Musique

Contrairement au lecteur vidéo de base, le  player musical Android est plutôt efficace, on le garde !

wiko-cink-slim-musique-egaliseur

 Radio FM

wiko-cink-slim-fm Côté radio, l‘application FM se montre simple et efficace pour la réception (pas de RDS). Cependant dès que l’application FM est lancée un bruit de fond sourd (tacatac-tacatac-tacatac-tacatac) s’installe dans le casque.
Ce bruit même s’il est faible se superpose à la radio si elle fonctionne. Du coup il est masqué mais demeure, on le perçoit davantage lorsque le niveau sonore baisse. Ce son parasite s’arrête dès qu’on coupe l’appli FM en utilisant le bouton d’arrêt (en bas à droite). J’ai testé avec un autre casque, pour un résultat identique, il y a donc un souci à ce niveau.

Appareil Photo & Caméra

 

Le Wiko Cink Slim shoote en 3264 x 2468 pixels, avec un capteur de 8 mégapixels. Ce smartphone fait de même que la plupart de ces congénères, des photos d’appoint sans plus. On profitera d’un mode scène (automatique, nuit, coucher de soleil, fête, portrait, paysage, théâtre, plage, neige, action…). Plusieurs effets de couleurs sont aussi disponibles (sépia, mono, négatif, aquatique, tableau noir, tableau blanc). Un mode panoramique fractionné ainsi que panoramique en continu complètent les fonctions photographiques.

wiko-cink-slim-appareil photo wiko-cink-slim-appareil photo2
wiko-cink-slim-appareil photo3

Côté Caméra vidéo on pourra produire des films au format 3gp (MP4) en 640×480 avec un débit d’environ 29 images par seconde. Pour le coup il s’agit vraiment d’appoint pour ne pas dire de dépannage.

test-ecran-wiko-cink-video camera

Performances & Autonomie

 

Dans divers benchmarks le Cink Slim ne se laisse pas impressionner et parvient à égaler des smartphones double-coeur bien plus chers : 2537 sous Quadrant, 5011 sous Antutu. (peu ou prou identique à l’Acer Gallant Duo). Que demander de plus?

wiko-cink-slim-quadrant-score-2537Quadrant : 2537 wiko-cink-slim-linpack-single
Linpack
Single Thread 34.671 MFLOPSwiko-cink-slim-linpack-multiLinpack Multi Thread 56.26 MFLOPS
wiko-cink-slim-antutu-score-5011-aAntutu : 2537 wiko-cink-slim-antutu-score-5011-bDétail du score Antutu

A l’usage on pourra sans problème particulier jouer à des jeux comme Dead Trigger (j’ai essayé ce n’est pas une blague, voir la vidéo suivante filmée d’une main, Wiko dans l’autre, dur dur ;-))

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

La batterie tient environ 48 heures en usage normal, moins en usage intense, mais il faudra tout de même en vouloir pour la tuer sur une journée.

Conclusion

 

Pour Contre
  • Prix et surtout rapport Qualité/Prix imbattable
  • Processeur rapide, bonne fluidité
  • Dual Sim
  • Bonne qualité téléphonique
  • Led de notification
  • Bonne autonomie
  • Mise à jour Jelly Bean prévue
  • Téléphone livré pratiquement sans application autre que la base Android ICS
    (bon point à mon avis)
  • Pas de luminosité automatique
  • Manque de mémoire
    (compensé par la présence d’un slot micro SD, mais l’achat de la carte augmentera le budget, tout en grévant les performances si on se sert d’App2SD)
  • Temps de Fix GPS anormalement long
  • Bruit de fond en radio FM
  • Bouton de veille peu saillant, parfois difficile à trouver et enfoncer
  • Téléphone livré pratiquement sans application autre que la base Android ICS
    (Mme Michu n’appréciera peut-être pas de devoir télécharger les applis sur le Play store?)

Jouissant d’un rapport qualité prix sans équivalent, le Wiko Cink Slim vaut le détour, ainsi que le « peu » d’Euros à débourser pour s’en emparer. Il est sobre, semble robuste et ne plante pas. Il constitue donc une porte d’entrée royale dans le monde Android. Il n’est pas exempt de défauts (n’aurait-on pas accepté de payer un peu plus, pour plus de mémoire vive et interne ?), mais son prix et ses prestations globales excuseront beaucoup. En conséquence, je lui accorderai sans arrière-pensée une note de 4/5.

Note :

Nous remercions LDLC pour le prêt du Wiko Cink Slim. Vous le trouverez chez eux à 139,90 euros Wiko Cink Slim blancbleu et noir.

Test du Wiko Cink Slim