Samsung veut être le premier constructeur à commercialiser un smartphone équipé d’un puce LTE-Advanced. La LTE-Advanced sera capable (théoriquement) d’atteindre des vitesses de téléchargement jusqu’à 3 Gbps et des vitesses d’upload jusqu’à 1,5 Gbps. Ce n’est que « trois fois plus » que notre technologie LTE (4G) actuelle.

SamsungS4_001-660x503

En d’autres termes, ce n’est pas « 5G » – c’est juste une utilisation beaucoup plus efficace de la technologie LTE (4G) existante. Outre des modifications du réseau actuel, il faudra également des smartphones compatibles. Au Japon, l’opérateur NTT Docomo a déjà commencé à tester la LTE-Advanced et devrait mettre en production les premières antennes d’ici janvier 2014.

J.K. Shin, CEO de la branche mobile de Samsung, a déclaré qu’une variante du Galaxy S4 sera « prête » en fin d’année 2013. Samsung veut avant tout se positionner rapidement sur ce marché, et surtout devenir l’équipementier de plusieurs opérateurs. Contrairement à la « LTE » qui utilise tout un patchwork de bandes de fréquence, la LTE-Advanced fonctionne sur deux bandes de fréquence distinctes. Au lieu de voyager sur plusieurs petites routes, vos données voyageront sur une autoroute à plusieurs voies. Très pratique pour les opérateurs et les constructeurs.

Ce « Galaxy S4 » ne sera pas équipé d’une puce Qualcomm Snapdragon, mais probablement Broadcom, Nvidia ou encore ST-Ericsson.