On y est, la barre du milliard a été franchi. Le cabinet International Data Corporation (IDC) a rendu ses chiffres : 1,004 milliard d’exemplaires de téléphones intelligents vendus en 2013. Au delà de ce (gros) chiffre, on connaît la répartition et la tendance du marché l’an dernier.

vente-globale-smartphone-2013-IDC

En 2012, il s’était vendu 725,3 millions de smartphones. En 2013, le marché s’est donc accru de 38,4 %. Si le marché mondial de la téléphonie mobile affiche une lente progression (+4,8 % pour 1,8 milliards de téléphones mobiles vendus en 2013), le smartphone continue de se faire une place dans ce marché global. En 2013, plus d’un téléphone mobile sur deux vendu dans le monde était un smartphone (contre 41,7 % en 2012). Passons maintenant aux marques.

Samsung occupe plus de 30 % du marché

Sans surprise, l’entreprise sud-coréenne mène la danse. Elle a vendu 313,9 millions de ses smartphones en 2013, soit une progression de 42,9 % par rapport à 2012. Apple suit en deuxième. La firme à la pomme fait moitié moins bien que sa rivale : 15,3 % de parts de marché, à 153,4 millions d’exemplaires vendus. L’entreprise signe là sa progression d’année en année la plus basse depuis sa création. Se classe en troisième position le Chinois Huawei au coude à coude avec LG (4e au classement). Lenovo fait figure du dernier du top 5. Sur la composition de ce classement, remarquons que les deux leaders concentrent 46,6 % du marché. Les autres concurrents du top 5 ne rassemblent que 14,2 % de parts. Le reste des ventes de smartphones est donc détenu par une myriade d’autres marques (39,3 %), ce qui montre un marché extrêmement fragmenté, malgré la position dominante de Samsung et d’Apple.

Qu’est ce qu’il s’est le mieux vendu en 2013 ? “Les écrans larges et le low-cost” selon Ryan Reith, le directeur du programme de recherche à IDC. “De ces deux critères, je dois dire que le low-cost est un élément clé de différenciation entre les marques. Les modèles bon marché ne sont pas vraiment des téléphones attractifs qui se classent premiers dans les ventes, mais l’étude d’IDC montre que leur part sur le marché grossit.” IDC note également l’évolution des marchés chinois et indien, de plus en plus tournés vers des smartphones en dessous de 150 dollars, “ce qui permettra d’amener des terminaux plus solides dans les mains d’un grand nombre” conclut Ryan Reith.