Edit : Un message plutôt étrange vient d’être laissé sur les forums officiels.

Notre cher opérateur SFR a l’exclusivité du Galaxy Nexus en France. Mais un problème de taille intervient pour les mobiles achetés en version nue. Ils sont simlockés… mais SFR ne répond pas à la loi en ne fournissant pas un outil de désimlockage gratuit.

Après les multiples retards du Galaxy Nexus chez SFR, les acheteurs pensaient enfin avoir le mobile de leur rêve. Mais l’opérateur a tout de même laissé quelques cadeaux (empoisonnés). Le premier est que le smartphone est encore sous la build contenant le problème du son en 2G. Comment expliquer l’absence de ce correctif sachant qu’il est distribué depuis plus de trois semaines et que les modèles anglais en sont équipés (ce qui avait provoqué un retard dans les commandes).

Disons que ce problème va être bientôt corrigé par une mise à jour (espérons directement un passage en 4.0.2) et n’est pas très grave. Mais l’opérateur au carré rouge fait bien plus fort en ne respectant pas la loi française ! Il suffit pour cela de lire notre forum avec un thread déjà composé de sept pages d’utilisateurs mécontents. En voici un extrait :

« Je viens de commander mon Galaxy Nexus chez SFR, et il paraîtrait qu’il est simlocké, même si acheté nu, ce qui est une hérésie totale puisque « nu » signifie aucun brandage, aucun simlock, d’autant plus qu’on parle quand même de la gamme Nexus, qui, dans tous les cas, ne devrait être en aucun cas retouchée. »

La loi française n’interdit pas de vendre un téléphone simlocké, même si acheté nu. En revanche, l’opérateur se doit de fournir une méthode gratuite et immédiate (pas une attente de trois mois) pour désimlocker :

« L’opérateur a l’obligation de communiquer systématiquement et gratuitement à l’abonné la procédure de désactivation de ce mécanisme à l’issue d’une période au plus égale à la durée de l’engagement éventuel du client auprès de son opérateur, ne devant en aucun cas excéder six mois à compter de la date de conclusion du contrat d’abonnement. »
Publication 05-1083 article 5 – ARCEP

Assez logiquement les premiers consommateurs ont appelé le service client. Celui-ci n’a rien trouvé de mieux que de leur réclamer la somme de 65 € pour cette opération, qui rappelons-le une nouvelle fois, doit être entièrement gratuite.

Une attaque se met alors en place et le forum de SFR est alors utilisé pour faire remonter les informations. Seulement l’opérateur français croit vivre dans le passé en mettant en place une forte censure, faisant penser à l’ère soviétique. Comme le rapporte nos confrères d’Android pour les Nuls, les messages sont supprimés pour des raisons bien étranges (publicité lorsqu’on évoque l’ARCEP par exemple !).

La meilleure solution à l’heure actuelle est de faire monter le bad buzz autour de l’opérateur pour lui rappeler ses devoirs. Il existe bien évidemment d’autres moyens pour faire respecter les lois françaises, mais qui seront bien plus longues. Cet article a donc pour objectif d’éviter de passer par cette case et surtout d’éveiller les consommateurs dans cette période qui représente de 30 à 40% du recrutement des nouveaux abonnés chez les opérateurs français.

Merci à Mathieu pour nous avoir contacté et à Android pour les Nuls pour le travail effectué !

Edit : Egalement valable pour le Motorola Razr et l’Acer Iconia Tab A501 (la liste s’allonge !)

PS : SFR doit d’ailleurs 200 € de trop-perçu à cr0vax puisqu’ils refusent de prendre en compte son déménagement.