LG espère rattraper son retard sur ses concurrents (Samsung et Apple principalement), en produisant le premier smartphone avec un processeur Intel. Mais cela sera-t-il réellement suffisant pour réduire l’écart ?

L’année 2011 s’annonçait plutôt bonne pour LG, avec une gamme novatrice. L’Optimus 2X était le premier smartphone à posséder un processeur double-coeur, l’Optimus 3D était le premier annoncé avec un écran 3D sans avoir besoin de porter des lunettes, la LG Optimus Pad avec la particularité de pouvoir regarder de la 3D mais avec des lunettes… Mais LG a fait du LG, à savoir promettre une mise à jour rapide vers Android 2.3 (Gingerbread), qui n’est arrivée que six mois plus tard. Rajoutons à cela une publicité plutôt discrète face aux concurrents et donc une visibilité moins importante.

Pour 2012, le pari de LG s’oriente vers l’innovation technologique une nouvelle fois, en introduisant le premier smartphone à intégrer un processeur Intel. Jusqu’à présent, c’est ARM qui règne en maître dans le domaine, grâce à son bon compromis en matière de mobilité. Intel de son côté était pour l’instant cantoné aux ordinateurs, netbooks et certaines box ADSL/fibre. C’est donc un pari dans lequel se lance à la fois le coréen et l’américain, car qui dit nouveauté, dit également manque d’expérience dans le domaine. Le smartphone est encore inconnu, mais sera annoncé au salon CES, qui aura lieu dans quelques jours à Las Vegas.

Une source travaillant chez LG indique toutefois que ce terminal pourrait ne jamais être mis à la vente, dans la mesure où il s’agirait plus d’une démonstration technique et une manière de confirmer l’entente entre les deux firmes. En effet, ce partenariat ne se limite pas aux terminaux mobiles, car il est également question des télévisions connectées ou des netbooks. Mais l’attente de l’arrivée d’Intel sur les marchés des smartphones et des tablettes grandit de jours en jours et un tel scénario paraît improbable, surtout après un tel communiqué. Dans tous les cas, LG a pris pour habitude de sortir ses nouveaux terminaux vers le mois de mars, car le premier trimestre est jugé calme, suite aux fêtes de fin d’année. Les deux salons CES et MWC permettront de voir exactement la gamme que proposera ce constructeur.

Source : Korean Times