Une messagerie universelle made in Google est en route. L’entreprise américaine a dévoilé un projet de nouvelle API intitulée App Preview Messaging et permettant d’envoyer des messages instantanés depuis n’importe quelle application à n’importe quel destinataire. Ce dernier n’aura pas l’obligation de posséder l’app sur son téléphone, mais juste d’être sous Android.

preview-messaging

Google a dévoilé une nouvelle API baptisée App Preview Messaging. Grâce à cette dernière, la firme de Mountain View compte créer une messagerie universelle permettant d’envoyer des messages instantanés via votre application de messagerie préférée à n’importe quel contact, même si l’app en question n’est pas installée sur son téléphone.

Comment cela fonctionne ?

App Preview Messaging utilise les Google Play Services comme intermédiaire entre la messagerie et le destinataire. En effet, pour peu que le développeur de l’application ait intégré cette nouvelle API dans son application, le message passe par les Google Play Services qui s’occupent de délivrer le message directement sur son système. De ce fait, la seule condition pour que cela fonctionne serait que le destinataire possède un smartphone Android possédant les Google Play Services, présents sur toutes les versions de l’OS à partir de la 2.3, sortie en décembre 2010.

Google Allo l’utiliserait déjà

Google n’a pas donné de date officielle de sortie de cette API, mais annonce qu’il travaille déjà avec une poignée d’entreprises sur le projet. Par ailleurs, AndroidPolice mettait en avant la semaine dernière une étrange fonctionnalité de Google Allo ; certains utilisateurs Android recevaient effectivement des messages d’Allo alors qu’ils n’avaient pas installé la nouvelle app de Google. Un de leurs lecteurs, Jordan Long, leur a fait parvenir des screenshots de son appareil où l’on voit les fameuses notifications de l’application, pourtant non présente sur son smartphone.

allo_appprepviewmessaging

Des premières limites

Sur le papier, ce projet semble avantageux pour tous : les applications de messagerie instantanées gagnent en visibilité et en utilisateurs, et ces derniers peuvent se connecter à tout leur entourage sans se soucier de l’application à utiliser. Cependant, on imagine mal une application comme WhatsApp, propriété de Facebook, faire transiter ses informations par Google. D’autant plus qu’elle n’a pas réellement besoin d’aide pour gagner en visibilité, avec son milliard d’utilisateurs actifs. D’autre part, la question de la sécurité se pose aussi : comment Google compte faire l’intermédiaire pour des messages chiffrés de bout en bout par les applications ?

À lire sur FrAndroid : Edward Snowden n’est pas très fan de Google Allo