Certains utilisateurs de YouTube commencent à subir l’arrivée d’une nouvelle fonction : l’autoplay des vidéos. Voici comment désactiver cette nouveauté qui peut se montrer aussi désagréable pour la navigation que pour le portefeuille des utilisateurs.

YouTube évolue. Parfois en bien… parfois non, et la dernière nouveauté en date rentre plutôt dans la seconde catégorie. En effet, la dernière expérimentation de Google consiste à lancer automatiquement des vidéos lorsque l’utilisateur fait défiler son écran de recommandations.

Après Facebook, c’est donc au tour de YouTube de lancer des vidéos automatiquement, même si contrairement au réseau de Mark Zuckerberg, la firme de Mountain View a décidé de respecter un peu plus ses utilisateurs en n’activant pas le son, mais plutôt les sous-titres.

Comment désactiver le lancement automatique des vidéos ?

Fort heureusement, cette petite nouveauté qui ne sera pas du goût de tous peut se désactiver très facilement. Pour cela, il faut se rendre dans les paramètres de l’application en cliquant sur l’icône de son compte en haut à droite, puis sur « Paramètres ». Une nouvelle option est alors disponible tout en haut dans les Paramètres généraux, intitulée « Play as you browse » en anglais. Google laisse alors le choix entre trois options : activé, désactivé ou activé uniquement en Wi-Fi. À vous de choisir.

Une nouveauté qui peut coûter cher

Les utilisateurs ayant accès à cette nouveauté ont remarqué que celle-ci est automatiquement activée. Pas uniquement en Wi-Fi. Activée ! Ce qui veut dire qu’à partir du moment où vous ouvrez YouTube, la première vidéo de votre flux se charge et démarre, y compris si vous êtes par exemple en 4G en itinérance à l’étranger.

Vous l’aurez compris, ce simple petit changement pourrait rapidement se montrer lourd de conséquence sur une facture pour qui ne fait pas forcément attention. Il faut donc espérer que Google forcera ce paramètre sur « Seulement en Wi-Fi » d’ici son déploiement complet.

À lire sur FrAndroid : YouTube ne donnera plus d’argent aux voleurs de vidéo