Silence radio chez Paranoid Android, pourtant l’une des ROM les plus célèbres du temps de KitKat. Son équipe s’écharpe sur les réseaux sociaux, les uns prétendant que c’en est bien fini pour elle, les autres voulant la ressusciter. En attendant une communication officielle, Paranoid Android est plongé dans un sommeil dont on ne sait s’il se réveillera un jour.

Paranoid Android

Difficile de s’entendre au sein de l’équipe Paranoid Android, les membres de cette communauté célèbre pour ses ROM qui ont fait les beaux jours de Jelly Bean et de KitKat peinent à communiquer d’une même voix, alors que l’on n’a plus vraiment entendu parler de PA depuis la sortie de Lollipop.

L’histoire commence la semaine dernière, lorsqu’Andre Saddler, alias Ayysir, lâche sèchement « ParanoidAndroid est mort. Encore plus depuis que la vague d’embauches de OnePlus est passée », sur son compte Google+. Le développeur évoque ici la vague de départ essuyée par la communauté, dont une partie s’en est allée rejoindre OnePlus au tout début de l’année 2015, afin de contribuer au développement d’OxygenOS, la ROM installée sur le OnePlus 2. Parmi les noms alors cités, on retrouve alors Arz Bhatia, ex lead designer chez Paranoid Android, mais aussi les deux cofondateurs de la ROM, Aaron Gascoigne et Jesús David Gulfo Agudelo.

Il y a huit mois, Paranoid Android se voulait rassurant. Sur son blog, l’équipe expliquait : « nous ne prévoyons pas de mettre un terme à Paranoid, mais les choses changent. (…) Ce qui va se passer est encore assez mystérieux et beaucoup de choses se passent ». En vérité, peu de choses se sont passées entre temps, et les rares posts publiés par PA sur ce même blog témoignent des difficultés de cette équipe, désormais réduite, à assurer la publication de sa ROM, basée sur Android 5.1. La dernière communication à ce sujet date d’ailleurs d’il y a trois mois.

C’est sans compter sur Valter Strods, un autre membre de l’équipe Paranoid Android, qui s’est de son côté fendu d’un long message publié sur son compte Google+.

« Nous ne sommes pas actifs, mais nous ne sommes pas morts non plus »

Valter Strods explique de son côté : « il n’y a aucune déclaration officielle, car nous ne sommes pas sûrs à 100 % de savoir comment nous voulons évoluer. Il y a un petit groupe en notre sein qui souhaite toujours ressusciter [PA] et qui cherche comment procéder. Nous avons besoin de serveurs. Nous avons besoin de développeurs. Nous manquons de tout et il y a eu un silence médiatique puisque nous ne savons pas encore comment résoudre tout cela ».

Pas plus qu’Ayysir, Strods n’est pas le porte-parole de son équipe, et son message témoigne surtout de sa colère de voir son collègue enterrer publiquement des projets qui lui tiennent visiblement à cœur. Quand Valter Strods assène « personne n’a le droit de nous déclarer morts comme ça », il expose l’inactivité de son équipe en commentaires de son post, entérinant de facto les propos qu’il réfute… Sur Reddit, c’est bien ainsi que ses déclarations ont été prises : « C’est donc mort. Il y a encore quelques personnes qui trainent autour, mais sans savoir comment le ressusciter », résume ainsi un certain garredow.