A l’avenir, la distribution GNU/Linux Ubuntu pourrait être livrée sans aucun gestionnaire de courriers électroniques afin d’offrir une expérience sur GNOME aussi uniforme que possible.

À l’heure du haut-débit où les applications web fleurissent et s’enrichissent de part et d’autre de la Toile, le client mail traditionnel est de plus en plus délaissé face aux messageries en ligne proposées par Google, Yahoo!, Microsoft et cie. Sur la liste de discussion officielle dédiée à la communauté des développeurs d’Ubuntu, la question de supprimer Thunderbird par défaut est donc logiquement soulevée.

« En 2011, nous avons changé le client email par défaut sur Ubuntu en passant d’Evolution à Thunderbird. Six ans plus tard, il est temps d’avoir une nouvelle approche« , affirme Jeremy Bicha, responsable des développements de l’environnement de bureau GNOME sur Ubuntu.

On le sait, Canonical entend abandonner son interface Unity pour revenir sur l’environnement GNOME or, selon Michael Catanzaro, pour obtenir une expérience aussi homogène que possible après cette transition on ne peut continuer à embarquer Thunderbird reposant sur un ensemble de bibliothèques logicielles vieillissantes (GTK2).

Autre argument en faveur de ce retrait : il y a quelques années, la fondation Mozilla s’est désengagée du développement de Thunderbird, ce qui soulève plusieurs questions sur sa maintenance à long terme.

Reste que de son côté Evolution ne fait pas l’unanimité. Faut-il alors tout simplement supprimer l’installation par défaut de Thunderbird et laisser le choix aux utilisateurs ?