Google n’a pas l’habitude de créer des filiales pour ses différents projets. Pourtant, pour les Google Car, le géant de Mountain View a créé en 2011 une LLC (Compagnie à Responsabilité Limitée) qu’on pourrait rapprocher de la SARL en France et qui prend le nom de Google Car LLC. L’information a été relayée par le Guardian et permet d’en apprendre un peu plus sur le prototype de Google Car électrique.

Google Self-Driving Car

En 2011, Google a créé la société Google Car LLC pour son projet de voiture autonome, avec à sa tête Chris Urmson, le père du projet Google self-driving cars. L’entreprise aurait très bien pu faire entrer le projet dans le giron des laboratoires Google X, comme elle en a l’habitude. Mais la création d’une entreprise séparée a été décidée pour limiter les risques de responsabilité en cas de problème, comme par exemple dans le cas des accidents de la route. Pourtant, jusqu’à présent, Google Car n’a jamais été assigné en justice, malgré les quelques accidents mineurs qu’ont connu les Google Car. Google Car LLC est en fait reconnu par les États-Unis comme un constructeur automobile. À ce titre, elle est le constructeur des 23 Lexus modifiées et bardées de capteurs, tout comme les nouveaux prototypes de Google Car. C’est d’ailleurs pour cette raison que les prototypes sont limités à une vitesse maximale de 25 mph (environ 40 km/h), pour éviter les coûteux crashs tests et certifications de sécurité.

 

Google Car : une voiture électrique à propulsion

Les documents récupérés par le Guardian permettent également d’en savoir un peu plus sur les 100 prototypes de Google Car créés de toutes pièces par Google, en collaboration avec Roush, une entreprise spécialisée dans la conception de pièces pour les véhicules. La version finale des Google Car pourrait être dépourvue de volant et pédales comme nous l’avions vu dans une vidéo l’an dernier, les prototypes intègrent ces éléments pour des raisons de réglementation. La Google Car dispose d’un moteur électrique d’une puissance comprise entre 20 et 30 kW, puisée depuis une batterie Li-ion et permettant de fournir l’énergie nécessaire à la motricité des roues arrières. À titre de comparaison, la Renault Twizy se contente de 13 kW contre environ 43 kW pour la Renault Zoé.

 

Un point sur les accidents

Comme tous les mois, Google vient de publier le rapport des incidents et accidents connus par les Google Car. Pour le mois de juillet, un seul accident a été répertorié et nous en avions déjà fait écho à la mi-juillet. C’était le premier accident comprenant des blessés légers, mais encore une fois, dû à la négligence du conducteur de la voiture en tort, qui a percuté la Google Car. Au 31 juillet 2015, les 23 Lexus RX450h et 25 prototypes de Google Car ont totalisé 1 101 171 miles (environ 1,8 million de km) en mode autonome. Google a également abordé un cas amusant dans lequel un skater, tracté par un chien tenu en laisse, a traversé devant la voiture, ce qui a forcé cette dernière à ralentir. Google donne également une lecture intéressante sur les faits et statistiques intéressantes de la conduite. Je ne savais pas que les voitures neuves avaient un taux d’accidentologie supérieur à celui des voitures anciennes.

Google Car dog skateboard