Lundi matin, les sites Google.fr et Wikipedia étaient inaccessibles pour les clients Orange. Un problème touchait les serveurs DNS du fournisseur d’accès à Internet. Une erreur humaine, corrigée depuis par l’opérateur historique, redirigeait les internautes vers une page du site du ministère de l’Intérieur.

google

Mise à jour à 11h45 : Nos confrères du site Next INpact ont contacté Orange qui s’est expliqué sur le problème. Le FAI précise ainsi qu’il « s’agit d’une erreur humaine lors d’une opération technique sur un serveur » et ajoute qu’il « est possible que certains clients doivent videur leur cache ou rebooter leur box, mais tout est résolu« .

Article original : Depuis quelques minutes, il est impossible d’accéder au site Internet Google.fr, mais aussi Wikipedia.fr. Il est alors impossible de réaliser une recherche sur Internet en passant par les services du géant de Mountain View. Ce problème s’est présenté à la rédaction avec notre connexion Orange, mais également en 4G avec des connexions Orange, Free et Bouygues Telecom.

 

Les raisons de la panne

Selon Stéphane Bortzmeyer, ingénieur R&D à l’AFNIC (l’organisme qui gère les noms de domaines en France), le problème touchait uniquement les résolveurs DNS d’Orange. Ces derniers redirigeaient alors vers la page du ministère de l’Intérieur qui apparaît lorsqu’un utilisateur tente d’accéder à un site « terroriste ». Puisque le site a été surchargé, le serveur mettait trop de temps à répondre.

 

Changer les DNS

Sur Twitter, le problème semble principalement toucher le fournisseur d’accès à Internet Orange. Certains recommandent donc de changer les DNS pour ceux de Google (8.8.8.8) pour récupérer l’accès à l’extension française de Google. On peut alors imaginer un souci dans un nœud de peering, dans les serveurs DNS d’Orange ou alors un simple problème avec les serveurs de Google.

 

Google.com : la solution

La solution la plus simple actuellement est de taper dans la barre d’adresse de son navigateur une autre extension du moteur de recherche, par exemple www.google.com ou www.google.de. Vous aurez alors accès à la version française du moteur de recherche, mais par l’intermédiaire d’une autre extension. Les résultats de recherche ne seront pas forcément identiques, mais l’index est tout de même commun à toutes les extensions.

 

Les solutions alternatives

Vous voulez profiter de ce Google.fr-gate pour bouder le géant de Mountain View ? Vous avez le choix, puisque Google n’est pas le seul moteur de recherche sur Internet. On peut citer son plus grand concurrent, Bing édité par Microsoft, mais également les Français de chez Qwant ou encore DuckDuckGo si vous n’aimez pas la mainmise de Google sur vos données personnelles.