Le Huawei Ascend Mate 7 était une bonne surprise, avec sa très bonne qualité de conception. Néanmoins, il commençait à accuser son âge – c’est un produit de 2014. Le groupe Huawei a donc lancé son successeur, le Mate 8, nous avons pu le prendre en main à Shenzhen, en Chine.

c_Huawei-Mate-8-FrAndroid-L1090868

Huawei Mate 8

Nous avions beaucoup apprécié l’Ascend Mate 7 chez FrAndroid, un prix très correct pour un produit très équilibré, il a séduit de nombreux lecteurs. Avec l’arrivée du Mate S, nous étions restés sur notre faim : ce dernier faisait la même chose, parfois moins bien que le Mate 7. Un constat surprenant pour un produit vendu à plus de 500 euros. Une histoire de positionnement, mais le Mate S arborait effectivement un design et des finitions jamais vus auparavant chez Huawei.

c_Huawei-Mate-8-FrAndroid-L1090968

Les deux capteurs : photo et biométrique

Voici donc le Huawei Mate 8, il a été officialisé il y a quelques semaines maintenant. Il reprend les recettes du Mate 7, à savoir un design en métal, un écran de 6 pouces (Full HD) avec la technologie LED NEO-IPS que nous apprécions beaucoup et une batterie hors-norme : 4000 mAh, Huawei annonce 3 jours d’autonomie. Comme l’a montré Vincent, la capacité de la batterie influe – logiquement – beaucoup sur l’autonomie observée.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Hisilicon Kirin 950, un GPU encore faiblard, mais un ensemble très équilibré

Pour propulser le tout, Huawei a introduit son nouveau Hisilicon Kirin 950. Il s’agit d’une architecture big.LITTLE maison octo-cœur avec 4 CPU Cortex A53 cadencés 1,8 GHz pour les tâches simples et courantes, ainsi que 4 CPU Cortex A72 cadencés à 2,3 GHz pour les performances. Pour la partie graphique (GPU), qui coince souvent sur les solutions de Hisilicon, on retrouve le Mali-T880MP4. Difficile de nous prononcer aujourd’hui, mais ce Kirin 950 semble être encore trop juste pour pouvoir affronter à armes égales les prochains Qualcomm Snapdragon 820 ou encore le Samsung Exynos 8890.

Plus sur le même sujet : 7 fonctionnalités du Qualcomm Snapdragon 820 que les...

Avec 3 ou 4 Go de mémoire RAM LPDDR4 selon les versions, le Mate 8 confirme, encore une fois, qu’il devrait afficher une autre bonne autonomie, « environ 30 % de plus que le Mate 7 » – m’a soufflé un démonstrateur. Enfin, il reprend également la fonction de charge rapide, « 2A à 9V ou 18W », ce qui permet d’obtenir 37 % de rechargement en moins de 30 minutes.

Côté stockage, l’appareil a été annoncé en trois versions différentes, 32 Go (avec 3 Go de mémoire RAM), 64 et 128 Go (avec 4 Go de mémoire RAM). Vous pouvez également étendre la mémoire jusqu’à 128 Go supplémentaires, grâce au slot microSD.

Pour la photographie, rien de très surprenant : à l’arrière, il s’agit d’un capteur photo Sony IMX298 (1,12 µm pixels) capable de capturer des clichés jusqu’à 16 mégapixels, mais qui ne filme qu’en Full HD 1080p. Cette limitation provient sûrement de l’architecture Kirin 950. Les amateurs d’images en 4K passeront leur chemin, ce qui n’est pas une grosse perte pour Huawei. À l’avant, on trouve un capteur photo grand-angle, le Sony IMX179 (1,4 µm pixels) de 8 mégapixels. J’ai pu m’amuser quelques minutes à prendre quelques clichés, qui sont très corrects dans l’ensemble : l’autofocus est rapide et performant, le tout est stabilisé (OiS), les couleurs sont plutôt bien reproduites sur l’écran IPS-NEO.

 

Tout en métal

Le Mate 8 est grand, il rentre directement dans la catégorie « phablettes ». C’est néanmoins un terme de moins en moins utilisé, les smartphones à très grand écran étant de plus en plus courants. Il se glisse à mi-chemin entre le smartphone et la tablette de 8 pouces, ce qui apporte un vrai confort d’utilisation pour les contenus multimédias, ainsi que la navigation web. Ce que j’apprécie, c’est la présence native de Android 6.0 Marshmallow, avec l’interface EmotionUI 4.0. Moins fan de l’interface qui équipe les produits Honor et Huawei, on peut néanmoins remarquer les efforts de Huawei à la rendre plus agréable au quotidien, mise à jour après mise à jour.

c_Huawei-Mate-8-FrAndroid-L1090973

1,5 mm d’écran perdu, la bande noire que l’on voit ici

c_Huawei-Mate-8-FrAndroid-L1090854

Finitions excellentes au premier abord

c_Huawei-Mate-8-FrAndroid-L1090859

Et même les boutons sur le côté

c_Huawei-Mate-8-FrAndroid-L1090867

Du métal anodisé partout

Globalement, le Mate 8 reprend le design du Mate 7, avec une coque tout en métal avec une excellente finition. L’écran n’est pas « borderless » contrairement à ce que l’on pourrait imaginer sur les photos, il y a 1,5 mm de bordure perdue. Ce n’est pas plus mal, la prise en main aurait pu être laborieuse avec sa taille imposante. Le capteur biométrique est quant à lui situé à l’arrière, et il reprend la forme arrondie du capteur photo juste au-dessus. Le téléphone est également double-SIM, avec un slot qui combine microSD et nano-SIM.

Quant à sa sortie en Europe, elle ne m’a pas encore été confirmée. Le Mate 8 est prévu en Chine début 2016 à un prix de 450 euros pour la version 32 Go, jusqu’à 659 euros pour la version 128 Go. C’est un produit à surveiller de près, il est désormais très mature et pourrait être adopté pour les utilisateurs déçus de l’absence du Galaxy Note 5 en France.

 

Quelques photos