Introduction

La Lenovo Yoga Book est un hybride très agréable à utiliser grâce à un design bien soigné. Pas exempt de tous reproches, l’appareil est tout de même une belle réussite, surtout pour ceux qui veulent se lancer dans l’utilisation de tablettes graphiques. Surtout, elle embarque Phoenix OS, une version spéciale d’Android enfin adaptée aux tablettes.

lenovo-yoga-book

Présentée lors de l’IFA à Berlin, la Yoga Book de Lenovo est une tablette dont le clavier à retour haptique dispose d’une fonctionnalité Dessin qui permet de l’utiliser avec un stylet. Facile à transporter, l’appareil a d’intéressantes spécificités.

Modèle Lenovo Yoga Book
Version de l'OS Android
Taille d'écran 10,1 pouces
Définition 1200 x 1920
Densité de pixels 224 ppp
SoC Atom x5-Z8550 à 2,4GHz
Puce Graphique (GPU) Intel HD Graphics 400
Mémoire vive (RAM) 4 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 8 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 2 Mégapixels
Réseau Oui
Bluetooth
Batterie 8500 mAh
Dimensions 170,8 x 256,6 x 9,6 mm
Poids 690 grammes
Couleurs Noir
Prix 399 euros
Fiche produit

 

Vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Une tablette esthétique

Élégante et légère. Ces deux mots suffisent à décrire l’ergonomie de la Lenovo Yoga Book. Le design de la tablette est en effet très réussi. Dans un sac à dos, elle ne prend presque aucune place et ne pèse vraiment pas lourd. La prise en main est agréable qu’on l’utilise en mode laptop, en tente ou en liseuse.

Le clavier de la Yoga Book est l’une de ses principales caractéristiques. Difficile de lui reprocher quelque chose esthétiquement, notamment grâce à un design très simple, mais qui fait son petit effet. On apprécie également la qualité du rétroéclairage qui permet de bien distinguer les différentes touches, sans problème. Pour passer en mode Dessin, rien de plus simple : il suffit d’appuyer longuement sur l’icône du stylet en haut à droite du clavier. Les touches de celui-ci s’éteignent et vous disposez ensuite de toute la surface pour réaliser vos esquisses.

Le clavier est relié à l’écran par une charnière en aluminium bien robuste. Celle-ci est peu discrète, mais ne dérange pas visuellement. À noter que le clavier et l’écran ne sont pas détachables sur la Yoga Book. Le bouton de démarrage se trouve sur la tranche du clavier, près des contrôles du volume. On note aussi la présence d’un port micro HDMI pour projeter ce qui est affiché sur un autre écran.

yoga-book-fermee
yoga-book-tente
charniere-yoga-bool
lenovo-yoga-book-5-sur-5

Malgré cette très bonne première impression, quelques bémols subsistent. Premièrement, le retour haptique des touches ne parvient pas vraiment à imiter les sensations d’un vrai clavier d’ordinateur. L’utilisateur devra prendre le temps de s’y habituer. Personnellement, j’avoue que j’ai largement préféré utiliser l’écran tactile.  En outre, les touches sont toujours un peu visibles lorsqu’elles sont éteintes. Ce n’est rien de très grave, mais ça nuit un peu à l’élégance de l’objet. Quant au pad, il n’est pas excellent, mais on s’y fait.

Le stylet (qui joue aussi le rôle de vrai stylo pour écrire sur des feuilles) livré avec la tablette est, quant à lui, très sobre et tient bien dans la main. Il est très simple d’en changer les mines. Il suffit en effet de bloquer la pointe sur le haut du bouchon et d’incliner légèrement le stylo. J’ai par contre été bien embêté par le fait que la tablette n’avait pas d’espace de rangement pour le stylet et ses différentes mines. Il faut donc être bien organisé et faire attention à ne pas perdre ces petits objets.

Un mode dessin convaincant

En mode Dessin, la Yoga Book est très facile à utiliser. Les actions de stylet sont bien retranscrites sur l’écran. En appuyant fort sur le clavier transformé en surface tactile, le trait sera plus épais et inversement, si vous avez la main légère, les lignes seront plus fines. Un petit pointeur permet de savoir exactement à quel endroit on s’apprête à poser le crayon. Une application de dessin, ArtRage, est installée de manière native sur la tablette. Celle-ci est rapide à prendre en main et permet d’utiliser divers outils pour réaliser nos œuvres, allant du crayon, aux pinceaux en passant par les feutres et la peinture en spray. Il est également possible d’utiliser une palette de couleurs bien fournies.

screenshot_20161021-155149

La Lenovo Yoga Book peut également être utilisée avec des feuilles de papier, à poser sur la surface tactile du clavier. Cela permet notamment de prendre des notes à la fois à l’écrit et sur la tablette, car le stylet est même détecté à travers les feuilles de papier ! Si l’idée semble innovante, elle est surtout très gadget. En effet, on voit difficilement l’intérêt d’avoir des notes manuscrites scannées en temps réel sur l’appareil. Il aurait été plus intéressant d’intégrer un système de reconnaissance des caractères pour transformer les notes écrites à la main en fichier texte. Il suffira alors de passer par une application tierce dédiée.

Pour les artistes, néanmoins, il peut être plus pertinent d’avoir le même dessin à la fois sur papier et en version numérique. Attention toutefois, il n’est pas possible d’utiliser un stylo normal, la tablette ne le captera pas (d’où l’importance des mines de rechange mentionnées plus haut). Les débutants pourront s’entraîner et s’amuser sans réelles contraintes sur la Yoga Book. Par contre, les artistes aux usages plus professionnels se sentiront sans doute un peu limités techniquement dans leur travail.

Enfin, évitez de faire la même erreur que mes collègues et moi-même : l’écran tactile ne réagit qu’au doigt, pas au stylet.

lenovo-yoga-book-3-sur-5
lenovo-yoga-book-1-sur-5

Un écran bien lumineux

Lenovo a équipé sa Yoga Book d’un écran IPS de 10,1 pouces en Full HD (1920 x 1200). Personnellement, je l’ai bien apprécié notamment grâce à sa bonne luminosité qui peut aller jusqu’à 410 cd/m², ce qui est excellent pour une tablette. Même dans les lieux très éclairés, je n’ai pas eu à plisser les yeux pour bien distinguer ce qui était affiché. Parfois, j’ai même été ébloui par l’écran lui-même.

ecran-yoga-bool

Le contraste de 1022:1 est correct, pile-poil dans la moyenne. La température des couleurs, à 7 200° K est légèrement trop froide et n’affiche pas assez de rouge, mais cela ne m’a vraiment pas dérangé. L’écran est de bonne facture et est l’un des points forts de la tablette. Un détail essentiel pour pouvoir dessiner en toute tranquillité.

Phoenix OS, plusieurs fenêtres, simplement

En termes de logiciel, la Yoga Book que nous avons testée tourne sous Android 6.0.1 avec une interface Phoenix OS, bien adaptée aux tablettes. Celle-ci permet d’ouvrir plusieurs fenêtres en même temps, de les redimensionner et de les déplacer. C’est pratique même si l’affichage n’est pas toujours optimal et c’est surtout une version d’Android largement plus adaptée aux tablettes qu’Android AOSP qu’on peut par exemple trouver sur la Nexus 9 ou Pixel C.

Attention, la plupart des jeux nécessitent d’occuper tout l’écran, et en même temps c’est tout de même plus confortable de jouer dans ces conditions. Autrement, les habitués d’Android n’auront pas de mal à s’y retrouver, notamment grâce à la présence du fameux tiroir d’application et de la barre de navigation avec ses trois boutons Accueil, Retour et Multitâches.

screenshot_20161022-125404

Lenovo propose également une version Windows 10 de la tablette qui ne devrait pas non plus poser de problème en termes d’interface.

 

Des performances très satisfaisantes

Globalement je n’ai pas été déçu par les performances. Le processeur d’Intel Atom x5 et les 4 Go de RAM font du bon travail. L’appareil ne chauffe pas sur les applications les plus lourdes. J’ai pu jouer notamment à Hitman Sniper et Asphalt 7 sans souci même si quelques petits ralentissements se sont fait ressentir sur le jeu de course.

 Lenovo Yoga BookHTC Nexus 9Google Pixel C
SoCAtom x5Tegra X1Tegra X1
3DMark Ice Storm Unlimited
(Total)
26 379 points25 736 points40 045 points
3DMark Ice Storm Unlimited
(Graphics)
28 237 points12 222 points51 315 points
3DMark Ice Storm Unlimited
(Physics)
21 442 points37 779 points22 641 points

Pour cette gamme de prix, c’est très satisfaisant. En dehors de cela, vous pouvez dessiner à votre guise sans souffrir du moindre ralentissement. Le moindre geste du stylet et immédiatement retranscrit. C’est fluide et agréable à utiliser.

3DMark
  • Yoga Book : 26379
  • Nexus 9 : 25736
  • Pixel C : 40045

Comme on peut le voir sur ce tableau, le SoC Atom x5 de la Yoga Book fait mieux que la Tegra X1 de la Nexus 9 et se place à peu près au même niveau que la Pixel C, qui vaut le même prix. La tablette de Lenovo est toutefois à la peine dans les benchmarks graphiques.

 

Photo, on repassera

On achète rarement une tablette pour la qualité dxe son capteur. D’aucuns aiment critiquer à juste titre tous ceux qui se trimbalent avec leurs iPad lors d’un concert pour prendre des photos. Ce genre d’appareil n’est pas du tout destiné à cet usage et, pour le coup, on ne peut pas vraiment blâmer la Yoga Book dans ce domaine.

Jpeg
Jpeg

Ainsi, avec son capteur de 8 mégapixels, la tablette est capable de prendre des clichés à la qualité moyenne, loin d’être époustouflants. Dans l’obscurité, c’est sans surprise que la Yoga Book a beaucoup de difficultés à s’en sortir. L’objectif se trouve sur le clavier et, pour l’utiliser correctement, il faut donc retourner complètement ce dernier pour qu’il se retrouve bien au dos de la tablette.

À noter qu’il y a également un capteur frontal de 2 mégapixels qui vous permettra de vous filmer lors de vos conversations Skype. Pour cette utilisation, celui-ci est largement suffisant.

 

Une bonne autonomie

La batterie de 8 500 mAh est plutôt bonne, mais pas exceptionnelle. Lenovo promet pourtant jusqu’à 15 heures d’autonomie (c’est un peu plus qu’un MacBook Air). En l’utilisant pour naviguer sur le web, jouer à quelques jeux et dessiner, j’ai remarqué que je devais le recharger relativement souvent. En l’utilisant de manière modeste, vous ne devriez pas avoir de mal à tenir plus d’une journée.

Nous avons soumis la Yoga Book à notre test d’autonomie qui consiste à lancer une vidéo YouTube en 1080p pendant une heure avec une luminosité réglée à 200 cd/m². Celle-ci s’en sort pas trop mal, mais reste quand même dans la moyenne. Elle a en effet perdu 12 % de ses capacités. C’est moins bien que la Pixel C de Google qui ne perdait que 8 % dans ce même exercice.

En outre, la tablette est compatible avec la fonctionnalité de recharge rapide via un port micro USB classique.

Autonomie
  • Lenovo Yoga Book : 88
  • Google Pixel C : 92
  • Nexus 9 : 86

 

Prix et disponibilité

La Lenovo Yoga Book est d’ores et déjà disponible en France. La version sous Android est disponible à partir de 499 euros sur Amazon. Pour 100 euros de plus, vous pouvez également opter pour celle qui fonctionne avec Windows 10.

 

Verdict Lenovo Yoga Book

design
9
La prise en main de la Yoga Book est vraiment agréable et renforce l'esthétique soignée de l'appareil. En plus, la charnière reliant le clavier à l'appareil est bien robuste. Quelques défauts subsistent mais rien de bien gênant.
écran
8
Malgré une température des couleurs légèrement trop froide, l'écran est efficace et parfaitement adapté aux usages d'une tablette graphique, notamment grâce à une très bonne luminosité maximale. Quel que soit l'endroit où vous l'utilisez, vous ne rencontrerez aucune difficulté à ce niveau-là avec la Yoga Book.
logiciel
9
Sur la version Android 6.0 que nous avons testée, la navigation est fluide et intuitive. Grâce à Phoenix OS, il est notamment possible d'ouvrir plusieurs fenêtres en même temps, de les déplacer et de les redimensionner. En d'autres termes, nous sommes en présence d'une interface bien plus adaptée aux tablettes que les versions classiques d'Android.
performances
8
En termes de performances, la Yoga Book s'en sort très bien. Les applications les plus gourmandes fonctionnent fluidement et sans faire chauffer le processeur Atom x5 d'Intel mais sa puissance 3D n'est pas démentielle. La copie n'est pas excellente mais elle suffira à répondre aux exigences des utilisateurs.
caméra
6
Ce n'est clairement pas le point fort de l'appareil mais nous n'avons pas souhaité être trop dur non plus dans notre notation puisque la photographie ne fait clairement pas partie des principaux usages d'une tablette. Avec le capteur de la Yoga Book, vous serez en mesure d'immortaliser un souvenir mais la photo sera loin d'être esthétique.
autonomie
7
L'autonomie de la Yoga Book n'est pas aussi forte que le laissait entendre Lenovo mais elle reste très correcte et permet de travailler pendant de longues heures sans recharger. Utilisée de manière intensive, la Yoga Book tient environ une journée.
Note finale 8/10
La Lenovo Yoga Book est une tablette très agréable d'utilisation, sur laquelle il est vraiment facile de réaliser des dessins et de belles toiles grâce à une excellente interaction entre le stylet et l'écran. À ce niveau-là, l'expérience est réussie et on peut vraiment passer des heures à dessiner, plus ou moins bien selon le talent.

Le clou du spectacle, c'est sûrement la présence de Phoenix OS, l'interface d'Android spécialement pensée pour une utilisation sur tablette, c'est-à-dire avec le support du multifenêtre, un peu comme sous Windows. Grâce à cela, la Yoga Book est bien plus intéressante que sa concurrente la Pixel C (qui n'est même plus en vente) pour une utilisation bureautique.

Au final, la Yoga Book est une bonne solution pour toux ceux qui veulent s'essayer aux tablettes graphiques ou qui veulent disposer d'une tablette pour prendre des notes, que ce soit au clavier tactile ou au stylet.
  • Points positifs
    • Très bel écran
    • Une version spéciale d'Android
    • Un clavier tactile qui se transforme en tablette tactile
    • De bonnes performances
    • Prix de la version Android
  • Points négatifs
    • Performances en 3D
    • Qualité des capteurs photo
    • Autonomie tout juste correcte