Des démonstrations de l’utilisation du nouveau capteur d’empreintes intégré à l’écran de Qualcomm commencent à apparaître sur YouTube. Pour le moment, il n’y a pas de quoi être fier…

À l’occasion du MWC Shanghai, Qualcomm a présenté son tout nouveau capteur d’empreintes à ultrasons capable de fonctionner au travers d’un écran OLED d’une épaisseur allant jusqu’à 1,2 mm. Si le lancement n’est pas prévu avant 2018, la marque chinoise Vivo expose déjà sur le salon un prototype fonctionnel de téléphone embarquant cette technologie. Les personnes présentes sur place ont ainsi pu l’essayer et ce n’est pas particulièrement glorieux.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Sur les deux vidéos ci-dessus, on voit le paramétrage de l’empreinte ainsi que son utilisation pour déverrouiller le téléphone. On remarque dans un premier temps que l’enregistrement du doigt prend plus de temps qu’à l’accoutumée. Un problème assez peu dérangeant en soi sachant que cette étape n’est répétée que 4 à 5 fois au maximum suivant le nombre de doigts différents que l’on souhaite utiliser pour lancer son téléphone.

En revanche, quand il s’agit d’activer le smartphone, on note que le processus prend une à deux secondes là où les capteurs d’empreintes traditionnels ne mettent que 0,2 à 0,4 seconde. Une lenteur que nous avions déjà remarquée avant même la présentation officielle. Résultat, dans les deux vidéos l’utilisateur est obligé de s’y reprendre à plusieurs fois pour accéder à l’écran d’accueil du terminal.

Encore un prototype

Vous l’aurez compris, la technologie de capteurs d’empreintes intégrés à l’écran de Qualcomm doit encore être peaufinée pour réellement être en mesure de remplacer les solutions actuelles. Sachant qu’il s’agit encore d’un prototype qui ne verra pas le jour avant l’année prochaine, on peut espérer que des améliorations seront apportées d’ici à la sortie commerciale, mais l’état actuel explique pourquoi aucun constructeur n’a osé se lancer pour le moment.