Samsung, qui a l’habitude d’inonder les marchés avec des dizaines de références de mobiles, n’a pas changé de stratégie en Inde où il commercialise deux fois plus de mobiles que son principal adversaire.

top-10-handset-brands-in-india-011

L’inde est un marché en devenir, et les constructeurs de smartphones l’ont compris depuis bien longtemps déjà. Le nouveau géant chinois du mobile, Xiaomi, s’y est d’ailleurs implanté il y a peu et y rencontre déjà un franc succès puisqu’il est entré dans le top 10 des constructeurs en matière de parts de marchés (sur l’ensemble des mobiles Android en service), au même niveau que son voisin taïwanais HTC. Le site Jana Blog publie aujourd’hui une infographie sur le marché indien, et sa pénétration par Xiaomi. Mais s’il y a une donnée qui impressionne particulièrement, c’est la part de marché de Samsung dans le pays, ainsi que le nombre d’appareils que la firme coréenne commercialise.

En effet, Samsung possède une part de marché s’élevant à 37 %, loin devant ses principaux rivaux. Juste derrière lui, le constructeur local Micromax n’obtient que 13 % de parts, tandis qu’un autre acteur local, Lava, complète le podium avec seulement 6 %. Mais si Samsung possède une telle avance, c’est surtout parce qu’il inonde ce marché de mobiles, avec pas moins de 138 modèles répertoriés, tandis que Micromax et Lava n’en possèdent respectivement « que » 76 et 88. Même Sony et HTC font pâle figure à côté, avec un peu plus de 30 modèles sur le marché.

Xiaomi possède par contre 3 % de parts de marché avec seulement 8 modèles commercialisés en Inde (Mi 4, Mi 4 64 Go, Mi 4i, Redmi Note, Redmi Note 4G, Redmi 2, Redmi 1S, Mi Pad). Motorola jouit également d’une belle réputation avec 4 % de parts de marché pour seulement 10 appareils commercialisés. Un troisième acteur local, Karbonn, ne fait par contre pas dans l’efficacité avec 2 % de parts de marché pour 55 appareils en vente.

Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, le marché indien ne jure pas que par les prix bas. La preuve justement avec Karbonn, dont la moyenne tarifaire des appareils s’élève à 62 dollars, et qui peine quand même à s’imposer. Micromax, avec une moyenne de 95 dollars, fait bien mieux. Xiaomi fait bonne figure avec une moyenne tarifaire à 165 dollars, tandis que Samsung atteint presque les 200 dollars de moyenne.