Introduction

testé par:
Gaël Weiss

Reviewed by:
Rating:
3
On 26 septembre 2015
Last modified:3 février 2016

Summary:

Vendue plus de 500 euros, la Galaxy Tab S2 est à notre sens une bien piètre concurrente d’un iPad Air 2. Certes, elle dispose d’un format 4/3 séduisant et d’un design tout en minceur et en légèreté très convaincant. Mais ses finitions en plastique, son toucher décevant, ses performances en retrait et surtout son écran médiocre ne lui permettent pas d’atteindre l’excellence de la tablette d’Apple. Si pour vous il n’est pas question de passer chez la marque à la pomme, on vous conseillera plutôt de lui préférer le modèle de l’année dernière, la Galaxy Tab S.

C’est finalement cela qui nous déçoit le plus : Samsung n’a pas été capable de faire mieux que sa tablette de l’année dernière. Elle est plus légère et donc plus facilement transformable, mais elle souffre actuellement de trop défaut pour faire le poids avec les autres tablettes haut de gamme. Elle n’est pas infréquentable, loin de là, mais si sa finesse et son format vous font de l’œil, on vous conseillera fortement d’attendre d'inévitables baisses de prix.

Malgré un marché des tablettes moribond, Samsung continue de sortir de nouveaux modèles deux fois par an. Pour 2015, nous avons eu droit à une tablette de milieu de gamme au début de l’année, avec les Galaxy Tab A, tandis que la fin de l’année – toujours plus propice aux cadeaux – est l’occasion pour le Coréen de commercialiser sa tablette haut de gamme, la Galaxy Tab S2. Une tablette qui marque une certaine rupture avec ce que l’on a vu l’année dernière, puisqu’elle arbore désormais un format 4/3 et se targue d’être la tablette la plus fine du marché et la plus fine au monde. Une concurrente directe de l’iPad, donc. Et la meilleure que l’on peut trouver sous Android ? La réponse dans le test.

c_FrAndroid - DSC_1514

Fiche technique

ModèleSamsung Galaxy Tab S 9.7Samsung Galaxy Tab S 10.5
Version AndroidAndroid 5.0.2 LollipopAndroid 4.4 KitKat
Ecran9,7 pouces10,5 pouces
Définition2048 × 1536 (QXGA)2560 × 1600 pixels (WQXGA)
TechnologieSuper AMOLEDSuper AMOLED
Densité de pixels263,92 ppp288 PPP
Traitement contre les chocs & rayuresNCNC
SoC (System on a Chip)Samsung Exynos 5433SM-T800 (Wi-Fi) : Samsung Exynos 5420
SM-T805 (3G/4G) : Qualcomm Snapdragon 800
Processeur (CPU)4 x Cortex-A57 @ 1,9 GHz
4 x Cortex-A53 @ 1,3 GHz
ARMv8 64 bits
Quatre cœurs Cortex-A15 à 1,9 GHz + quatre cœurs Cortex-A7 à 1,3 GHz
Chipset graphique (GPU)Mali-T760MP6 @ 700 MHzSM-T800 (Wi-Fi) : Mali-T628 MP6

SM-T805 (3G/4G) : Adreno 330
Mémoire vive (RAM)3 Go3 Go
Mémoire Interne32 ou 64 Go16 Go (Wi-Fi)

32 Go (4G)
Support microSD-HCOui, jusqu'à 128 GoOui, jusqu'à 128 Go
APN / Caméra8 mégapixels avec autofocus8 mégapixels
Webcam (caméra frontale)2,1 mégapixels2,1 mégapixels
VidéoQHD (2560x1440) @30fps1080p @30fps
Capteur d'empreintes digitalesOui (sur le bouton Home)Non
Carte SIMMicro-SIM sur version 4G
WiFi802.11 a/b/g/n/ac MIMO (2.4GHz/5GHz)802.11a/b/g/n 2x2 MIMO (2,4 et 5 GHz)
BluetoothOui (4.1 LE)Oui (4.0 LE)
NFC (Near Field Communication)NonNon
Boussole / GPSOuiOui
Accéléromètre / GyroscopeOuiOui
Capteur de lumièreOuiOui
Sortie jack 3,5 mmOuiOui
Port micro-USB / HDMIMicro-USB 2.0 (host et client) compatible MHLMicro-USB 2.0 (host et client) compatible MHL
Tuner FM (Radio)NonNon
Batterie5870 mAh7900 mAh
Dimensions169 × 237,3 × 5,6 mm247,3 x 177,3 x 6,6 mm
Poids389 g (Wifi) / 392 g (LTE)465 g

Nous avons mis côte à côte les fiches techniques de la Galaxy Tab S de l’année dernière et celle de la Galaxy Tab S2. Les deux tablettes sont théoriquement ce qui se fait de mieux dans des grands formats sous Android. On y trouve des composants haut de gamme, des écrans de très haute définition (de 9,7 pouces dans notre cas) et une très grande minceur.

En savoir plus : Test de la Samsung Galaxy Tab S 10.5

Dans le détail, il faut noter que la Galaxy Tab S2 bénéficie bel et bien d’une fiche technique haut de gamme. Elle est extrêmement fine (moins de 6 mm), dispose d’un écran Quad HD Super AMOLED et d’un processeur issu des usines de Samsung. Il s’agit d’un Exynos 5433, le même processeur que l’on retrouvait l’année dernière sur les Galaxy Note 4 coréens. Bref, la Galaxy Tab S2 est une montée en gamme de la Galaxy Tab S de l’année dernière, que ce soit en termes de design ou en termes de caractéristiques techniques.

 

Une minceur impressionnante, mais une coque discutable

Une fois n’est pas coutume, le design de la Galaxy Tab S2 a divisé la rédaction. Il y a d’un côté ceux qui ne l’aiment pas et de l’autre ceux qui la trouve incroyable sur bien des aspects. Chacun des camps possède des arguments valables. Pour le premier, dont Vincent fait partie, c’est le plastique de cette tablette qui rebute. Il faut dire que pour le dos de sa tablette, Samsung n’a pas opté pour le revêtement « en pansement » de l’année dernière, mais pour un plastique blanc lisse et mat dont le toucher fait très jouet.

c_FrAndroid - DSC_1563

Le dos en plastique de la Galaxy Tab S2 n’est pas très agréable au toucher.

Ce plastique est pourtant de bonne qualité. Il semble résistant face aux rayures et n’accroche pas les traces de doigt. Mais, associé à la très grande finesse de l’appareil ainsi qu’à sa grande légèreté, il se dégage de la tablette une sensation gênante de fragilité. Peut-être est-ce parce que nous ne sommes pas encore habitués à avoir des appareils aussi légers. En tout cas cette sensation est un peu perturbante au début et a tendance rendre la tablette un peu moins premium qu’on l’imaginait. C’est en effet difficile de ne pas être déçu des finitions du dos de l’appareil. Et je n’amuserai pas à faire tomber la tablette, « juste pour voir ».

c_FrAndroid - DSC_1521

Le dos comprend des arêtes biseautées qui rendent la prise en main agréable.

c_FrAndroid - DSC_1520

Les deux encoches grises, sur le côté droit, servent à brancher un clavier. Et ce n’est pas très esthétique.

Et puis il y a l’autre camp, plus enthousiaste, dont je fais partie. Si le plastique au dos de la tablette est effectivement discutable, j’ai été clairement bluffé par ma première prise en main de la tablette. Sa finesse, de 5,6 mm, est vraiment incroyable. Ses tranches en métal en font un appareil particulièrement agréable à prendre en main que l’on peut porter de longues minutes à bout de bras sans se fatiguer. Un bon point.

c_FrAndroid - DSC_1553

La finesse de la tablette est impressionnante.

c_FrAndroid - DSC_1558

Les tranches sont en métal.

Contrairement à la Galaxy Tab S de l’année dernière, Samsung a opté cette année pour un format 4/3, autrement dit un format iPad. La tablette ne s’utilise donc plus horizontalement, mais verticalement, étant donné l’emplacement du bouton physique de la façade. Un bouton physique qui fait également office de capteur d’empreintes digitales. Pas de mauvaises surprise à son sujet, il est précis, réactif et permet de déverrouiller la tablette en moins d’une seconde.

c_FrAndroid - DSC_1536
c_FrAndroid - DSC_1556

Sur la tranche droite se trouvent les boutons de réglages du volume et d’allumage de la tablette tandis que la tranche basse accueille le port micro-USB 2.0 (et tant pis pour l’USB Type-C) ainsi que deux sorties pour les haut-parleurs stéréo.

 

Écran : des couleurs décevantes

L’écran de la Galaxy Tab S2 comprend une dalle Super AMOLED, caractéristique des appareils haut de gamme de Samsung. On le disait également un peu plus haut, c’est la seconde tablette de Samsung, après les Galaxy Tab A du début de l’année, à disposer d’un écran au format 4/3, comme sur les iPad. L’affichage à l’écran est d’ailleurs un peu perturbant quand on a été habitué à des tablettes aux ratios plus classiques. Les icônes semblent ainsi plus grosses que d’habitude, au point qu’on se demande parfois si l’affichage est bien du QXGA (2048 × 1536 pixels). En fait, c’est bien le cas, c’est simplement que la tablette demande un petit temps d’adaptation.

c_FrAndroid - DSC_1534

L’écran en lui-même est plutôt bon, avec une luminosité tout à fait satisfaisante. Nous l’avons mesurée à 360 cd/m² lorsque la jauge est au maximum, mais en mode luminosité automatique, lorsque la tablette est exposée à une forte luminosité ambiante, elle peut monter jusqu’à 455 cd/m². Super AMOLED oblige, elle est tout à fait utilisable en extérieur et en plein soleil.

c_FrAndroid - DSC_1566

L’écran vire au bleu dès que l’on penche la tablette.

Il y a tout de même quelques défauts gênants. S’il est par exemple possible de régler sommairement le mode d’écran (Cinéma AMOLED, Photo AMOLED, Basique et lecture), le mode basique, celui qui nous semble respecter le mieux les couleurs a tendance à afficher un blanc relativement jaunâtre. Le mode « Cinéma AMOLED » permet d’afficher un blanc beaucoup plus probant, mais sature beaucoup trop les couleurs rouges ou jaunes.

Autre point de déception, les angles de vision sont médiocres. Il suffit de pencher légèrement la tablette vers ou vers le bas, par exemple, pour que l’écran devienne très vite bleuâtre. Comparé au très bon écran de la Galaxy Tab S de l’année dernière, c’est un véritable pas en arrière.

 

Logiciel : un Galaxy S6 géant ?

Pas de réelles surprises sur la partie logicielle de la Galaxy Tab S2. Il s’agit peu ou prou de la même version de TouchWiz que celle rencontrée sur les nouveaux Galaxy S6/Galaxy Note 5 sorties cette année, beaucoup plus légère qu’auparavant. On regrette une petite chose cependant, par défaut, la tablette est installée sous Android 5.0.2 et non sous Android 5.1.1. Une décision étrange de la part de Samsung, qui a pour habitude de sortir ses appareils haut de gamme sous la dernière version en date d’Android.

logiciel galaxy tab s2 1

Le launcher de la Galaxy Tab S2, très classique.

TouchWizz ne serait évidemment pas TouchWiz s’il n’avait pas son lot d’applications préinstallées. On y trouve de nombreuses applications en provenance de Samsung, à savoir un lecteur vidéo, une application pour modifier le temps d’éclairage des boutons de navigation (Galaxy Button Lights), Side Sync pour déporter l’écran de la tablette sur un PC ou encore Smart Manager, un petit utilitaire permettant de faire le ménage sur la tablette.

logiciel galaxy tab s2 3

Flipboard est également de la partie.

Samsung a également passé des partenariats avec des acteurs français. On trouve les applications du Monde (deux mois d’abonnements sont offerts), de l’Équipe ou encore LeKiosk (librairie en ligne). Comme pour le Galaxy S6, des applications de Microsoft sont également installées. Des applications telles que Word, Excel ou PowerPoint, qui trouvent parfaitement leur place sur une tablette finalement orientée vers la productivité.

logiciel galaxy tab s2 2

Les principales fonctionnalités de Touchwizz sont présentes : partage d’écran et réduction de la taille des fenêtres.

Au final, la partie logicielle de la Galaxy Tab S2 est très proche de ce que l’on a déjà vu sur le Galaxy S6. On retrouve donc une interface relativement légère, la possibilité de partager l’écran entre plusieurs applications ou de réduire la taille d’une fenêtre avec une en faisant un swipe en diagonale sur une fenêtre. Seul absent notable, et c’est dommage, il n’y a pas de boutiques de thèmes, comme sur le Galaxy S6.

 

Performances : un Exynos à la peine

Au sein de la Galaxy Tab S2, Samsung a fait le choix – décevant – d’intégrer l’Exynos 5433 (Exynos 7 Octa) déjà aperçu sur le Galaxy Note 4 en version coréenne, dévoilé en septembre 2014. Un choix très étrange pour une tablette haut de gamme de 2015. Voyons alors ce que donnent les performances dans les faits.

Benchmark/AppareilSamsung Galaxy Tab S2Sony Xperia Z4 TabletSamsung Galaxy S6
PC Mark5 311 points4 488 points5 000 points
GFXBench
(Manhattan Offscreen)
13 FPS24,6 FPS23,3 FPS
GFXBench
(T-Rex Offscreen)
33 FPS49,4 FPS47,1 FPS
3DMark Ice Storm Unlimited Total14 825 points24 210 points22 265 points
3DMark Ice Storm Unlimited Graphics14 961 points35 463 points23 630 points
3DMark Ice Storm Unlimited Physics14 367 points11 471 points18 521 points
Real Racing 3 (Xtra High avec GameBench)30 FPS30 FPS34 FPS

Si du point de vue processeur, la Tab S2 ne s’en sort pas trop mal (comme le prouvent les scores PCMark et 3DMark Physics), on reste derrière le Galaxy S6 avec son Exynos 7420. Mais le pire vient de la puce graphique, la « vieille » Mali-T760 MP6 quand l’Exynos 7420 est passé en MP8, avec des unités de calcul supplémentaires, et de la LPDDR4 pour une bande passante supplémentaire, très importante pour les titres vidéoludiques. Comme le montrent les benchmarks graphiques, l’Exynos 5433 est loin derrière l’Exynos 7420 du point de vue 3D.

3DMark
  • Galaxy Tab S2 : 14825
  • Galaxy S6 : 22265
  • Xperia Z4 Tablet : 24210

Dans les petits jeux 2D voire 3D peu gourmands en effets visuels – on pense notamment à Candy Crush ou Temple Run – la Galaxy Tab S2 s’en sortira bien, comme dans l’ensemble des applications. En revanche, les joueurs mobiles les plus fervents qui ne jurent que par des titres gourmands – à l’image de Real Racing 3, Vainglory, etc. – seront déçus par les performances tout juste correctes de la tablette.

Real Racing 3
  • Galaxy Tab S2 : 30
  • Xperia Z4 Tablet : 30
  • Galaxy S6 : 34

Il nous semble vraiment dommage que Samsung n’ait pas souhaité intégrer sa dernière puce – l’Exynos 7420 du Galaxy S6 – au sein de cette tablette haut de gamme. En effet, il est plus confortable de jouer à des jeux évolués et gourmands sur une tablette que sur un smartphone. Samsung aurait alors dû utiliser le même SoC (voire même plus puissant) que sur le Galaxy S6.

 

Multimédia

Comme la grande majorité des tablettes, la Galaxy Tab S2 ne brille pas vraiment avec son appareil photo. Ce dernier est basé sur un capteur de 8 MP. Le déclenchement est plutôt rapide, mais la qualité globale des clichés est franchement médiocre. La résolution est faible, les photos manquent de détails et ont une vilaine tendance à baver. Un appareil photo qui fera parfaitement l’affaire pour des photos « pratiques », mais que l’on n’utilisera jamais pour avoir des likes sur Instagram.

photo galaxy tab s2

Pas de surprise avec le capteur photo, c’est très moyen.

Enfin, du fait de sa taille et de son poids, la nouvelle tablette de Samsung est très agréable à utiliser pour regarder des films. On peut tenir la tablette assez longtemps à bout de bras sans trop se fatiguer et les fonctionnalités supplémentaires de TouchWiz permettent de séparer l’écran en deux pour, par exemple, afficher une vidéo en haut tout en surfant sur le web dans la partie basse.

c_FrAndroid - DSC_1541

En mode paysage, la main droite bouche l’un des deux haut-parleurs.

Dommage que les haut-parleurs stéréo soient situés dans la partie basse de l’appareil. On les bouche trop facilement avec ses mains en tenant la tablette. Leur qualité n’est pourtant pas trop mauvaise. Ils sont puissants (assez en tout cas pour que les développeurs de FrAndroid se mettent à chanter Bohemian Rapsody alors qu’ils sont dans la pièce d’à côté) et ne saturent pas trop dans les graves.

 

Une autonomie surprenante pour une si petite batterie

Pour sa Tab S2, Samsung a considérablement réduit la capacité de la batterie par rapport à la Tab S de l’année dernière. Notre version de 9,7 pouces n’embarque en effet qu’une batterie de 5870 mAh contre 7900 mAh pour la Tab S de 10,5 pouces. C’est beaucoup moins, alors que la taille et la résolution sont presque inchangées.

Qu’en est-il au quotidien ? Eh bien, c’est plutôt convaincant, même si l’on a déjà vu mieux ailleurs. Généralement très gourmand en batterie, un bon quart d’heure du jeu de cartes en ligne HearthStone n’a fait baisser la batterie d’une poignée de pourcents alors que le jeu se montre plutôt gourmand. Après une heure de vidéo sur YouTube avec le son au maximum et la luminosité réglée à 200 cd/m², la Tab S2 n’a perdu que 10 %. C’est un très bon score quand on sait que la moyenne se situe aux alentours de 14 %.

Dernier point concernant l’autonomie de la tablette, la Tab S2 ne dispose pas de rechargement rapide. C’est certes moins critique que sur un smartphone, mais c’est une fonctionnalité qu’on aurait aimé voir sur une tablette vendue plus de 500 euros.

Verdict Samsung Galaxy Tab S2

design
7
D’un côté il y a cette finesse extrême et cette grande légèreté qui confère un caractère unique et très plaisant à cette tablette. De l’autre, il y a ce dos en plastique trop mat et trop lisse qui rabaisse sensiblement l’impression de qualité. On s’attendait peut-être à quelque chose d’un peu mieux fini de ce côté-là.
logiciel
7
On reprend les mêmes et on recommence. Il s’agit à peu de choses près la même interface que sur le Galaxy S6. Touchwizz est donc beaucoup plus léger et contient de nombreuses fonctionnalités pratiques (partage d’écran, réduction de la taille des fenêtres) pour une tablette. Dommage que ce soit Android 5.0.2 et non Android 5.1.1 qui soit installé.
écran
6
C’est une petite déception. Certes, le format 4/3 est vraiment agréable. Certes, la définition de l’écran et sa qualité globale sont excellentes. Mais le réglage des couleurs nous semble hasardeux et ses angles de visions tirent bien trop sur le bleu.
autonomie
8
L’autonomie de cette tablette est étonnamment bonne alors qu’elle possède une si petite batterie et un écran a priori très gourmand. Une agréable surprise.
performances
7
Qui dit tablette haut de gamme dit performances haut de gamme. Mais dans les faits, ce n'est pas le cas pour la Galaxy Tab S2. Les smartphones haut de gamme sont bien plus performants. La faute à la puce utilisée par Samsung, vieille d'un an.
Note finale 6/10
Vendue plus de 500 euros, la Galaxy Tab S2 est à notre sens une bien piètre concurrente d’un iPad Air 2. Certes, elle dispose d’un format 4/3 séduisant et d’un design tout en minceur et en légèreté très convaincant. Mais ses finitions en plastique, son toucher décevant, ses performances en retrait et surtout son écran médiocre ne lui permettent pas d’atteindre l’excellence de la tablette d’Apple. Si pour vous il n’est pas question de passer chez la marque à la pomme, on vous conseillera plutôt de lui préférer le modèle de l’année dernière, la Galaxy Tab S.

C’est finalement cela qui nous déçoit le plus : Samsung n’a pas été capable de faire mieux que sa tablette de l’année dernière. Elle est plus légère et donc plus facilement transformable, mais elle souffre actuellement de trop défaut pour faire le poids avec les autres tablettes haut de gamme. Elle n’est pas infréquentable, loin de là, mais si sa finesse et son format vous font de l’œil, on vous conseillera fortement d’attendre d'inévitables baisses de prix.
  • Points positifs
    • Une minceur vraiment bluffante
    • Prise en main agréable
    • Capteur d’empreintes digitales
    • Des applications préinstallées plutôt utiles dans l’ensemble
    • Autonomie très correcte
  • Points négatifs
    • Un écran décevant
    • Des performances en retrait
    • Un plastique peu agréable sur la coque
    • Pourquoi Android 5.0.2 ?