Après les smartphones, des consommateurs américains se plaignent de l’explosion de leurs machines à laver.

machine-a-laver-samsung

Depuis quelques semaines maintenant, Samsung est dans la tourmente au sujet de son Galaxy Note 7 que nous avons testé il y a quelques semaines. Le smartphone, pourtant excellent, a subi un rappel général après de nombreux rapports de combustion ou d’explosion (toute l’affaire expliquée ici). Depuis, le mobile est revenu peu à peu sur le marché, mais de nouveaux problèmes surviennent, et la mauvaise publicité s’accentue pour le constructeur. Et évidemment, tout le monde a les yeux rivés sur les appareils de la marque.

Voilà peut-être pourquoi l’on voit surgir des plaintes concernant d’autres produits de Samsung. Aujourd’hui, ce sont les machines à laver qui sont au centre de l’attention, avec des rapports d’explosion sur un modèle (non-spécifié) avec chargement par le haut. Au moins 3 utilisateurs ont déposé plainte contre la compagnie après l’explosion de leur machine lors de l’utilisation.

La commission suggère aux consommateurs de n’utiliser que le cycle de lavage délicat afin de limiter les risques

La Consumer Product Safety Commission, l’équivalent de DGCCRF aux Etats-Unis, a donc émis un avertissement concernant ces modèles de machines, produites et vendues entre 2011 et 2016. La commission suggère aux consommateurs de n’utiliser que le cycle de lavage délicat afin de limiter les risques, puisque celui-ci ne fait tourner le tambour qu’à une vitesse réduite. Samsung précise que depuis 2011, aucun incident majeur n’avait été signalé.

Visiblement, seuls les Etats-Unis sont concernés par ces soucis avec les machines à laver. Pour Samsung, on conclura qu’il s’agit là de la fâcheuse loi des séries.