Suite aux derniers rebondissements de l’affaire de corruption coréenne, le groupe Samsung vient d’annoncer sa dissolution. Désormais, les divisions seront gérées indépendamment.

Après la mise en examen de Lee Jae-Yong, vice-président de Samsung Electronics, et sa mise en détention au motif de son implication dans l’affaire de corruption en Corée du Sud, le groupe Samsung vient d’annoncer sa dissolution.

L’agence de presse Yonhap rapporte la dissolution totale du bureau « stratégie du futur » du groupe Samsung. À la place, chaque filiale sera gérée indépendamment, une première depuis 1958, au risque que la stratégie de la marque perde en cohérence. Les recrutements de personnel seront par exemple opérés filiale par filiale, et non plus globalement par le groupe.

Les grandes divisions que sont Samsung Electronics, Samsung Life Insurance et Samsung Construction & Trading Corporation devraient toutefois continuer activement de se consulter concernant la stratégie.

Deux membres du conseil d’administration ont également donné leur démission, Choi Gee-sung, également en charge de la division Digital Media, et Chang Choong-ki. Ils sont tous les deux impliqués dans l’affaire de corruption.

À lire sur FrAndroid : Samsung est empêtré dans un scandale de corruption en Corée du Sud