Sony publie aujourd’hui ses derniers résultats financiers pour le dernier trimestre de l’année 2015. La firme japonaise s’assure des résultats dans le vert notamment grâce à ses activités vidéoludiques, mais souffre d’une baisse de ses ventes mobiles.

sony-smarphone

Après Samsung, Facebook et Qualcomm, au tour de Sony de faire état de ses derniers résultats financiers. Le Nippon vient de publier ses chiffres pour son troisième financier, correspondant au dernier trimestre 2015 achevé le 31 décembre. Il affiche ainsi des revenus en légère hausse (+0,5 % en un an), qui s’établissent durant ce dernier trimestre à 21,5 milliards de dollars. Côté bénéfices, les efforts de Sony semblent avoir payé puisqu’ils grimpent de 11 % par rapport au dernier trimestre 2014, pour s’établir à 1,68 milliard de dollars.

Mais ces résultats comprennent l’ensemble des activités de Sony Corporation, qui incluent notamment la très dynamique section “Game & Network Services”, soit la PlayStation 4 ainsi que les jeux et services associés, mais aussi la division Pictures (+ 26,9 %, merci au dernier James Bond et Hôtel Transylvanie 2), sa partie mobile, mais aussi ses activités Imaging Products & Solutions (appareils photo et caméras), en perte de vitesse (-5 %). On retrouve également sa division Home Entertainment & Sound (univers de la TV, en baisse de 4,3 %)  et Devices (-12,6 %), en charge de la fabrication de semiconducteurs et autres batteries, sa division Musique et ses services financiers.

Retenons un point essentiel : la fin de l’année a vu Sony confirmer la forme de ses activités liées au divertissement, qu’il s’agisse du jeu, de la musique ou des films. En revanche, les affaires se portent moins bien au rayon des produits physiques, comme en témoigne le cas des terminaux mobiles qui nous intéresse ici.

“Une baisse significative dans la vente d’unités de smartphones”

La division Sony Mobile communications constate pour cette fin 2015 que l’heure n’est plus aux pertes, comme c’était le cas des deux trimestres précédents : elle a ainsi réalisé un bénéfice opérationnel de 201 millions de dollars, dû à “une amélioration de la gamme de produits reflétant un tournant vers des terminaux à haute valeur ajoutée, ainsi qu’à une réduction des coûts incluant le marketing, la recherche et le développement”. En revanche, même si son bénéfice comme son chiffre d’affaires sont en nette augmentation par rapport aux trimestres précédents, on constate qu’entre la fin 2014 et la fin 2015, Sony réalise un chiffre d’affaires en baisse de 14,7 %, à 3,2 milliards de dollars, ce qui témoigne des efforts qu’il a dû concéder pour atteindre un bénéfice en hausse de 133,2 % par rapport à l’année précédente. Sony relève ainsi “une baisse significative dans la vente d’unités de smartphones”.

Cet état des lieux s’accompagne de prévisions peu engageantes pour le début de l’année 2016 : Sony prévoit en effet un chiffre d’affaires en baisse de 3,8 % sur un an au 31 mars 2016, mais espère toutefois afficher un bénéfice opérationnel en hausse.