Peu de visiteurs semblent y avoir prêté attention, néanmoins ZTE expose sur son stand du CES 2014 de nombreux concepts liés à la mobilité. Parmi ces derniers, C-World, Eco-Mobius et un design de smartphone »vert ».

c_c_CES-2014-FrAndroid-DSC00531

Eco-Mobius :  un smartphone modulaire

Basé le même concept que le PhoneBloks que l’on a pu découvrir sur les sites de financement participatif ou encore le projet ARA de Motorola, ZTE travaille activement sur un  téléphone modulaire librement assemblé et évolutif qui offre une mise à niveau facile et à faible coût : Eco-Mobius. En gros, ce projet permet aux clients de personnaliser leurs téléphones, le tout étant divisé en quatre modules indépendants : LCD, base, l’appareil photo et la batterie.

c_c_CES-2014-FrAndroid-DSC00537

Le module d’ affichage à cristaux liquides (LCD) comprend l’écran et la lentille, le module de base se compose d’une unité centrale de traitement amovible (CPU), d’un GPU, de la ROM et de la RAM , ainsi que d’autres pièces électroniques (les capteurs). Les quatre modules peuvent être facilement démontés et assemblés grâce à un système de glissières.

Pour pouvoir faire du « modulaire », ZTE a dû concevoir des standards sur l’ensemble des composants : CPU, GPU, RAM, ROM, l’appareil photo et la batterie.

c_c_CES-2014-FrAndroid-DSC00535

ZTE prévoit la mise en place d’une plateforme de négociation où les utilisateurs pourront contrôler le statut de leur téléphone et trouver (vendre et acheter) des pièces de rechange.

c_c_CES-2014-FrAndroid-DSC00534

Ce n’est pas une première, néanmoins ZTE semble y avoir réfléchi. Personnellement, j’ai encore du mal à imaginer que nous aurons envie de faire évoluer de façon continue nos smartphones. Cela semble réservé à une population avertie assez limitée. D’un point de vue « industriel », ce concept est un vrai casse tête et nécessite d’échanger avec tous les acteurs de l’industrie.

C-World : une plateforme de personnalisation connectée

ZTE pousse également une plateforme de personnalisation connectée aux équipements publics. En effet, C-World peut analyser les préférences ou les besoins d’un utilisateur sur la base de données à caractère personnel. Le système analyse ensuite ces données et peut ainsi fournir un profil assez détaillé de ses préférences. A travers une connexion NFC, il possible ensuite d’interagir avec différents équipements.

Par exemple, dans un restaurant, le téléphone pourrait fournir des recommandations qui répondent à l’exigence d’un utilisateur basée sur une analyse de la santé de l’utilisateur et de différentes données issus du cloud computing. Les plats qui seront conseillés prendront donc en compte les restrictions : gluten, arachides, lactose, etc.

Cela rentre dans ce que l’on appelle « la sensibilisation au contexte » qui permet aux applications d’être plus efficaces en prenant en compte des données afin de fournir des recommandations personnalisées.

Un design « vert »

Enfin, ZTE dévoilait également un design « vert » composé en grande partie en bois. Selon le représentant ZTE que j’ai pu rencontrer, ce matériau est plus léger et plus solide que de nombreux matériaux utilisés aujourd’hui. Il a surtout l’avantage d’être écologique et faciliter le recyclage.

c_c_CES-2014-FrAndroid-DSC00538

Réalisée avec une technique spéciale de moulage, cette coque est fabriquée à partir d’excédents de bois. Le corps est très résistant à l’eau, aux insectes et à la moisissure. ZTE prévoit son utilisation dès l’été 2014.

c_c_CES-2014-FrAndroid-DSC00539

c_c_CES-2014-FrAndroid-DSC00541