« Réveille-toi, il est temps d’aller bosser », « Arrête de passer du temps sur Facebook ». Alors que tous les bracelets connectés fonctionnent à travers ce que l’on appelle le renforcement positif, les créateurs du Pavlok ont une philosophie différente : des chocs électriques de 320 volts.

Screen Shot 2014-05-28 at 2.38.49 PM

Comme tous les bracelets dédiés au « bien-être », la Pavlok est un bracelet composé de caoutchouc qui utilise le Bluetooth 4.0 pour connecter une application sur votre téléphone. Mais plus qu’une simple activité de suivi basée sur les données de son accéléromètre, le bracelet Pavlok est capable de punir son propriétaire avec un choc électrique de 320 volts. La démarche peut s’apparenter à du masochisme, car c’est à vous de mettre en place les critères de déclenchement. De la torture pure et simple, ou plutôt une tentative de créer un auto-conditionnement. Le chien de Pavlov, c’est vous, avec une petite dose d’expérience de Milgram ajoutée à l’ensemble.

Pavlok_Fitness_Tracker

La secousse statique n’est pas dangereuse, d’après les créateurs, c’est « aussi désagréable que de toucher une poignée de porte métallique en hiver« . Le bracelet est disponible en précommande au prix de 150 dollars sur le site de Pavlok, des intéressés ?

D’un point de vue personnel, une fonction sociale serait la bienvenue, pour punir les amis à distance. Vous suivez ?