BMW prévoit de commercialiser une voiture autonome, baptisée iNEXT, à partir de 2021. Pour y parvenir, BMW a noué un partenariat avec Intel et Mobileye à qui l’on doit l’Autopilot des Tesla Model S et Model X.

lol

Le groupe automobile allemand BMW vient d’annoncer la signature d’un partenariat technique et stratégique avec Intel et Mobileye. Le but est la conception d’une voiture totalement autonome d’ici 2021. La BMW iNEXT, première voiture totalement autonome de la marque, devrait voir le jour dès cette année avec un prototype semi-autonome. Dès 2017, BMW testera la conduite autonome sur des flottes entières avec davantage de fonctionnalités autonomes. Avec ce partenariat, les trois entreprises veulent proposer un véhicule autonome de classe 3 à 5.

 

iNEXT : la conduite totalement autonome

Pour rappel, la conduite autonome est classée en six catégories, de 0 à 5. La première catégorie fait référence aux voitures classiques, sans aucune aide à la conduite. Au niveau cinq, la voiture n’a plus besoin de conducteur, et le volant et les pédales disparaissent donc. La classe 3 requiert la présence d’un conducteur à bord pour certaines actions alors que la classe 4 permet au conducteur de ne pas intervenir pendant l’intégralité d’un trajet. C’est ce niveau d’autonomie qu’Elon Musk veut mettre en place avec l’Autopilot des Tesla en 2018. On imagine toutefois que le premier mort à bord d’une Tesla en mode autonome la semaine dernière a mis à mal la communication de Tesla. BMW souhaite proposer une iNEXT capable de couvrir les niveaux 3 à 5 de conduite autonome.

 

Les yeux de Mobileye

D’ailleurs, Mobileye, le partenaire de BMW pour la iNEXT est le fournisseur d’une partie de la technologie utilisée par Tesla pour l’Autopilot. La solution de Mobileye repose sur des caméras qui « voient » la route et l’analyse avec la puissance de puces. Pour BMW, ce sera donc les processeurs d’Intel qui joueront le rôle d’analyse pour la prise de décision. Tesla ajoute également quelques sonars, mais fait une croix sur le fameux LIDAR qu’on trouve notamment sur la Google Car. BMW fera-t-il le choix du LIDAR ou seulement du système de Mobileye uniquement basé sur la détection visuel des objets ? Rendez-vous dans quelques mois pour le premier prototype, dans un marché qui devient de plus en plus concurrentiel.

À lire sur FrAndroid : geohot : le hacker compte révolutionner la voiture autonome