Huawei vient de dévoiler sa nouvelle phablette : le Mate 9. Avec un design élégant, un écran de 5,5 pouces ou 5,9 pouces et le processeur Kirin 960, le fabricant chinois signe là un produit haut de gamme qui ne semble néanmoins pas exempt de tous reproches.

Mise à jour du 07/11/2016: erratum sur les informations concernant le zoom de l’appareil photo

huawei-mate-9-une

Avec le retrait du Galaxy Note 7 de Samsung, le secteur des phablettes haut de gamme a perdu l’un de ses principaux représentants. Pour les autres fabricants, il s’agit d’une aubaine à ne pas rater, car combler le vide laissé par le géant sud-coréen pourrait s’avérer fructueux. C’est justement ce que pourrait essayer de faire Huawei avec son tout nouveau Mate 9, un smartphone de 5,9 pouces IPS qui bénéficie de 4 Go de RAM et 64 Go d’espace de stockage dans sa version classique. 

Prise en main vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Porsche Design : la démesure

Pour renforcer son image de luxe, Huawei a réalisé une association de marque avec le constructeur automobile allemand Porsche. Cette collaboration a ainsi donné naissance à un modèle Porsche Design du Mate 9 qui présente des spécificités plus poussées que la version traditionnelle.

Il embarque en effet 6 Go de mémoire vive, 256 Go d’espace de stockage et une dalle AMOLED de 5,5 pouces en QHD. Son design est plus fin et élaboré et contrairement au Mate 9 classique, le capteur d’empreinte se trouve à l’avant du téléphone. Mais dans ce papier, on va plutôt s’attarder sur le Huawei Mate 9 « normal » que nous avons déjà pu prendre en main.

huawei-mate-9-1-sur-4

Le Mate 8 à gauche, le 9 à droite

huawei-mate-9-2-sur-4

Un smartphone un peu trop épais

L’ergonomie du Mate 9 est plutôt réussie avec des bords parfaitement biseautés qui rendent l’appareil agréable à avoir en main. On apprécie notamment la coque en aluminium et les antennes très discrètes. Malheureusement, le smartphone est légèrement trop épais et, sur ce plan, il peut décevoir les utilisateurs aux petites mains. Heureusement, le dos légèrement bombé permet de compenser cette impression en améliorant le confort.

À l’arrière, le double capteur photo dépasse de très peu et ne gâche donc pas l’apparence du Mate 9. Hormis cela, peu de choses à dire au niveau du design du smartphone qui ressemble quand même beaucoup à un Huawei P9 élargi, à quelques détails près.

huawei-mate-9-p9

Le Mate 9 et le P9 côte à côte.

Un écran réussi

Le Huawei Mate 9 bénéficie d’un écran IPS LCD de 5,9 pouces en Full HD avec un excellent contraste et de belles couleurs. Quant à la luminosité, elle semble être satisfaisante même en plein jour. On prendra néanmoins le temps de mieux l’analyser, une fois que nous aurons réalisé tous nos tests dessus.

Comme d’habitude maintenant sur les produits du fabricant chinois, il est possible de régler la température des couleurs dans le cas où le paramétrage par défaut ne convienne pas à l’utilisateur.

huawei-mate-9-ecran

EMUI 5.0 et Android 7.0 Nougat

Côté interface, le Mate 9 allie Android Nougat 7.0 et EMUI 5.0. Cette combinaison fonctionne plutôt bien notamment grâce à l’apparition de diverses nouveautés. Parmi celles-ci, on peut noter la possibilité d’utiliser un tiroir d’application comme sur Android Stock alors que Huawei faisait, jusqu’ici, l’impasse sur cette fonctionnalité.

Comme sur le Mate 8, on trouve une option pour découper l’affichage en deux zones afin d’ouvrir deux applications côte à côte. En revanche, pour activer cette dernière, il faut faire glisser l’articulation du doigt dans le sens de la largeur. Personnellement, je n’ai pas trouvé le geste très facile à réaliser. Au début, je n’arrivais à activer la partition d’écran qu’une seule fois sur trois et même maintenant j’ai toujours un peu de mal.

huawei-mate-9-interface-1

On remarque également des modifications esthétiques dans le design des boutons et, surtout, au niveau du panneau de notifications qui a été repensé et unifié avec la barre des raccourcis. Dans ce format, ledit panneau est plus pratique et complet que sur les précédentes versions d’EMUI. Enfin, il est également possible d’activer un menu flottant qui, comme son nom l’indique, peut être placé à n’importe quel endroit de l’écran.

huawei-mate-9-interface-2

Kirin 960, des performances au top ?

Le Mate 9 embarque un Kirin 960, le dernier SoC maison de Huawei. Celui-ci promet une hausse des performances du processeur de 18 % en multicœurs et de 10 % par cœur par rapport au modèle précédent. On s’attend donc à ce quelques applications les plus gourmandes tournent sans problème. D’autant plus que le GPU Mali-G71 à huit cœurs est théoriquement 180 % plus puissant. 

Sur le premier benchmark que nous avons réalisé, le Mate 9 fait plus ou moins jeu égal avec le Galaxy S7 Edge (son vrai concurrent depuis la fin du Galaxy Note 7) malgré une légère avance de ce dernier. Reste à savoir ce qui ressortira des prochains tests mais pour l’instant, on ne peut pas confirmer la supériorité prétendue du Kirin 960 par rapport au Exynos 8890.

 Huawei Mate 9Samsung Galaxy S7 Edge
SoCKirin 960Exynos 8890
3DMark Ice Storm Unlimited27 461 points28 905 points
3DMark Ice Storm Unlimited (Graphics)36 278 points33 305 points
3DMark Ice Storm Unlimited (Physics)14 838 points19 765 points

En outre, Huawei a aussi indiqué que le Kirin 960 bénéficiait d’une meilleure efficacité énergétique et dégageait moins de chaleur que ses prédécesseurs. Personnellement, au cours de cette première prise en main, je l’ai trouvé bien fluide avec une rapidité d’exécution satisfaisante. Quant à la température du téléphone, elle m’a paru correct mais je n’ai pas encore poussé le SoC dans ses retranchements.

Appareil photo approuvé par Leica

Comme pour le Huawei P9, le Mate 9 a un double capteur photo certifié par la marque allemande Leica. On a droit à un capteur de 12 mégapixels en RGB et de 20 mégapixels en monochrome. La présence d’un double capteur permet notamment une meilleure gestion de la profondeur de champ. Huawei affirme que le niveau de détails et le rendu des couleurs sont supérieurs à celui de l’iPhone 7 Plus.

À part le double capteur, peu de différences par rapport au Huawei Mate 8.

À part le double capteur, peu de différences par rapport au Huawei Mate 8.

Sur le Huawei P9, le mode monochrome s’était révélé très convaincant et le Mate 9 semble afficher une qualité au moins aussi bonne dans ce domaine. Lors de nos premiers essais avec l’appareil photo, celui-ci s’est révélé plutôt épatant. Notamment son zoom numérique qui affiche une très bonne qualité.

À ce propos, il faut comprendre que la notion de « zoom hybride » utilisé par Huawei peut induire en erreur et laisser penser que celui-ci est optique et numérique. Il s’avère en fait que le zoom est entièrement numérique et se base toujours sur le capteur de 12 MP. Celui-ci s’appuie sur le capteur de 20 MP pour zoomer jusqu’à x2,37 dans l’image. Au delà (jusqu’à x3), il s’agit d’un zoom numérique tout simplement.

Photo sans zoom

Photo avec zoom numérique x2,37 (capteur de 12 MP appuyé par le capteur de 20 MP)

Photo avec zoom numérique x3 (capteur de 12 MP seul)

On regrette simplement une ouverture un peu faible de l’appareil photo qui se limite à f/2,2, insuffisant pour un produit haut de gamme. Cela pourrait poser problème pour les utilisateurs qui voudrait laisser entrer beaucoup de lumière dans leurs photos.

Sinon, double capteur oblige, on ne peut pas s’empêcher de jouer avec la profondeur de champ afin de donner des effets sophistiqués aux clichés.

Grande autonomie

Le Mate 9 promet une autonomie de deux jours en utilisation intensive grâce a une batterie de 4000 mAh. Celle-ci est compatible avec la fonctionnalité Super Charge qui permet d’atteindre les 58 % de batterie en trente minutes. Dans une pique à l’attention de Samsung, Huawei a affirmé que sa batterie était garantie sans explosion.

Prise en main oblige, nous n’avons pas pu tester l’autonomie du terminal. Pour cela, il faudra attendre le test complet qui arrivera dans quelques jours.

Prix et disponibilité

Le Mate 9 sera disponible le 15 novembre. Le modèle classique que nous avons essayé coûtera 699 euros (100 euros plus cher que le Mate 8 à sa sortie !) tandis que la version Porsche Design s’échangera contre 1 395 euros.

Premières impressions

Le smartphone est de très bonne facture mais, pour  l’instant, on a un peu de mal à être vraiment enthousiasmé par le Mate 9. Le design reste assez banal pour un prix tout de même très élevé, surtout pour le modèle Porsche Design qui atteint des sommes mirobolantes, justifiées essentiellement par l’apposition d’une marque de luxe.

On espère être épaté par le double capteur photo et les performances du Kirin 960. Toutefois, avec un prix de vente identique au Galaxy S7 de Samsung, on attend le Mate 9 au tournant, puisqu’il n’aura pas le droit à l’erreur.