International Data Corporation vient de publier les chiffres de ventes des tablettes sur le deuxième trimestre 2015. Sans surprise, les résultats sont en berne et l’iPad domine toujours ses concurrents.

Capture d’écran 2015-07-30 à 12.36.48

L’institut de recherche IDC a publié ce mercredi ses estimations préliminaires concernant les ventes de tablettes dans le monde, pointant un déclin lent, mais constant du format. Sur la période, il s’est vendu 44,7 millions de tablettes dans le monde à en croire cette analyse, soit une chute de 7 % par rapport au trimestre équivalent de l’exercice précédent où 48 millions d’unités avaient trouvé preneur. Pire encore, cette chute se remarque également à l’échelle trimestrielle avec une perte de vitesse de 3,9 % par rapport aux trois premiers mois de l’année.

Le classement des constructeurs de son côté ne change pas avec Apple toujours en tête avec 24,5 % des parts de marché, suivi par Samsung avec 17 %. Loin derrière arrivent ensuite Lenovo (5,7 %), Huawei (3,7 %) et LG (3,6 %). Les deux géants perdent néanmoins peu à peu de leur importance et sont les seuls à voir leurs chiffres baisser. Les trois challengers de leur côté se portent bien avec une croissance d’une année sur l’autre allant de 7 % pour Lenovo à près de 250 % pour LG.

Ce déclin s’explique par différents critères, à commencer par la prolifération des smartphones à grands écrans qui cannibalisent les ventes des plus petites tablettes, mais aussi par le manque d’innovation sur le secteur. Les constructeurs peinent en effet à se renouveler et à proposer pour leurs produits de nouvelles fonctionnalités marquantes qui pourraient pousser les consommateurs à changer leur modèle actuel. Pour Jitesh Ubrani néanmoins, analyste chez IDC, les marques devraient pouvoir relancer la croissance dans le secteur grâce à de nouveaux formats, comme le 2-en-1 (tablette convertible en notebook) et les fonctionnalités logicielles de productivité comme celles aperçues dans iOS 9.