Review of: Sony Xperia Ion
Smartphone Android Sony Xperia Ion:
Edouard Marquez
Version:
4.0
Price:
499 €

Reviewed by:
Rating:
4
On 12 septembre 2012
Last modified:17 avril 2014

Summary:

Le Xperia Ion a-t-il une place entre le Xperia S et le Xperia T ?

Au CES, Sony Mobile annonçait ses premiers smartphones issus du rachat de Sony Ericsson : les Xperia S et Ion. Le premier est rapidement arrivé sur le marché mondial, grâce à sa connectivité 3G. Pour le Ion, il semblait bien plus limité car disposant d’une puce LTE. Mais Sony a finalement décidé d’implanter une puce 3G et voici la raison pour laquelle ce téléphone est disponible depuis la fin août en France.

Les différences entre le Xperia S et Xperia Ion se situent au niveau de l’écran : 4,3 contre 4,55 pouces, la mémoire interne : 32 Go contre 16 Go (mais avec un lecteur de cartes SD) et la batterie : 1750 mAh contre 1900 mAh. Sur le papier, on a donc deux téléphones bien distincts, mais avec maintenant trois smartphones haut de gamme, il est un peu difficile d’y voir clair dans la stratégie de Sony.

Tout au long de ce test et à plusieurs reprises, nous allons comparer le Xperia Ion avec le Samsung Galaxy S3, car ils visent le même segment de marché (c’était aussi le seul smartphone « équivalent » que nous avions sous la main). Il faut tout de même savoir que le Galaxy S3 est vendu plus cher et se « doit » donc sur le papier d’être meilleur que le smartphone Sony. Y arrivera-t-il ?

Avant de commencer ce test, quelques liens utiles :

1] Présentation du smartphone

1.1] La boîte

Avec le téléphone, on retrouve les accessoires habituels : un chargeur secteur, un câble microUSB 2.0, des écouteurs intra-auriculaires (de différentes tailles) et les divers manuels. On regrettera par exemple l’absence de SmartTags ou d’un câble microHDMI pour cette version sans abonnement. Les packs opérateurs peuvent inclure des accessoires comme les SmartTags.

1.2] Caractéristiques techniques

Modèles
Sony Xperia Ion
Sony Xperia T
Sony Xperia S
Version et interfaceAndroid Ice Cream Sandwich(4.0)Android Ice Cream Sandwich(4.0)Android Ice Cream Sandwich(4.0)
Ecran4,55 pouces4,55 pouces4,3 pouces
Résolution1280 x 720 pixels (HD)1280 x 720 pixels (HD)1280 x 720 pixels (HD)
TechnologieLCD avec Sony Mobile BRAVIA EngineLCD avec Sony Mobile BRAVIA EngineLCD avec Sony Mobile BRAVIA Engine
Densité de pixels323 ppi323 ppi342 ppi
Traitement contre les chocs & rayuresOuiOuiOui
Processeur (CPU)Qualcomm Snapdragon MSM8260 (double-coeur)
cadencé à 1,5 GHz
Qualcomm Snapdragon Krait MSM8260A (double-coeur)

cadence à 1,5 GHz
Qualcomm Snapdragon MSM8260 (double-coeur)
cadencé à 1,5 GHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 220Adreno 225Adreno 220
Mémoire vive (RAM)1 Go1 Go1 Go
Mémoire Interne16 Go16 Go32 Go
Support microSD-HCOuiOuiNon
APN / Caméra12 mégapixels + autofocus et flash (LED)13 mégapixels + autofocus et flash (LED)12 mégapixels + autofocus et flash (LED)
Webcam (caméra frontale)Oui (1,3 mégapixels)Oui (1,3 mégapixels)Oui (1,3 mégapixels)
Vidéo1080p @30 fps1080p @30 fps1080p @30 fps
WiFiOui, b/g/n + WiFi DirectOui, a/b/g/n + WiFi DirectOui, b/g/n + WiFi Direct
DLNA / Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth / Hotspot USB
Oui / Oui
Oui / Oui
Oui / Oui
Oui / Oui
Oui / Oui
Oui / Oui
BluetoothOui, 2.1 + A2DPOui, 3.1 + A2DPOui, 2.1 + A2DP
NFC (Near Field Communication)OuiOuiOui
Boussole / GPS / BaromètreOui / Oui / NonOui / Oui / NonOui / Oui / Non
Accéléromètre / GyroscopeOui / OuiOui / OuiOui / Oui
Capteur de proximité et lumièreOui / OuiOui / OuiOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOuiOuiOui
Port micro-USB / HDMIOui / OuiOui / OuiOui / Oui
Tuner FM (Radio)Oui, stéréo
avec RDS
Oui, stéréo
avec RDS
Oui, stéréo
avec RDS
Support DivXOuiOuiOui
Batterie1 900 mAh1 850 mAh1750 mAh
Dimensions133 x 68 x 10.8 mm129.4 x 67.3 x 9.4 mm128 x 64 x 10.5 mm
Poids144 grammes139 grammes144 grammes
DAS1.02 W/KgN/C1.3 W/Kg

1.3] Design du téléphone

S’il y a bien un point fort à noter sur le Xperia Ion, c’est son design. Couvert d’aluminium sur la quasi totalité de sa face arrière, il démontre qu’un smartphone haut de gamme sous Android peut aussi avoir des matériaux d’une qualité et d’une finition supérieures à du plastique.

Toutefois Sony n’a pas vraiment pris de risques, dans la mesure où le téléphone est relativement standard dans son physique. On notera sur le bas la présence des touches sensitives, dans la mesure où il a dans un premier temps été prévu pour Android 2.3 (Gingerbread). Contrairement au Xperia S, où il faut un certain temps d’adaptation, les touches sont ici réactives immédiatement.

Comparativement au « fameux » Samsung Galaxy S3, l’écran est plus petit (4,55 pouces contre 4,8) mais les dimensions sont plus élevées sur le Sony, car les marges sont plus importantes. Le Galaxy S3 est aussi plus fin (10,8 mm contre 8,6) et plus léger (144 grammes contre 133).

Une spécificité du design du Xperia Ion est de faire dans la sobriété. Sur la face avant, on retrouve les différents capteurs, une LED notification, ainsi que la caméra frontale. On regrettera une nouvelle fois que Sony n’installe pas le nécessaire afin que la luminosité s’ajuste automatiquement. Sur le haut du téléphone, on retrouve un jack de 3,5 mm.

A l’arrière, on distingue la partie en aluminium brossé. Les deux parties opposées sont en plastique, celle du dessus peut se détacher et donne accès au lecteur microSIM et microSD. Au milieu, on note la présence du capteur de 12 mégapixels, avec sur le dessous le flash LED et le haut-parleur (d’une bonne qualité grâce à la technologie xLoud).

Sur le bas, l’ancien logo en relief de Sony Ericsson et la mention Xperia.

Comparativement à un Galaxy S3, le résultat est pour nous sans appel. La finition du Xperia Ion dépasse très largement le plastique utilisé sur le smartphone de Samsung. En revanche, le poids et les dimensions sont en défaveur du mobile de Sony.

Tournons ensuite vers la droite, où l’on retrouve l’ensemble des boutons : On/Off, les touches pour régler le volume et le déclencheur pour l’appareil photo. Notez qu’en veille ce bouton permet de prendre une photo en un plus d’une seconde, sans devoir déverrouiller le téléphone et lancer l’application dédiée.

Sur la gauche, on retrouve la connectique standard du microUSB 2.0 et du microHDMI. L’accès sur un ordinateur se fait en MTP pour le stockage interne et en Mass Storage pour la carte microSD (aucune n’est fournie dans la version sans abonnement).

La partie design est pour nous un sans faute pour Sony. Certains trouveront le Xperia Ion peut-être un peu trop grand.

1.4] L’écran

Sony étant un acteur reconnu du monde des écrans, le LCD utilisé dans ses smartphones sont d’une excellente qualité. Le moteur Bravia Engine est efficace, avec de bons contrastes, de bons angles de vues et des couleurs proches de la réalité. On notera toutefois que face à de l’AMOLED, les noirs sont en retraits, mais sur la quasi-totalité des autres points la technologie de Sony fait ici son effet.

Gros point noir en revanche pour cet écran, qui est qualifié de « verre minéral anti-rayures incassable » sur le site Internet du constructeur. Autant vous dire que cela est totalement faux. Vous le savez probablement nous faisons très attention aux smartphones que nous avons en test, dans la mesure où ils ne nous appartiennent pas. Nous ne nous amusons donc pas à essayer de rayer l’écran pour tester la résistance par exemple.

Pour autant, c’est avec un gros mal au coeur que nous avons rendu ce téléphone à Sony. Avec une énorme rayure sur toute la longueur de l’écran, il était impossible de ne pas passer à côté. Notre seul action potentiellement dangereuse : avoir été mis dans une poche de jean. Le téléphone n’a donc pas été « maltraité », d’où notre interrogation sur cette fameuse technologie anti-rayure qui est tout simplement inefficace. Sachant que le téléphone est vendu pour ~499€, c’est tout simplement inadmissible et pour cette raison j’en viendrais jusqu’à déconseiller l’achat.

On extérieur, l’écran reste lisible comme les autres smartphones, c’est-à-dire à condition de mettre la luminosité au maximum.
Petite comparaison des écrans avec le Samsung Galaxy S3 :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

2] Interface et ajouts logiciels

2.1] Le launcher

Alors que les changements étaient radicaux sur la version de base d’Android entre la 2.3 et la 4.0, Sony fait une transition beaucoup plus en douceur. Visuellement les nouveautés sont peu nombreuses, mais on sent surgir un aspect beaucoup plus fini, avec un côté « pro ».

Le launcher en lui-même n’a pas évolué, car il reste coincé avec ses cinq bureaux (impossible d’en enlever/rajouter) et propose le même multitouch que sur les versions précédentes, qui n’est autre qu’une représentation de tous les widgets (en secouant le téléphone ils s’animent).

Pour ajouter des widgets, il ne faut pas aller à côté du lanceur d’applications comme sur Android de base, mais continuer à faire un appui long sur l’écran. Vous vous trouverez alors sur le deuxième écran de la capture ci-dessous. Autant dire que vous ne voyez quasiment pas l’arrivée d’une barre en haut de l’écran (et c’est dommage !). L’icône sur la droite permet de modifier le thème et le fond d’écran et celui sur la droite affiche les widgets.

Facebook inside Xperia continue d’être intégré, mais n’est en aucun cas obligatoire : vous pouvez utiliser l’interface sans Facebook et vous pouvez même utiliser l’application Facebook sans pour autant que les fonctionnalités Facebook inside Xperia soient actives. Les options sont pourtant intéressantes : en glissant une application vers le haut, on peut facilement la partager sur son mur. Des widgets musicaux, vidéos… affichent des recommandations en fonction des lectures récentes de vos amis : pratique et bien fait.

Dans la liste des applications, on notera un grand absent : PlayStation Certified. Alors que ce logo est présent sur la boîte et que Sony fait beaucoup de communication là dessus, cet élément est tout simplement absent de l’interface. Il n’y a pas d’application, pas d’option… c’est à se demander si le téléphone est vraiment fini.

Sur le Xperia S et Gingerbread, certains widgets pouvaient s’agrandir. C’est toujours le cas sur Ice Cream Sandwich pour la météo et les commandes rapides (le NFC a été rajouté).

TimeScape n’évolue plus maintenant, mais nous vous signalons tout de même l’arrivée de plugins non-officiels pour FrAndroid et LesArdoises :

Plugin non-officiel pour TimeScape™ développé par Punk_Rock dev pour le site FrAndroid ( http://www.frandroid.com ) développé par Humanoid.FrAndroid est un site dédié à l'actualité d'Android, la plate-forme mobile de Google.Fonctionne sur les smartphones Sony Ericsson et Sony Xperia.Si rien ne s'affiche, n'oubliez pas d'actualiser (depuis le menu).Vous pouvez contacter l'auteur...

Plugin non-officiel pour TimeScape™ développé par Punk_Rock dev pour le site Les Ardoises ( http://www.lesardoises.com ) développé par Humanoid.Les Ardoises est un site dédié aux tablettes tactiles, appelées officiellement des « ardoises ».Fonctionne sur les smartphones Sony Ericsson et Sony Xperia.Si rien ne s'affiche, n'oubliez pas d'actualiser (depuis le menu).Vous...

2.2] Les thèmes

La personnalisation chez Sony passe aussi par les thèmes. Il s’agit de couleurs qui peuvent être appliquées à l’interface, qui déteignent sur les icônes et le fond des paramètres, le fond d’écran du bureau et quelques autres détails. Vous trouverez certainement la couleur idéale pour vous.

2.3] Le clavier

Alors que le clavier d’Android de base est très limité, celui de Sony nous a plu. Il offre plusieurs fonctionnalités très intéressantes :

  • Le support du swype
  • Plusieurs thèmes/couleurs pour le clavier
  • Un agencement façon feature-phones

Depuis Ice Cream Sandwich, la correction orthographique est implémentée dans Android et on la retrouve donc sur le Xperia Ion. Notez qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser un clavier en particulier, car il s’agit d’une fonction système.

2.4] Communication – Contacts

L’application Communication est très simple à résumer, car elle fait parfaitement son travail : votre carnet d’adresses, vos appels récents, vos contacts favoris et vos groupes d’amis.

Une nouveauté très pratique concerne la composition des MMS. En bas du premier écran, vous pouvez noter la présence de quatre icônes : insérer une image, prendre une photo, écrire une note et insérer votre position. L’application pour écrire des notes offre plusieurs couleurs et tailles de pinceau/stylo. Sony semble être le seul à fournir cette fonctionnalité qui devrait pourtant être intégrée sur d’autres téléphones (hors Galaxy Note avec son stylet).

3] Multimédia

Sony a lancé trois nouvelles applications dans sa mise à jour vers Ice Cream Sandwich (uniquement sur les Xperia 2012) : Albums, Musique et Films.

3.1] Galerie

L’application Galerie d’Android s’est largement améliorée, mais Sony qui propose un vrai univers autour de la photo se devait de faire mieux (et le pari est réussi). On arrive dans un premier temps sur une grille d’images qui a la particularité de réagir au pinch-to-zoom, vous pourrez donc avoir des lignes d’une ou plusieurs images. Vos deux doigts peuvent également être utilisés pour tourner les photos en temps réel (fonctionnalité qui se révèle très gadget). En swipant depuis le bord d’un écran jusqu’au centre, vous effectuerez alors un zoom ou un dézoom.

Les fonctionnalités vraiment intéressantes sont dans la gestion de la localisation. Dès que vos photos possèdent une position GPS, elles vont s’afficher sur une carte Google Maps. Si plusieurs ont été prises dans la même région, elles seront alors regroupées. Dernière fonctionnalité plus visuelle (et gadget) : un globe en 3D qui présente les photos que vous avez pris. Mais attention, les photos sont groupées par pays. Lors de notre test, cette présentation a donc eu un intérêt très limité.

Le dernier onglet « En ligne » liste vos albums présents sur Picasa et Facebook. Notez que ces derniers peuvent être « likés » et commentés.

L’application Album est une véritable réussite et démontre que la partie logicielle de Sony sait être à la fois sobre, mais regorge de fonctionnalités utiles et bien organisées.

3.2] Musique

Le coeur même de l’application Musique n’a pas vraiment changé : l’interface change de couleur en fonction de la couleur dominante des jaquettes. On retrouve toutefois un écran d’accueil revisité et bien plus agréable qu’auparavant. Un égaliseur très précis avec des préréglages ou alors en mode manuel viennent s’ajouter pour fournir une expérience qui ravira les puristes.

Le son du Xperia Ion est d’une bonne qualité avec les écouteurs, un peu moins (mais logiquement) sur les haut-parleurs.

Un écran qui prendra tout son sens avec une télévision (pour rappel le téléphone dispose d’une connectique microHDMI) : des représentations qui s’agitent en fonction de la musique. Il en existe plusieurs types qui vous permettront d’utiliser votre téléphone comme un centre multimédia.

3.3] Films

Il n’y a pas uniquement la Galerie pour afficher les vidéos, mais aussi une application dédiée (qui se limite aux formats de base malheureusement). Son intérêt est d’intégrer un moteur pour facilement trouver des informations sur les films : acteurs, résumé… C’est joli et bien fait : que demander de plus ?

3.3] Photos

Le capteur du Sony Xperia Ion est identique au Xperia S. Déjà reconnu comme fournissant de très belles photos, nous avons pu constater qu’il est parfaitement à l’aise dans des conditions lumineuses. Qu’il s’agisse de photos prises de près (avec le mode macro) ou larges (bâtiments), les couleurs sont similaires à la réalité et on semble enfin tenir des smartphones qui pourront à terme être comparés avec de vrais appareils photos. Il reste bien évidemment du chemin à parcourir, mais la qualité est là et Sony démontre clairement son savoir-faire.

En revanche, une marge de progression doit encore être faite lorsque les conditions sont bien plus mauvaises. De nuit, l’image est extrêmement bruitée. Pire l’interface ne répond quasiment plus lorsqu’on essaie de prendre le focus (sous 1 fps). Le processeur n’est peut-être pas assez puissant dans ce cas, mais le capteur n’est pas satisfaisant non plus, car comparativement le Galaxy S3 s’en sort mieux.

Voilà de nombreuses photos afin que puissiez vous faire votre avis (n’hésitez pas à visionner en plein écran) :

3.4] Vidéos

Nous avons fait un comparatif ici aussi avec le téléphone de Samsung, sous la forme d’un face à face.

De jour :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

De nuit :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

4] Performances et autonomie

4.1] Benchmarks

Pour les amoureux des chiffres, voilà qui vous ravira. Mais n’oubliez pas que Jelly Bean apporte une interface bien plus fluide sans pour autant que les changements soient notables dans les benchmarks (qui n’ont donc qu’une valeur indicative).

Sony Xperia Ion Asus Transformer Prime Google/Samsung Galaxy Nexus HTC One X Samsung Galaxy S III
AnTuTu 6808 10899 6098 10226 12113
Quadrant 3055 4412 1821 4492 5407
SmartBench 2012 Productivité : 3527
Jeux : 1713
Productivité : 3702
Jeux : 2445
Productivité : 2421
Jeux : 1468
 Productivité : 4627
Jeux : 2698
Productivité : 4117
Jeux : 1604
BenchmarkPi 510 379  402 337 390
LinPack Single-Thread : 42.882 MFLOPS
Multi-Thread :
77.37 MFLOPS
Single-Thread : 45.023 MFLOPS
Multi-Thread : 68.148 MFLOPS
Single-Thread : 45.761 MFLOPS
Multi-Thread : 77.87 MFLOPS
Single-Thread : 41.399 MFLOPS
Multi-Thread : 93.238 MFLOPS
 Single-Thread : 55.814 MFLOPS
Multi-Thread : 139.856 MFLOPS
Nenamark 1 57.1 fps 60.3 fps 52.9 fps 55.7 fps 59.8 fps
Nenamark 2 37.4 fps 51.3 fps  24.1 fps 47.3 fps 58.7 fps
An3DBench 7260 7779 7700 7031 7838
An3DBench XL 32888 37613 35071 34038 37128  

4.2] Benchmarks navigateur

Smartphone Asus Nexus 7 Google Galaxy Nexus HTC One X Sony Xperia Ion Apple
iPhone 4S
Système
d’exploitation
Android 4.1.1 Android 4.0 Android 4.0 Android 4.0 iOS 5.1.1 / 6.0 beta
SunSpider (ms) 1706 1969 2112.5 1894.8 2226 / 1842
Vellamo 1673 1168 1567 1643 Non disponible

4.3] Autonomie

L’autonomie n’est pas forcément le point fort du téléphone. Bien qu’il intègre une batterie d’une plus grande capacité que le Xperia S, ses performances sont similaires. Selon mon utilisation (la notion d’autonomie dépendant de chaque individu), je n’ai jamais réussi à dépasser la journée, en faisant tout de même très attention à la préserver et ne pas jouer à des jeux par exemple.

Afin de grapiller quelques minutes d’autonomie, Sony propose un utilitaire pour automatiser la désactivation d’une partie de la connectivité :

  • En fonction de l’heure
  • En fonction du niveau de batterie
  • Simple économie d’énergie

5] Conclusion

5.1] Face au Galaxy S3

Si vous préférez un smartphone avec un design travaillé, une interface simple mais ergonomique, un excellent appareil photo de jour, le Sony Xperia Ion remportera vos voix. En revanche, si vous voulez de la puissance, prendre des photos/vidéos de nuit et une meilleure autonomie, le Galaxy S3 sera pour vous.

En ce qui concerne les mises à jour, le Galaxy S3 prend l’avantage, dans la mesure où Sony n’a pas encore communiqué sur l’arrivée de Jelly Bean.

5.2] Nos conclusions

Points positifs :

- Design
- Matériaux de très bonne qualité
- Capteur photo
- Couche Sony : simple, mais efficace

Points négatifs :

- Quelle place a-t-il dans la gamme de Sony ?
- Qualcomm Snapdragon S3
- Prix d’appel élevé
- Technologie anti-rayure inexistante

Note :

Le Sony Xperia Ion est un très bon smartphone, dont les modifications introduites depuis Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) apportent une vraie plus value. On sent que Sony fait le nécessaire afin que toute sa marque et son savoir-faire se retrouvent dans ses téléphones : écrans, photo, Music/Video Unlimited…

Son principal point négatif est le public qu’il cible, car nous voyons très difficilement clair dans la gamme de Sony. Le nouvel Xperia T arrive très rapidement en France, avec un processeur plus puissant et des caractéristiques globalement proches. Le choix se fera certainement si son prix baisse vite, et grâce aux matériaux utilisés et probablement la disponibilité chez les opérateurs.

Pour nous, ce smartphone est tout simplement en trop dans la gamme de Sony : arrive trop tard face au Xperia S et trop tôt face au Xperia T.