testé par:
Ulrich Rozier

Reviewed by:
Rating:
3
On 24 décembre 2012
Last modified:29 juillet 2013

Summary:

Surfer sur la vague du succès du "Galaxy S3" ne suffira pas... heureusement que le S3 mini est très bien distribué chez les opérateurs. Je reste persuadé que le prix aurait du être plus bas. Ce Samsung Galaxy S3 mini est surévalué dans le milieu de gamme combiné, malgré des performances décentes, il reste très loin des dernières définitions du marché.

Comme vous l’avez certainement deviné par le nom, le Samsung Galaxy S3 mini est un appareil de milieu de gamme avec un design similaire au Galaxy S3. Présenté en octobre 2012, Samsung profite des fêtes de fin d’année pour s’appuyer sur le succès du Galaxy S3 avec un prix plus abordable.

DSC03556

Le Samsung Galaxy S3 mini a clairement une grosse ressemblance avec son frère aîné, le Samsung Galaxy S3. Mais ce n’est pas simplement une version réduite du best-seller. C’est une proposition totalement différente – ce S3 mini vise carrément le milieu du marché et une cible différente.

Sensation en main

Physiquement, mise à part sa taille et sa « corpulence », la seule différence notable est l’emplacement du port casque (jack 3,5 mm). Il est maintenant sur le côté droit. Et pourtant, malgré tout cela, l’uniformité de conception et la différence entre les deux appareils sont énormes. Le Samsung Galaxy S3 possède un poids réparti uniformément dans le châssis, ce qui crée une sensation de légèreté qui va à l’encontre de ses proportions plus grandes. Avec le Galaxy S3 mini, c’est exactement le contraire. Le S3 mini donne une sensation infiniment plus dense en main malgré une plus petite taille.

DSC03537 DSC03536 DSC03544 DSC03543 DSC03542 DSC03539 DSC03554

A propos des aspects positifs, le S3 mini semble solide dans la main et il est également beaucoup mieux adapté pour une utilisation à une seule main que le Galaxy S3.

DSC03547 S3 en main

Comme le Galaxy S3, la finition est un peu trop « plastoque » et l’effet de bordures argentées qui contournent la bordure externe du téléphone est bizarrement peu « recherchée ».

Performances

Le Galaxy S3 mini est propulsé par un ST-Ericsson NovaThor U8420 double-coeur cadencé à 1 GHz le tout épaulé par 1 Go de RAM. Bien évidemment, nous ne pouvons pas le comparer à l’Exynos quadruple-coeur qui équipe le Galaxy S3, ce dernier est un des smartphones les plus puissants actuellement.

Performances

Néanmoins, comme vous pouvez vous en rendre compte avec les différents benchmarks, le S3 mini tient largement la route. Je n’ai pas rencontré de soucis particuliers, juste un peu moins de réactivité avec le navigateur Chrome par rapport à son frère ainé.

Les fonctions de téléphonie du téléphone fonctionnent très bien. L’écouteur est relativement bruyant et produit des sons assez propres et distincts, rien à redire concernant le microphone.

L’écran 4 pouces

L’écran 4 pouces en définition WVGA (800 par 480 pixels) et en technologie Super AMOLED, lui donne un aspect lumineux et coloré, avec une excellente reproduction des couleurs et des angles de vision larges. Avec une densité de pixels de 233 ppi, l’écran du Galaxy S3 Mini est identique à celui utilisé sur le premier Samsung Galaxy S, lancé en 2010.

DSC03562

DSC03559

 

DSC03561

Nous sommes bien entendu loin des normes 2012. Les pixels sont clairement visibles malgré l’affichage matriciel PenTile. Nous sommes loin des Nexus 4 et Samsung Galaxy Note 2…

Les performance en plein soleil ne sont pas bonnes, difficile de lui en vouloir : c’est le cas pour 99,9% des smartphones. Mais les couleurs sont lumineuses et les noirs très profonds. Dans l’ensemble l’affichage n’est pas parfait, mais compte tenu du positionnement de l’appareil – destinée à la moyenne du marché – nous ne pouvons pas être trop critique.

Jelly Bean

Nous sommes fin 2012, bien qu’Android 4.1 (Jelly Bean) ait été présenté en mai dernier… les smartphones équipés de Jelly Bean sont encore trop rares. Heureusement, ce S3 mini est équipé par défaut de Jelly beam. Il ne reste plus qu’à espérer que la version Android 4.2 soit poussée début 2013…

Capture d’écran 2012-12-24 à 13.22.34

Côté interface, on retrouve une expérience similaire au Galaxy S3 avec l’interface maison TouchWiz. Cette interface consomme plus que l’interface « pure », néanmoins elle reste ergonomique et simple à prendre en main. Au dela de l’aspect visuel, on retrouve l’offre logicielle de Samsung avec – entre autres – le Samsung Apps. Ce market alternatif d’applications Android cache quelques bons plans, dont des jeux offerts.

Capture d’écran 2012-12-24 à 13.29.50

Photo et vidéo

On troque le capteur 8 mégapixels du Galaxy S3 contre un capteur 5 mégapixels. Samsung en profite pour enlever quelques fonctionnalités qui étaient pourtant très intéressantes : le mode HDR ou encore le mode rafale. Difficile de comprendre ce qui a motivé Samsung… Le processeur Ericsson double coeur qui équipe le S3 mini peut largement lancer des traitements HDR ou gérer plusieurs photos de façon asynchrone.

20121224_112512 20121224_112459 20121224_112451 Photos du S3 Mini

Les photos sont globalement moyennes, l’ouverture f/2.6 assure une bonne luminosité en extérieur avec une exposition équilibrée, contrairement à certains capteurs de smartphones « haut de gamme ».

A l’intérieur, le bruit devient rapidement un problème sur le S3 mini. Sans lumière naturelle, les photos sont bruités. Heureusement, vous pourrez utiliser le flash LED dans certaines conditions… Le bruit fera place à un « cramage en règle ». Dans l’ensemble, le capteur arrière est plutôt bon, néanmoins cela reste du « milieu de gamme ». On ne peut pas le comparer avec un Galaxy S3, un HTC One X ou encore un Nexus 4.

Les vidéos peuvent être enregistrées en 720p (1280 par 720 pixels) sur le Samsung Galaxy S3 mini, les résultats ne sont pas spectaculaires. En effet, le capteur a de gros soucis de mise au point manuel, pourtant ce mode est présent nativement dans Android 4.1 (Jelly Bean). Cela dit, la qualité de base est suffisamment nette pour la lecture sur le téléphone et l’exportation vers YouTube.

Multimédia

En plus des applications Google (Musique, Vidéo, Applications), le Galaxy S3 mini intègre les applications Samsung : Game Hub, Video Hub et Music Hub (celui-ci doit être téléchargé via Samsung Apps). Néanmoins ces dernières applications sont loin d’être comparables avec les applications Google, bien mieux finies.

Capture d’écran 2012-12-24 à 13.30.35

La lecture audio est correcte, que ce soit par l’intermédiaire de Samsung lecteur multimédia sur mesure ou les applications téléchargées comme DoubleTwist ou WinAmp. Pas de soucis pour les formats audio (MP3, WAV, eAAC +, AC3, FLAC) ou encore les codecs vidéo (MP4, DivX, XviD, WMV, H.264, H.263).

Le smartphone est livré en deux versions – 8 Go et 16 Go. Notez qu’Android et l’interface TouchWiz de Samsung grignotent environ 4 Go de mémoire. Grâce au slot microSD, vous pourrez étendre cet espace jusqu’à plus de 32 Go.

Conclusion

Surfer sur la vague du succès du « Galaxy S3″ ne suffira pas… heureusement que le S3 mini est très bien distribué chez les opérateurs. Je reste persuadé que le prix aurait dû être plus bas. Ce Samsung Galaxy S3 mini est surévalué dans le milieu de gamme, malgré des performances décentes, il reste très loin des dernières définitions du marché.

DSC03567

Tous ces facteurs pris en considération, son prix est beaucoup trop important, surtout avec tous les autres appareils – comme le Samsung Galaxy S2, le Sony Xperia S, Motorola Razr I, ou encore le HTC One S – qui sont au même prix (ou moins cher) et qui ont une offre plus intéressante.

Design :
Note :

Comme le Galaxy S3, la finition est un peu trop « plastoque » et l’effet de bordures argentées qui contournent la bordure externe du téléphone est bizarrement peu « recherchée ». Malheureusement, il est bien trop épais, plus que le Galaxy S3. Un comble, sachant que son écran est plus petit (4 pouces) que son frère ainé (4,8 pouces).

Ecran :
Note :

L’écran est agréable, mais sa résolution n’a rien d’exceptionnel. La technologie Super AMOLED possède toujours les mêmes qualités et défauts.

Écosystème :
Note :

Jelly Bean par défaut. Le tout réagit bien. On espère que Samsung nous passera la version Android 4.2 dès que possible.

Logiciel :
Note :

« TouchWiz UX Nature ». Derrière ce nom assez « barbare » se cache une interface maison « Samsung » ainsi qu’une suite logicielle intéressante.

Performances :
Note :

Pas de réelles faiblesses, mais peu de vrais « avantages ». Le processeur ST-Ericsson est un bon processeur de « milieu de gamme » et le capteur 5 mégapixels fait son travail correctement. Rien de bluffant.

Autonomie :
Note :

Sans être exceptionnelle, l’autonomie du Samsung Galaxy S3 mini est dans la norme. 

Note finale

Note :