Review of: Huawei Ascend P6
testé par:
Ulrich Rozier

Reviewed by:
Rating:
4
On 31 juillet 2013
Last modified:26 mai 2014

Summary:

Comment peut-on le comparer au Galaxy S4... le champion actuel parmi les smartphones Android ? Ce n'est vraiment pas si compliqué. Le Galaxy fait plus de choses, le Galaxy est plus puissant, néanmoins le P6 possède une finition, un design et un rapport qualité/prix que le Galaxy S4 n’a jamais eu. Aucune de ses caractéristiques n’est révolutionnaire. Ensemble, elles sont significatives : l’Ascend P6 est un réussite. Huawei a choisi de mieux faire, plutôt que de faire quelque chose de radicalement différent. Mais à en juger l’attente des technophiles, l'approche est risquée. Beaucoup de gens s’attendent à de l’innovation.

Ceci est le Huawei Ascend P6. Mettez de côté vos préjugés sur les constructeurs chinois : tout comme l’iPhone 5, le Huawei Ascend P6 est un smartphone composé d’aluminium et de verre. Avec l’iPhone, la presse high-tech avait sougliné qu’Apple avait atteint un niveau de qualité sans précédent dans l’histoire de la fabrication de masse. Que dire alors de ce Huawei Ascend P6 ?

Huawei-Ascend-P6

Voilà, il devient difficile de ne pas parler de l’iPhone 5, sans traiter ses fans de demeurés, ses acheteurs de pigeons ni les testeurs qui lui ont accordé des notes dithyrambiques de gros vendus.

Apple a effectivement réussi à créer un téléphone qui est tellement bon qu’il est devenu un archétype. Et quand les choses deviennent des archétypes, elles deviennent intrinsèquement moins intéressantes pour les gens qui prospèrent sur la dissonance et la perturbation. C’est pourquoi l’iPhone 5 a suscité une telle réaction inverse de la presse technique quand il a été révélé.

Passons au test du Huawei Ascend P6.

 

Caractéristiques techniques

Modèle
HTC One mini
Samsung Galaxy S4 mini
Huawei Ascend P6
VersionAndroid 4.2.2
Jelly Bean
Android 4.2.2
Jelly Bean
Android 4.2.2
Jelly Bean
Écran4,3 pouces4,3 pouces4,7 pouces
Résolution720 x 1280 pixels (HD)540 x 960 pixels (qHD)720 x 1280 pixels (HD)
TechnologieSuper LCD2Super AMOLEDIPS-LCD
Densité de pixels~ 342 dpi~ 256 dpi~ 312 dpi
Traitement contre les chocsOui, Gorilla Glass 3Oui, Gorilla Glass 3Oui, Gorilla Glass 2
Processeur (CPU)double-cœur
Snapdragon 400 à 1,4 GHz
(Krait 300)
double-cœur
Snapdragon 400 à 1,7 GHz
(Krait 300)
quadruple-cœur

Huawei K3V2 à 1,5 GHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 305Adreno 305GPU 16 cœurs
Mémoire vive (RAM)1 Go1,5 Go2 Go
Mémoire interne (ROM)16 Go8 Go8 Go
Support microSD-HCNonOui, jusqu'à 64 GoOui, jusqu'à 32 Go
APN (Caméra vidéo)UltraPixel 4 mpx (1080p)8 mpx (1080p)8 mpx (1080p)
Caméra frontale1,6 mpx (720p)1,9 mpx (720p)5 mpx (720p)
Carte SIMMicro-SIMMicro-SIMMicro-SIM
WiFi - Wi-Fi DirectOui, a/b/g/nOui, a/b/g/nOui, b/g/n
DLNA - Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth - Hotspot USB
Oui - Oui

Oui - Oui
Oui - Oui

Oui - Oui
Oui - Oui

Oui - Oui
Bluetooth4.0 avec A2DP4.0 avec A2DP, LE, EDR3.0 avec A2DP, LE, EDR
RéseauxHSPA+ / LTEHSPA+ / LTEHSPA+
NFC (Near Field Communication)NonOui (modèle GT-i9195)Non
Boussole - GPSOui - OuiOui - OuiOui - Oui
Accéléromètre - GyroscopeOui - OuiOui - OuiOui - Oui
Capteur de proximité et lumièreOui - OuiOui - OuiOui - Oui
Port micro-USB - HDMIOui - NonOui - NonOui - Non
Tuner FM (Radio)NonOui avec RDSOui
Sortie jack 3,5 mmOuiOuiOui
Amélioration sonoresBeats audioNonDolby Digital
Batterie1800 mAh1900 mAh2000 mAh
Dimensions132 x 63.2 x 9.3 mm124.6 x 61.3 x 8.9 mm132.7 x 65.5 x 6.2 mm
Poids122 grammes107 grammes120 grammes
DAS/0.33 W/kg0.64 W/kg
Prix conseillé~ 449 dollars/euros~ 449 euros~ 399 euros

 

Le tour du propriétaire du Huawei Ascend P6

DSC06908 DSC06909 DSC06910

L’aspect général

La qualité de la finition est exemplaire, notamment autour de ses bords. Il a été conçu pour la discrétion plutôt que pour se montrer, contrairement au dos brillant d’un Galaxy S4 bleu. Le téléphone est très agréable en main. Ce qui est surprenant, c’est que l’ensemble est très léger malgré sa taille.

DSC_1314 DSC_1308

Le cache du port casque (3,5 mm) sert à ouvrir les slots microSD et microSIM… Astucieux, néanmoins c’est le genre de babiole que vous aurez vite perdue.

DSC_1283

La batterie (2000 mAh) est bien entendu inamovible. Sur le côté droite, les deux slots sont côte à côte. D’ailleurs, difficile de les différencier d’un simple coup d’oeil… ils sont identiques !

DSC06899

Huawei Ascend P6

Tout comme nous avions pu être frappés par changements entre l’iPhone 4S et l’iPhone 5, nous sommes frappés par les différences entre l’iPhone 5 et l’Ascend P6. Avec ses coins arrondis, une façade recouverte de verre, une bande métallique sur les bords de l’appareil, le tout avec un aluminium brossé très soigné. Jusqu’aux détails, par exemple les bords biseautés pour éviter d’avoir des bordures trop tranchantes.

 

L’écran

Le Huawei Ascend P6 est équipé d’une dalle IPS+ en résolution 720p. Le « + » du IPS vient du fait que cette technologie est plus lumineuse que la technologie classique IPS. Ce sont des technologies que l’on retrouve sur les appareils LG (Optimus G par exemple) ou encore les Asus (les Transformer). Nous les avons confronté aux autres technologies d’écran du marché. Merci à Edouard pour ce test d’écrans.

  • Samsung Galaxy Note 2 : Super AMOLED HD (Haut à gauche)
  • Sony Xperia T : LCD – Mobile Bravia Engine 2 (Bas à gauche)
  • Sony Xperia Z Ultra : LCD Triluminos – X Reality (Centre)
  • Huawei Ascend P6 : IPS+ (Haut à droite)
  • Sony Xperia Z : LCD – Mobile Bravia Engine 2 (Bas à droite)

Sony-Xperia-Z-Ultra-Blancs1

La photo ne montre hélas pas suffisamment la réalité, mais le Huawei Ascend P6 est celui qui offre la reproduction du blanc la plus fidèle avec une belle luminosité. Le Sony Xperia Z le suit de près mais une teinte jaunâtre s’en dégage nettement. Le Xperia Z Ultra renforce cette sensation de couleur jaune, tout en gardant une luminosité forte mais légèrement moins élevée. Le dernier Sony, à savoir le Xperia T est vraiment en retrait avec à la fois une teinte très jaunâtre, mais aussi une luminosité en berne. Enfin le Galaxy Note 2 montre ses faiblesses en penchant beaucoup trop sur le gris/bleu et surtout avec une luminosité très insuffisante.

Sony-Xperia-Z-Ultra-Ecrans-noirs

La reproduction du noir est le domaine de prédilection des écrans AMOLED, car les pixels sont éteints, permettant alors d’obtenir le noir le plus profond possible. Du côté des LCD, la problématique est tout autre car l’objectif est de reproduire au mieux ce coloris avec le rétroéclairage : le Samsung Galaxy Note 2 domine ainsi ses concurrents.

Comme vous le voyez sur la photo, la différence saute aux yeux et le Sony Xperia T se démarque avec des tons très foncés, mais qui tirent légèrement sur le vert. Le Huawei Ascend P6 suit avec une teinte bien plus claire. Le Sony Xperia Z Ultra devance le Xperia Z qui est vraiment à la traîne dans ce domaine.

Bref, comme vous pouvez vous en apercevoir, l’Ascend P6 surprend ! La technologie IPS+ est une des plus abouties et équilibrées.

 

Logiciel

Le Huawei Ascend P6 tourne sous Android 4.2 (Jelly Bean). Ce n’est pas la dernière version d’Android, néanmoins la 4.3 vient tout juste d’être présentée par Google et n’est disponible que sur la gamme Nexus pour le moment.

Le bureau (launcher)

Huawei propose « son expérience », baptisée EmotionUI.

Elle ressemble en effet à d’autres launchers que l’on peut trouver sur le Google Play. Son intérêt est simple : on peut personnaliser à fond son téléphone grâce à une énorme collection de thèmes.

Personnellement, je n’accroche pas du tout. Aucun menu, tous les icônes et widgets se retrouvent sur le bureau, ce qui peut perturber lors des premières prises en main. Je vous encourage grandement à installer un launcher plus classique, que vous pouvez retrouver sur le Google Play. Personnellement, je conseille Apex.

eMotion-1 eMotion-test

perso-eMotion

 

L’offre logicielle

Au delà du launcher qui est franchement de mauvais goût, l’offre logicielle installée nativement sur le téléphone est… une bonne surprise. On retrouve des applications très utiles. Par exemple, une application capable de sauvegarder l’essentiel du téléphone pour le restaurer rapidement sur un nouveau, grâce à un fichier ZIP stocké sur la carte microSD.

fonctions

On retrouve également une application pour accéder et partager des fichiers sur son réseau domestique (DLNA et tutti quanti).

profils

Un système de profil pour paramétrer d’un seul clic son téléphone en fonction de l’environnement.notifs

Une fonction très utile pour mieux contrôler les notifications (pushs) des applications. Vous pouvez les activer ou les désactiver en fonction de chaque application installée.

permissions

Un système de sécurité natif poussé est destiné à de mieux gérer les permissions des applications. Vous savez d’un coup d’oeil si telle ou telle application peut utiliser l’appareil photo ou connaître votre position géographique, et cela peut éviter certaines mauvaises surprises.

Bref, Huawei semble maîtriser l’intégration d’Android. Néanmoins, j’insiste sur le fait que le launcher doit vraiment être remplacé. Enfin, l’offre logicielle est quasi-complète, avec très peu de superflu !

À quand Android 4.3 ?

 

Capteur photo / vidéo

À l’arrière, on retrouve un appareil photo 8 mégapixels couplé avec un certain nombre d’outils d’édition de photos. La lentille est produite par Sony avec une ouverture f/2.0. Durant la conférence, Huawei n’a pas hésité à comparer ce capteur à celui du Galaxy S4 ou de l’iPhone 5, nous l’avons donc confronté… à l’iPhone 5. Voilà un comparatif sans trucage.

Cerise-comparatif

comparaison-macaronComparatif-rue-jeuneurs

comparaison-parking

comparaison-parking-ZOOM

Globalement, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Ascend P6 propose des résultats très satisfaisants. L’accent est mis sur les détails, même de près, ce qui satisfera les amateurs de photo macro. La gestion de la luminosité est elle aussi un point fort de ce capteur, qui ne souffre pas trop en plein soleil, et propose des détails un peu plus précis (cf. la photographie dans le parking souterrain) et une meilleure gestion des couleurs dans une atmosphère sombre. Un bémol toutefois, parce qu’il en faut bien un : le dernier cliché, lui aussi dans des conditions de lumière difficile, montre un accent mis sur la luminosité (encore !) mais au détriment de la précision de l’image, très bruitée ici, qui souffre dans certaines zones de reflets blancs à la limite de la surexposition. Dans l’ensemble, et surtout pour son tarif de vente, l’Ascend P6, qui propose en outre de la vidéo Full HD, propose des performances photo convaincantes pour un usage quotidien, et même un peu plus.

Quelque chose à ajouter ?

 

Les performances

Benchmark

Le Huawei Ascend P6 est propulsé par un SoC maison : il s’agit du (HiSilicon) K3V2 quadruple-coeur cadencé à 1,5 GHz. Le K3V2 (Hi3620) est un SoC fondu par TSMC, sorti en 2012, comprenant notamment 4 cœurs ARM Cortex A9, 16 cœurs GPU, un bus de 64 bits, et contient un mécanisme nommé A.I.PS (pour Artificial Intelligence Power Scaling, signifiant en anglais ; échelonnage de puissance par intelligence artificielle), capable de gérer le nombre de cœurs fonctionnant et l’état des CPU et GPU automatiquement et de façon matérielle, ceci se faisant jusqu’à présent à l’aide du noyau du système.

Ce chipset a été présenté en janvier 2012 au CES, il est désormais remplacé par le K3V3 (architecture big.LITTLE ; 2 Cortex-A15 et 2 Cortex-A7, Le GPU est quant à lui un Mali-T658) sur les modèles les plus « haut de gamme » de Huawei.

Pas étonnant qu’il ne tienne pas la comparaison avec le SoC Snapdragon 600 de Qualcomm. Le K3V2 est un SoC qui peut se vanter de faire mieux que le quadruple-coeur MediaTek MT6589 cadencé à 1,2 GHz (ARM Cortex-A7) qui équipe le Wiko Cink Five.

huawei-ascend-p6-antutu

Performances du Huawei Ascend P6 sur AnTuTu

Des performances moyennes qui ne posent pas de soucis lors de l’utilisation classique d’un smartphone. J’ai ressenti quelques ralentissements seulement lorsque j’ouvrais un peu trop d’applications. Par contre, le gros bémol de ce SoC c’est qu’il chauffe trop – on ressent rapidement une chaleur gênante à l’endroit où se trouve le processeur. Attention à votre main lorsque vous jouez (par exemple).

Autonomie

Avec une batterie de 2000 mAh, rien de vraiment spectaculaire. Vous tiendrez la fameuse journée classique avec une utilisation normale de votre smartphone.

Screenshot_2013-07-06-23-49-58

On apprécie tout de même l’application qui permet d’optimiser l’autonomie en maitrisant intelligemment la consommation de chaque application.

autonomie

Qualité de réception (appel)

Pas grand chose à déclarer dans cette partie. J’ai utilisé le smartphone pendant 10 jours en tant que téléphone principal, j’ai donc dû passer au moins 5 heures d’appels. L’accroche est correcte, même sur la ligne 8 du métro parisien. C’est dire…

 

Mon verdict

autonomie
Avec une batterie de 2000 mAh, rien de vraiment spectaculaire. Vous tiendrez la fameuse journée classique avec une utilisation normale de votre smartphone. On apprécie tout de même l'application qui permet d'optimiser l'autonomie en maitrisant intelligemment la consommation de chaque application
6
design
La qualité de la finition est exemplaire, notamment autour de ses bords. Le téléphone est très agréable en mains. Ce qui est surprenant, c’est que l’ensemble est très léger malgré sa taille. Avec des coins arrondis, une façade recouverte de verre, une bande métallique sur les bords de l’appareil, le tout dans un aluminium brossé très soigné.
10
logiciel
Huawei semble maîtriser l'intégration d'Android. Néanmoins, le bureau (launcher) est vraiment de mauvais goût et peu pratique. Heureusement, l'offre logicielle est quasi-complète, avec très peu de superflu !
7
caméra
Cette lentille Sony de 8 mégapixels fait des merveilles, sûrement l'une des meilleures du marché ! Enfin, les 5 mégapixels à l'avant sont une bonne surprise, je vais peut-être finir par utiliser ce capteur avant...
9
écran
L'écran IPS+ de 4,7 pouces nous a clairement surpris ! Il bat les AMOLED, Bravia et autres S-LCD. Enfin, la définition d'écran de 720p permet d'avoir une bonne lisibilité, même avec les petits caractères. Du tout bon ! Une définition 1080p aurait eu un impact énorme sur l'autonomie avec une très faible différence de rendu.
10
10
Meilleure note
Notre avis
08/10
Comment peut-on le comparer au Galaxy S4... le champion actuel parmi les smartphones Android ? Ce n'est vraiment pas si compliqué. Le Galaxy fait plus de choses, le Galaxy est plus puissant, néanmoins le P6 possède une finition, un design et un rapport qualité/prix que le Galaxy S4 n’a jamais eu.

Aucune de ses caractéristiques n’est révolutionnaire. Ensemble, elles sont significatives : l’Ascend P6 est une réussite. Huawei a choisi de mieux faire, plutôt que de faire quelque chose de radicalement différent. Mais à en juger l’attente des technophiles, l'approche est risquée. Beaucoup de gens s’attendent à de l’innovation.
autonomie
06
design
10
logiciel
07
caméra
09
écran
10
  • Design en aluminium
  • Finition exemplaire
  • Moins de 400 euros
  • Capteur photo de 8 mégapixels
  • Offre logicielle complète et utile
  • Qualité d'écran
Pour
Contre
  • Pas de 4G (LTE) !
  • Il peut vraiment chauffer
  • Batterie inamovible
  • Interface Huawei à changer !
  • Performances moyennes
  • Où se trouve la NFC ? Huawei a oublié...

 

Disponibilité