Archos a un parcours en dents de scie. Il fut un temps où la société française faisait du mal à ses concurrents, que ce soit sur le marché des baladeurs mp3 ou des premières tablettes. Depuis ces temps immémoriaux, la sphère électronique a bien changé et la firme a du mal à se frayer un chemin à travers la forêt de smartphones et tablettes qui inondent ce marché. Pourtant, Archos ne se décourage pas, visse son béret sur son crâne, glisse sa baguette sous son bras, et repart à l’assaut du monde qui était sien. Un fait démontré notamment lors du MWC de Barcelone, où le fabricant a présenté divers mobiles et tablettes tournants sous Android, et dont le design s’allie un peu plus à l’air du temps. Exit les grosses moulures plastifiées, place aux couleurs mates et à la finesse. Archos peut-il retrouver son charme français ? Nous ne répondrons peut-être pas tout à fait à cette question dans ce test, mais parlons tout de même de la tablette Archos 79 Xenon

Capture d’écran 2014-04-02 à 14.40.09

La Xenon 79 nous arrive enfin entre les mains, bien que les attentes autour de cette tablette soient minces. Un appareil d’entrée de gamme, certainement plus destiné à un utilisateur novice qu’à une personne avertie. Néanmoins, a première vue, cette petite chose fait plutôt plaisir à voir. Un iPad Mini en plus abordable, avec une coque arrière en imitation aluminium et une façade blanche. 

 

Caractéristiques

La Xenon 79 est poussée par un processeur quadri-coeur cadencé à 1,2 GHz de chez MediaTek, et par 1 Go de mémoire RAM. La puce graphique est une PowerVR. La tablette peut être équipée d’une carte SIM pour fonctionner en 3G. Question caractéristiques, c’est classique, avec des composants peu cotés et ainsi moins chers.

Modèle Archos 79 Xenon
Système Android 4.2.2
Taille d'écran7,85 pouces
Technologie écranLCD - IPS
Définition1024 x 768 pixels
Résolution163 ppp
Processeur MediaTek MT8389 à 1,2 Ghz
Nombre de coeurs4
Puce graphique (GPU)PowerVR SGX544MP
Mémoire RAM1 Go
Mémoire interne8 Go
Support mémoireMicroSD, MicroSDHC et MicroSDXC
Webcam (façade)0,3 megapixels
Appareil photo (dorsal)2 megapixels
Réseau mobile3G+/H+
GPSOui
Wi-FiWi-Fi 802.11b/g/n
BluetoothOui, 4.0
NFCNon
Ports (entrées/sorties)micro-USB 2.0
Capacité de batterie4000 mAh
Dimensions134 x 200 x 8 mm
Poids 316 grammes
CouleursBlanc - Aluminium
Prix conseillé- de 200 €

 

Design

D’aspect général, cette tablette Archos arbore un design tout à fait convenable, voire plutôt bon. Conçue pour l’affichage en 4:3, on la prend facilement en main. Son format de 7,9 pouces est idéal pour naviguer sur le web ou consulter des articles. Certainement moins pour le jeu, mais nous testerons cela plus tard. Bref, les contours sont plutôt fins et mis à part le logo en bas, il n’y a pas de place pour des fioritures. Une sortie son est située en haut, en dessous de l’appareil photo.

Archos 79 Xenon

C’est plutôt du côté des finitions que se situent les limites de cette Xenon 79. Elle a un design comparable à un iPad Air mais, évidemment, pas la même qualité dans les finitions. Un « ruban » de plastique blanc peu esthétique entoure l’écran et vient épouser l’autre plastique fin simi-aluminium de la coque arrière. Les boutons de volume sont assez rigides et ne gênent en rien.

Capture d’écran 2014-04-02 à 14.41.09

Au bas de l’appareil se situe une entrée microphone très discrète, pas pas forcément bien pensée. En tenant l’appareil, nous risquons de boucher cette entrée avec notre main.

Capture d’écran 2014-04-02 à 14.44.18

En haut à gauche se trouve la sortie Jack 3,5 mm, et un peu décalé près du centre le port micro-USB.

Capture d’écran 2014-04-02 à 14.42.40

Le point noir de ce design est bien le bouton de démarrage. Un peu mou et dépassant peu de la coque, il nécessite d’appuyer fort pour pouvoir allumer l’appareil. La partie supérieure arrière de la Xenon est d’ailleurs faite de ce même plastique blanc un peu cheap, qui prend les traces et les rayures. On peut d’ailleurs enlever ce cache afin d’accéder au slot pour carte SIM.

Capture d’écran 2014-04-02 à 14.43.27

En bas à l’arrière, on retrouve deux haut-parleurs plutôt discrets. Et néanmoins puissants. On trouve aussi deux fois le logo de la marque, ce qui fait 3 fois avec celui à l’avant. Peut-être beaucoup pour un appareil d’une vingtaine de centimètres.

Capture d’écran 2014-04-02 à 14.44.51

 

Capture d’écran 2014-04-02 à 14.45.29

 

Capture d’écran 2014-04-02 à 14.46.04

Bref, un design plutôt élégant, et l’effort d’avoir mis une imitation d’aluminium sur la grande majorité de la façade arrière afin d’en soigner l’apparence est à saluer. Quelques finitions en plastique bas de gamme, c’est un peu dommage, mais vu le prix de l’appareil, on le tolère.

 

Ecran

Lors de la prise en main, on est plutôt charmé par la 79 Xenon qui affiche des couleurs chaudes et une bonne qualité d’image « malgré » l’affichage 1024 par 768 pixels. La luminosité, poussée au maximum, offre un très bon confort visuel. Afin de ne pas rester sur une impression, confrontons la à trois autres tablettes, de droite à gauche : la Acer Iconia A1-830, la Nvidia Tegra Note, et la Nexus 7.

SONY DSC

Au niveau des blancs, notre tablette se situe au-dessus de celle d’Acer mais en dessous de la Nexus 7 et de la Tegra Note (qui affiche un blanc un peu jaunâtre d’ailleurs).

SONY DSC

Choisissons le bleu qui est symptomatique de la différence entre ces tablettes. La Acer et la Archos sont à la traine, tandis que la Nexus 7 affiche un bleu profond au rendu impeccable.

SONY DSC

Sur l’ensemble des couleurs, la Archos s’en sort tout de même très bien, en tout cas bien mieux que la Acer Iconia A1-830.

Performances

Avec son processeur quadri-cœur MediaTek MT8389 cadencé à 1,2 GHz, on n’imagine pas la Xenon 79 résister bien longtemps à quelques tests et à des jeux vidéos gourmands en ressources. Eh bien, figurez-vous que c’est trompeur, et qu’on commence à penser que la petite tablette n’est pas mal fichue. Après une heure de jeu sur Dead Trigger 2, réputé pour utiliser beaucoup de ressources, la Xenon 79 n’a pas sourcillé. Mieux que ça, elle ne chauffe même pas. Du coup, les tests sont assez déstabilisants. La pauvre arrive difficilement à la cheville d’un Nexus 4 sur AnTuTu avec un score de 13074, mais cela ne correspond guère à son utilisation réelle. C’est peut-être dans le temps que la Xenon 79 aura du mal, mais à l’état neuf, il n’y a rien à y redire.

unnamed

 

Logiciel

La Xenon 79 tourne donc sous Android 4.2.2 Jelly Bean, avec une très légère surcouche d’Archos qui a visiblement voulu garder l’aspect originel d’Android. Adepte de celui-ci, je suis obligé de valider ce choix. Certains constructeurs imposent trop souvent leur surcouche, et rien que l’aspect du logiciel peut rebuter certains utilisateurs.

Capture d’écran 2014-04-02 à 16.03.42

On a donc devant nous un logiciel fluide, propre, et au design élégant. Après plusieurs journées d’utilisation, pas de bugs à signaler ni d’éléments foncièrement déplaisants. Hormis peut-être l’heure et la date qui ne sont pas alignés lorsqu’on sort l’appareil de sa veille. Mais ce n’est pas vraiment contraignant.

Capture d’écran 2014-04-02 à 16.08.35

Pas mal de réglages sont possibles dans les paramètres. On peut directement y choisir des profils audio pré-déterminés, des fonds d’écrans, des optimisations d’affichage, mais surtout beaucoup de réglages de sécurité de la tablette. Comme par exemple : comment verrouiller l’écran, la possibilité de chiffrer la tablette, de déterminer des administrateurs, la vérification des applications… Rien de nouveau sous le soleil certes, mais les mêmes possibilités que sur les autres tablettes.

Capture d’écran 2014-04-02 à 16.09.49

Un logiciel qui s’avère bien fait, optimisé, et performant. De toute façon, Jelly Bean a fait ses preuves, et Archos n’a pratiquement rien retouché.

 

Telephonie & Multimedia

Il n’y a pas grand chose à redire sur la partie téléphonie de la tablette, mis à part que l’utilité de celle-ci semble assez limitée. Elle reçoit la 3G de façon tout à fait correcte, et on navigue plutôt bien sur Internet. Le GPS par contre, testé au même endroit à côté d’une Tegra Note de Nvidia obtient un satellite non-fixé en près de 90 secondes contre 10 fois plus pour l’autre tablette. Etonnant.

Capture d’écran 2014-04-03 à 15.59.30

Concernant la partie photographie, on a affaire à un capteur de 2 mégapixels au rendu assez médiocre. De toute façon, la Xenon 79 n’est clairement pas étudiée pour cet usage, et un smartphone fera de bien meilleurs clichés. Surtout qu’il n’est même pas possible d’effectuer une mise au point. Autant ne pas parler de la vidéo, cela ne vaut pas le coup puisque la tablette prend 8 images par seconde. Autant faire des montages GIFS.

unnamed-4

 

Autonomie

En admettant que vous utilisiez votre tablette pour consulter des informations sur Internet, et faire un peu de veille, vous vous en tirerez facilement plus d’une journée. Par contre, pour une utilisation intensive, il faudra la recharger assez souvent. La batterie n’est clairement pas assez grande, alors même que la tablette a une configuration peu énergivore. On pouvait en espérer beaucoup mieux.

Même en passant beaucoup de temps en mode veille, la 79 Xenon perd beaucoup de charge. La navigation sur internet est également cause d’un déchargement rapide. Elle ne tiendra pas 8 heures d’utilisation journalière. Mais elle n’est sûrement pas prévue pour cet usage, même si l’on conçoit qu’une batterie n’est pas censée dépendre du prix de vente.

Conclusion

Test Archos 79 Xenon Le verdict

design
8
Honnêtement, pour une tablette d'entrée de gamme, il n'y a pas grand chose à redire sur cette Xenon 79. Son design loin d'être innovant puisqu'il est calqué sur celui de l'iPad Air, mais elle possède une coque en faux aluminium bien imité qui annihile un peu l'effet bon marché donné par les finitions en plastique brut. Elle est plutôt jolie, bien plus que d'autres au même tarif.
écran
7
Avec son écran de 7,85 pouces affichant 1024 par 768 pixels, la qualité premium n'est pas recherchée par les constructeurs. D'un autre coté, l'écran est fluide, les couleurs sont assez fidèles, et l'on n'est pas choqué par le manque de HD.
performances
8
Rien à signaler côté performances. Ou si, sa très bonne tenue. Avec son processeur considéré bas de gamme même chez MediaTek, on ne ressent aucune gêne ni chauffe, et on fait tourner n'importe quel jeu sans ralentissement. A voir avec le temps...
logiciel
9
Le logiciel est parfaitement fluide et réactif. Les pages se chargent vite et encore une fois : pas de problème rencontré. Cette conclusion s'achemine vers une excellente note. A moins que...
caméra
3
A moins que la caméra ne soit très moyenne. Et c'est le cas. Les clichés sont de qualité médiocre et Archos n'a visiblement pas misé sur cette caractéristique pour espérer vendre cette tablette.
autonomie
5
Une autonomie largement insuffisante au vu des caractéristiques modestes affichées par cette tablette. En plus de ça, il faudra compter plusieurs heures pour recharger la batterie à 100 %. On se consolera en se disant qu'on ne peut pas tout avoir.
Note finale du test 7/10
Malgré un capteur photo médiocre et une autonomie plutôt basse, la Xenon 79 s'avère finalement être une tablette tout à fait correcte. L'écran est de belle facture, le design joli avec des matériaux simples, et la partie logiciel/performance ne souffre pas d'une fiche technique pourtant mince. Bref, une tablette faite pour un usage ponctuel, et qui à moins de 200 euros et avec le support d'une carte SIM pour une connexion 3G, fait le job. C'est ce qu'on lui demande.
  • Points positifs
    • Fluidité logicielle
    • Ne chauffe pas
    • Bon écran, belles couleurs
  • Points négatifs
    • Capteur photo/vidéo très médiocre
    • Autonomie faible